Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 10 juin 2019

Dbf190610
10 juin 2019

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 10 juin 2019

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Eri Kaneko, Porte-parole adjoint de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Coopération numérique

Ce matin, le Secrétaire général a reçu le rapport du Groupe de haut niveau sur la coopération numérique des mains de ses Coprésidents, Mme Melinda Gates, Coprésidente de la Bill & Melinda Gates Foundation, et M. Jack Ma, Président exécutif du groupe Alibaba.

Ils ont ensuite participé à une conversation en ligne au cours de laquelle ils ont discuté des conclusions de ce rapport qui met l’accent sur les droits de l’homme, le facteur humain, la confiance et la sécurité à l’ère numérique.

Le Secrétaire général a indiqué que « le rapport sur la coopération numérique est la première étape pour examiner comment transformer l’ère numérique en une ère de bien numérique pour tous ».

Il a ajouté qu’il est enthousiasmé et optimiste face à l’énorme potentiel que recèle l’ère numérique et au rassemblement des gens pour répondre ensemble au risque de la technologie.  Il a également souligné la nécessité de l’inclusion numérique, notant que presque la moitié de la population mondiale n’a toujours pas accès à l’Internet.

Déplacement de la Vice-Secrétaire générale

La Vice-Secrétaire générale, Mme Amina Mohammed, s’envolera, dans la soirée, pour Lisbonne, au Portugal, où elle doit prononcer, demain, l’Annual Pluralism Lecture 2019, au Global Center for Pluralism.  Elle rencontrera également des représentants du Gouvernement et de la société civile, ainsi que des chefs religieux.  Elle sera de retour à New York le 13 juin.

Yémen

La Secrétaire générale adjointe aux affaires politiques et à la consolidation de la paix, Mme Rosemary DiCarlo, est en déplacement en Arabie saoudite.  Elle a participé à des réunions fructueuses avec plusieurs dignitaires, y compris M. Ibrahim Abdulaziz Al-Assaf, Ministre des affaires étrangères, et M. Abdel Aziz Hamad Aluwaisheg, Secrétaire général adjoint aux affaires politiques et à la négociation du Conseil de coopération du Golfe.  Ils ont discuté de tout éventail de questions régionales, notamment de la situation au Yémen.  Les deux hommes ont fait part de leur appui au travail de l’ONU au Yémen, et aux efforts déployés par l’Envoyé spécial du Secrétaire général, M. Martin Griffiths.

Mme DiCarlo doit également rencontrer, en fin de journée, le Président du Yémen, M. Abdrabuh Mansour Hadi Mansour

Mali

La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) a indiqué, aujourd’hui, qu’une attaque meurtrière s’est déroulée hier soir dans le village de Sobanou-Kou, dans la région de Mopti.

Selon les informations préliminaires, des hommes armés ont lancé une attaque qui a fait au moins 95 morts et de nombreux blessés.

La MINUSMA coordonne sa réponse pour appuyer les autorités maliennes et le système de l’ONU au Mali se mobilise pour fournir une aide humanitaire aux personnes affectées.

La Mission a également fourni un soutien aérien, en appui au Gouvernement malien, pour prévenir d’autres attaques.

Dans une déclaration, le Secrétaire général s’est dit outré par les informations selon lesquelles au moins 95 civils, y compris des femmes et des enfants, auraient été tués et de nombreuses personnes blessées hier soir, suite à une attaque dirigée contre le village de Sobanou-Kou, situé dans la région de Mopti, dans le centre du Mali.

Il condamne cette attaque avec la plus grande fermeté et appelle les autorités maliennes à enquêter rapidement sur les circonstances de cette tragédie et à traduire les responsables en justice.  Le Secrétaire général présente ses sincères condoléances aux familles des victimes, au peuple et au Gouvernement du Mali, et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.

Le Secrétaire général en appelle à toutes les parties prenantes maliennes à faire preuve de retenue et à s’abstenir de représailles.  Il exhorte le Gouvernement et tous les acteurs à engager un dialogue intercommunautaire pour résoudre les tensions et les différends.

Soudan

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a noté que le principal groupe de l’opposition au Soudan a appelé, hier, à une campagne de désobéissance civile, qui a laissé le système de transport public presque paralysé alors que la plupart des banques, entreprises et marchés de la capitale, Khartoum, étaient fermés.

Sur les 11 principaux hôpitaux que compte Khartoum, la moitié est fermée ou partiellement fermée depuis le 3 juin.  Deux grandes maternités de Khartoum, qui fournissent des services de soins de santé maternelle à environ 2,5 millions de personnes, ont également cesser de fourni des services depuis le 8 juin, laissant quelque 250 000 femmes à risque de pas pouvoir obtenir des services de maternité.

L’ONU continue d’appuyer les hôpitaux et les centres de soins.  L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) est en coordination avec le Ministère de la santé et des partenaires de santé sur plusieurs questions opérationnelles, notamment les dons et distributions, les services ambulanciers, la vérification des incidents, la sécurité des hôpitaux et la distribution de fournitures médicales.  L’OMS appuie également la distribution de repas et le transport du personnel de santé.

L’OCHA a établi, le 7 juin, à Khartoum, un centre d’opérations d’urgence afin de coordonner le partage d’informations, la réponse, la logistique, la liaison et la planification,

L’ONU appelle à l’accès rapide et sans entrave de l’aide humanitaire aux civils dans le besoin, à l’accélération de la livraison des fournitures médicales dans le pays et à la délivrance plus rapide de visas pour le personnel international.

