Imprimer
dbf190726
26 Juillet 2019

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 26 juillet 2019

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Farhan Haq, Porte-parole adjoint de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Migrants/Libye

Le Secrétaire général est profondément attristé par les informations selon lesquelles environ 150 réfugiés et migrants ont perdu la vie, après que leurs bateaux ont chaviré au large des côtes libyennes, le 25 juillet.  Au nombre des disparus figurent des enfants et des femmes enceintes.

Il est également préoccupé par les rapports selon lesquels de nombreuses victimes sauvées par les garde-côtes libyens auraient été placées dans le centre de détention pour migrants de Tajoura, à proximité d’un camp militaire, centre qui a été la cible d’une frappe aérienne le 2 juillet, dans laquelle 50 personnes ont trouvé la mort.

Le Secrétaire général réaffirme que la Libye n’est pas un pays d’asile sûr et que les réfugiés doivent être traités avec dignité et respect et conformément au droit international.

En outre, M. Filippo Grandi, Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, a déclaré qu’il s’agissait de la pire tragédie en mer Méditerranée cette année.  Dans un message publié sur les médias sociaux, M. Grandi a appelé à rétablir les opérations de sauvetage en mer, à mettre fin à la détention des réfugiés et des migrants en Libye et à renforcer la sécurité des voies de sortie en partance du pays, avant qu’il ne soit trop tard pour de nombreuses personnes désespérées.

Le Haut-Commissaire a exhorté les États à offrir une aide supplémentaire, notamment de nouveaux lieux de réinstallation et de nouvelles voies de sortie sûres en partance de la Libye pour les personnes vulnérables et à risque.

En outre, M. Grandi a appelé à faire davantage pour arrêter et poursuivre les trafiquants et les passeurs sans scrupules, qui profitent du désespoir de la population.

Conseil de sécurité

Ce matin, la Vice-Secrétaire générale de l’ONU, Mme Amina J. Mohammed, a fait un exposé au Conseil de sécurité sur sa récente visite en Afghanistan.

Mme Mohammed a tout d’abord présenté ses plus sincères condoléances au Gouvernement et au peuple afghans, à la suite des attaques terroristes qui ont eu lieu la veille à Kaboul.

Les attaques aveugles qui tuent des femmes et des enfants sont un affront à notre humanité et un crime eu égard au droit international humanitaire, a-t-elle affirmé.  Les Nations Unies sont aux côtés des Afghans, qui œuvrent pour une paix et une sécurité durables.

L’Afghanistan est à la croisée des chemins, a poursuivi la Vice-Secrétaire générale, saluant l’engagement du Gouvernement du pays en faveur de la paix et du respect des droits démocratiques de tous les Afghans.  Elle a toutefois tenu à rappeler que la voix des femmes afghanes, en particulier des victimes, devait être entendue dans le cadre du processus de paix et au-delà.

La Secrétaire générale adjointe aux affaires politiques et à la consolidation de la paix, Mme Rosemary DiCarlo, avait également pris part à la visite aux côtés de la Vice-Secrétaire générale.  Dans son allocution devant le Conseil, ce matin, Mme DiCarlo a appelé le peuple afghan à organiser une élection présidentielle crédible, dans le respect du calendrier prévu.

Syrie

La Haute-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Mme Michelle Bachelet, a déclaré que malgré les appels répétés des Nations Unies au respect du principe de précaution et de distinction dans la conduite des hostilités, la dernière campagne impitoyable de raids aériens du Gouvernement syrien et de ses alliés dans le nord-ouest du pays a continué à frapper des installations médicales, des écoles et autres infrastructures civiles, telles que des marchés et des boulangeries.

Mme Bachelet a jugé hautement improbable, étant donné la tendance persistante de telles attaques, que ces sites aient été tous touchés par accident.  Elle a averti que les attaques intentionnelles contre des civils constituent des crimes de guerre et que ceux qui les ordonnent ou les exécutent sont pénalement responsables de leurs actes.

Au moins 10 localités différentes, dont 8 à Edleb et 2 dans les faubourgs d’Alep, ont subi des pertes civiles à la suite de frappes aériennes au cours des 10 derniers jours, qui ont fait au moins 103 morts, dont au moins 26 enfants.  Trois de ces attaques ont eu lieu mercredi dernier.

La Haute-Commissaire a déclaré que son bureau avait documenté la mort d’au moins 450 civils depuis le début de la dernière campagne du Gouvernement et de ses alliés dans le nord-ouest de la Syrie, il y a plus de trois mois.

Honduras

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a déclaré qu’au 25 juillet, le Gouvernement du Honduras avait enregistré près de 29 000 cas de dengue.

Le Honduras a déclaré une urgence sanitaire nationale en début de mois en raison du nombre croissant de cas de dengue.  À ce jour, 54 personnes sont décédées, principalement des enfants et des adolescents de moins de 15 ans.

L’ONU soutient les autorités nationales et locales par l’apport d’équipements médicaux; le contrôle et la surveillance des vecteurs communautaires; des campagnes de sensibilisation et fumigation de porte à porte; et un appui technique direct aux centres de santé communautaires.

Exposition de photos

Lundi 29 juillet, à 12 h 30, la Vice-Secrétaire générale de l’ONU, Mme Amina J. Mohammed, inaugurera une exposition de photos sur des filles prises au piège de diverses crises à travers le monde.  L’exposition aura lieu dans la zone Spoutnik, dans le hall des visiteurs de l’ONU.

Intitulée « Un jour, je le ferai », l’exposition sera présentée par le Bureau de la coordination des affaires humanitaires et appuyée par les Missions permanentes de la France et du Maroc.

Les portraits seront affichés sur la clôture extérieure du Siège de l’ONU, le long de la 1re Avenue, et dans le hall des visiteurs de l’ONU, du 29 juillet au 9 septembre.

L’événement de lundi marquera le lancement de la campagne de la Journée humanitaire mondiale 2019, laquelle honorera les agentes humanitaires au cours du mois d’août.

 

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.