Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 3 juillet 2019

Dbf190703
3 Juillet 2019

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 3 juillet 2019

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Libye

Le Secrétaire général est scandalisé par les informations selon lesquelles au moins 44 migrants et réfugiés, y compris des femmes et des enfants, auraient été tués et plus de 130 blessés à la suite de frappes aériennes, au centre de détention pour migrants de Tajoura, à l’est de Tripoli.  Il condamne ce terrible incident dans les termes les plus vifs.  Il présente ses plus sincères condoléances aux familles des victimes et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.

Le Secrétaire général appelle à une enquête indépendante sur les circonstances de cet incident afin de garantir que les coupables soient traduits en justice, sachant que l’ONU avait fourni aux parties les coordonnées exactes du centre de détention.  Le Secrétaire général rappelle en outre à toutes les parties leur obligation, en vertu du droit international humanitaire, de prendre toutes les précautions possibles pour éviter et, en tout état de cause, minimiser les pertes en vies humaines, les blessures de civils et les dommages à leurs biens, et de s’abstenir de mener des attaques ciblant les civils.  Cet incident souligne l’urgence de fournir à tous les réfugiés et migrants un abri sûr jusqu’à ce que leurs demandes d’asile puissent être traitées ou qu’ils puissent être rapatriés en toute sécurité.

Le Secrétaire général réitère son appel en faveur d’un cessez-le-feu immédiat en Libye et d’un retour au dialogue politique.

Conseil de sécurité

Cet après-midi, le Conseil de sécurité tiendra des consultations à huis-clos sur la Libye au cours desquelles la Secrétaire générale adjointe, Mme Rosemary DiCarlo, devrait faire un exposé.

Déplacement du Secrétaire général

Le Secrétaire général est en route pour Sainte-Lucie, où il interviendra ce soir lors de la quarantième Réunion de la Conférence des Chefs de gouvernement de la Communauté des Caraïbes (CARICOM).  Le Secrétaire général doit rencontrer aujourd’hui le Premier Ministre de Sainte-Lucie, M. Allen Chastanet, ainsi que d’autres chefs d’État venus pour la Réunion.  Il sera de retour au bureau vendredi.

Nominations

Le Secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres, a nommé aujourd’hui Mme Angelique Crumbly, des États-Unis, comme Sous-Secrétaire générale et Directrice du Bureau des services de gestion du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).  Mme Crumbly succède à Mme Susan McDade, du Canada, envers qui le Secrétaire général est reconnaissant pour ses services.

Auparavant, Mme Crumbly était chargée de l’amélioration du rendement et Sous-Administratrice adjointe du Bureau de la gestion de l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID). 

Le Secrétaire général a également nommé M. Haoliang Xu, de la Chine, au Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) en tant que Sous-Secrétaire général et Directeur du Bureau des politiques et de l’appui aux programmes (BPAP).  M. Xu succède à M. Abdoulaye Mar Dieye (Sénégal), que le Secrétaire général a nommé Sous-Secrétaire général et Conseiller spécial de l’Administrateur du PNUD.

Depuis 2013, M. Xu était Administrateur assistant et Directeur du Bureau régional pour l’Asie et le Pacifique du PNUD.  Il a plus de 25 années d’expérience dans le développement international.  

Syrie

L’Envoyé spécial pour la République arabe syrienne, M. Geir Pedersen, est aujourd’hui à Moscou, où il doit rencontrer le Ministre russe des affaires étrangères, M. Sergueï Lavrov, et d’autres hauts responsables russes.  Il a annoncé en outre son intention de se rendre prochainement à Damas pour rencontrer le Gouvernement syrien.

L’ONU est au courant d’informations faisant état d’échanges militaires étroits entre le Gouvernement syrien et le poste d’observation turc dans la zone de désescalade d’Edleb, y compris des tirs de mortier qui, selon le Ministère turc de la défense, auraient causé des morts parmi les Turcs.  Cet incident très préoccupant nous rappelle que la violence à Edleb n’est pas seulement un problème humanitaire, mais qu’elle pose aussi un risque important pour la stabilité et la sécurité régionales.  L’ONU réitère l’appel du Secrétaire général en faveur d’une désescalade urgente de la situation dans le nord-ouest de la Syrie et la demande qu’il adresse à toutes les parties pour qu’elles s’engagent à nouveau pleinement en faveur de l’accord de cessez-le-feu conclu par la Russie et la Turquie en septembre 2018.