Zimbabwe

La Sous-Secrétaire générale aux affaires humanitaires et Coordonnatrice adjointe des secours d’urgence, Mme Ursula Mueller, s’est rendue, hier, dans le district de Chimanimani, pour constater de première main l’impact de la tempête tropical Idai et les défis humanitaires et de développement que connaît le pays.

Mme Mueller a pu voir l’étendue dévastatrice de la destruction et a parlé avec des personnes déplacées qui ont perdu des proches, leurs propriétés et leur bien-être et qui vivent actuellement dans des abris temporaires dotés de services de base.  Elle a aussi visité une école qui a été endommagée par le cyclone ainsi qu’un site de distribution alimentaire.  Elle a également rencontré le Président et d’autres hauts fonctionnaires pour discuter des besoins humanitaires.

Afghanistan

La Mission d’assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) a condamné la prise pour cible délibérée de civils par des éléments antigouvernementaux tout au long du mois sacré du Ramadan, exhortant les parties au conflit à protéger les civils.

Plus de 100 morts sont à déplorer parmi les civils dans la seule ville de Kaboul en raison d’attaques lancées par des éléments antigouvernementaux à l’aide d’engins explosifs improvisés.

Le Représentant spécial du Secrétaire général, M. Tadamichi Yamamoto, a indiqué que ces actes sont par définition des crimes de guerre et pourraient être considérés comme des crimes contre l’humanité.  Il a ajouté que rien ne peut justifier les attaques contre les civils par n’importe quelle partie au conflit.

Syrie

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) demeure alarmé par la poursuite des hostilités intenses dans la zone de désescalade dans le nord-ouest du pays.  Pendant le week-end, des tirs d’artillerie et des frappes aériennes se sont poursuivi dans les provinces d’Edleb, de Hama et d’Alep.

Cette intensification de la violence a provoqué un nombre plus élevé de victimes, avec au moins 180 personnes tuées depuis le mois d’avril, ainsi qu’une augmentation du nombre de personnes fuyant leur foyer.  Depuis le début du mois d’avril, jusqu’à 300 000 personnes ont été déplacées, la plupart s’étant dirigée vers la frontière avec la Turquie.  Les camps de déplacés sont surpeuplés, de nombreuses personnes étant contraintes de rester à l’air libre ou sous des arbres.

L’aide humanitaire se poursuit, des dizaines de milliers de personnes ayant pu obtenir vivres, protection, nutrition, abris, éducation et eau propre.

L’ONU continue d’appeler à l’accès sure, durable et sans entrave à toutes les personnes dans le besoin.  Toute évacuation de civils doit également se dérouler de manière sûre et volontaire et vers le lieu de leur choix.  Il est impératif que tout civil prenant la fuite bénéficie du droit au retour dès que la situation le permet.  L’ONU appelle toutes les parties à respecter la liberté de mouvement des personnes touchées.

Conseil de sécurité

Ce matin, le Conseil de sécurité a tenu une réunion sur la Libye au cours de laquelle les Quinze ont adopté à l’unanimité une résolution prorogeant de 12 mois l’embargo sur les armes dans les eaux au large des côtes libyennes.

Ils ont ensuite écouté un exposé du Représentant spécial du Secrétaire général pour le Kosovo, M. Zahir Tanin, qui a fait le point sur la situation au Kosovo, notamment sur les événements du mois de mai au cours desquels deux membres du personnel ont été maltraités et arrêtés.

Le Secrétaire général adjoint et Conseiller juridique des Nations Unies, M. João Miguel Ferreira de Serpa Soares, a également parlé de cet incident, mettant notamment l’accent sur la question de l’immunité. 

Conférences

À Rome, l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a ouvert un symposium sur l’avenir de l’alimentation qui rassemble des universitaires, des politiques, la société civile et le monde de l’entreprise pour discuter de questions liées à la faim, l’obésité et la transformation de nos systèmes alimentaires.

À Genève, l’Organisation internationale du Travail (OIT) a donné le coup d’envoi à la Conférence internationale du travail au cours de laquelle des employeurs, des représentants de travailleurs et de gouvernements discuteront, entre autres, de la transformation de l’emploi et du harcèlement sexuel sur les lieux de travail.

Nomination

Le Secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres, a nommé Mme Catherine Pollard, de Guyana, au poste de Secrétaire générale adjointe chargée des stratégies et politiques de gestion et de la conformité.  Elle succède à Mme Jan Beagle, de la Nouvelle-Zélande, à laquelle le Secrétaire général exprime sa profonde gratitude pour le travail extraordinaire qu’elle a accompli dans la réforme de la gestion du système des Nations Unies et pour les 40 années qu’elle a consacrées à l’ONU.

Mme Pollard apporte avec elle plus de 30 ans d’expérience dans la gestion des ressources humaines et financières, les technologies de l’information et des communications et les opérations et services d’appui.  Elle a fait ses preuves dans le leadership transformationnel du système des Nations Unies. 

Pour lui succéder, le Secrétaire général a nommé M. Movses Abelian, de l’Arménie, comme Secrétaire général adjoint chargé de l’Assemblée générale et de la gestion des conférences.  Il est actuellement Sous-Secrétaire général chargé de l’Assemblée générale et de la gestion de conférences. 

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.