Afghanistan

Dans une déclaration publiée hier soir, le Secrétaire général se dit scandalisé et profondément attristé par l’attaque complexe revendiquée par les Taliban qui a eu lieu le 1er juillet dans une région de Kaboul habitée par les civils.  Le Secrétaire général réitère que le droit international humanitaire interdit explicitement les attaques aveugles et les attaques dirigées contre des civils.  Il appelle toutes les parties au conflit en Afghanistan à respecter leurs obligations en matière de protection des civils. 

Attaque à Kaboul

Mme Virginia Gamba, Représentante spéciale du Secrétaire général pour les enfants et les conflits armés, a fait écho à cet appel en déclarant que l’attaque était « le résultat d’un mépris flagrant des règles de base de la guerre ».

« Les enfants devraient avoir droit à la sécurité en tout temps, surtout à l’école ou à la maison. »

Soudan du Sud

Au Soudan du Sud, un nouveau rapport de la Division des droits de l’homme de la mission de maintien de la paix de l’ONU a révélé que la violence se poursuivait dans la région de l’Équatoria-Central, en dépit de la signature de l’Accord revitalisé.

Entre septembre 2018 et avril 2019, plus de 100 civils ont été tués et à peu près autant de femmes et de filles ont été violées ou ont été victimes d’autres formes de violence sexuelle.

Au total, les Nations Unies ont documenté 95 incidents distincts de violations et d’exactions, qui ont entraîné le déplacement de plus de 56 000 civils au sein du Soudan du Sud.  Près de 20 000 personnes de plus traversent les frontières avec l’Ouganda et la République démocratique du Congo.

Sur une note positive, le rapport signale une diminution significative des violations et des abus liés au conflit à travers le pays, suite à la signature de l’accord de paix.  Toutefois, la province de l’Équatoria-Central a fait exception à cette tendance, en particulier dans les zones entourant Yei.

En réponse, la mission de maintien de la paix de l’ONU a intensifié ses patrouilles dans cette ville et dans les communautés voisines afin de dissuader la violence et de permettre la distribution sûre de l’aide humanitaire.

La Mission encourage également activement les efforts de réconciliation et de consolidation de la paix.

Soudan

Après les manifestations de dimanche au Soudan, la Haute-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Mme Michelle Bachelet, a appelé les autorités du pays à lever les restrictions sur Internet et à ouvrir des enquêtes indépendantes sur tous les actes de violence et les allégations de recours excessif à la force, notamment en ce qui concerne les attaques sur les hôpitaux.

Papouasie-Nouvelle-Guinée

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) fournissent un appui technique en matière de santé en Papouasie-Nouvelle-Guinée pour répondre aux besoins humanitaires de plus de 13 000 personnes déplacées par les récentes activités volcaniques dans la province de la Nouvelle-Bretagne occidentale.

Une campagne de vaccination contre la rougeole, la rubéole et la polio est également en cours.

L’UNICEF distribue des vivres et effectue des dépistages et des traitements contre la malnutrition.

UNESCO

Le Comité du patrimoine mondial de l’UNESCO, qui poursuit sa session, a décidé d’inscrire les îles et les zones protégées du golfe de Californie, au Mexique, sur la Liste du patrimoine mondial de l’humanité en péril.

Le Comité est préoccupé par l’extinction imminente du marsouin vaquita dans le golfe de Californie.

Le Mexique a fait des efforts pour protéger ces espèces menacées mais malgré ces mesures, il ne reste plus aujourd’hui qu’une dizaine de spécimens de vaquita contre près de 300 en 2005.

OIT

Demain, l’Organisation internationale du Travail (OIT) lancera un nouveau rapport d’évaluation des revenus et des inégalités générés par le travail.

Selon l’Organisation, ces nouvelles informations donnent les premières estimations mondiales de la répartition du revenu du travail et montrent que l’inégalité de rémunération reste omniprésente dans le monde du travail.

Les résultats sont tirés d’une nouvelle base de données comprenant des données nationales, régionales et mondiales.

Jour férié

Demain, les États-Unis, pays hôte de l’ONU, célèbrent leur indépendance avec un jour férié.  Le bâtiment du Siège sera donc fermé mais nous serons joignables par téléphone.

Le Bureau du Porte-parole réouvrira vendredi.  À moins qu’il y ait une demande extraordinaire, il n’y aura probablement pas de briefing en direct, mais nous publierons les points saillants.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.