Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 6 mai 2019

Dbf190506
6 mai 2019

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 6 mai 2019

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Service mémoriel pour le personnel disparu

Ce matin, le Secrétaire général a rendu hommage aux membres du personnel qui ont perdu la vie dans l’exercice de leurs fonctions lors qu’un service mémoriel qui s’est tenu au Siège de l’ONU.

Entre janvier 2018 et mars de cette année, 115 membres du personnel de l’ONU, originaires de 43 pays, ont perdu leur vie.  La plupart d’entre eux participaient à des activités de maintien de la paix et étaient originaires d’Afrique.  Parmi les disparus on compte également 19 civils et 21 collègues qui ont trouvé la mort lors de la catastrophe aérienne d’Ethiopian Airlines.

Le Secrétaire général a salué l’engagement de ces hommes et femmes qui ont tout risqué pour promouvoir la paix et fournir une aide à certaines des personnes les plus vulnérables au monde.  Il a aussi transmis ses condoléances les plus sincères aux familles et proches et a ajouté que les Nations Unies promeuvent une meilleure préparation individuelle aux crises et fournissent un appui médical et psychologique renforcé aux victimes et à leurs familles.  L’Organisation travaille aussi pour traiter les réclamations et fournir des services d’aide et de soins aux survivants et aux familles.

Le Secrétaire général a réitéré son engagement à veiller à ce que l’ONU passe en revu et améliore ses pratiques eu égard à la sécurité et au soin du personnel.

Déplacements de la Vice-Secrétaire générale

La Vice-Secrétaire générale, Mme Amina Mohammed, quittera New York pour se rendre à Genève pour participer, le 8 mai, à une série de réunions du Groupe des Nations Unies pour le développement durable et du Comité directeur mixte chargé de promouvoir la collaboration entre les secteurs de l’humanitaire et du développement ainsi qu’à la première session régulière de 2019 du Conseil des chefs de secrétariat, prévue du 9 au 10 mai.

Conférence ONU-UA

La troisième Conférence annuelle ONU-Union africaine se déroulera au Siège de l’ONU et sera présidée par le Secrétaire général et le Président de la Commission de l’UA, M. Moussa Faki Mahamat.  Son objectif est d’établir un partenariat rapproché entre les deux organisations et portera notamment sur les changements climatiques et le thème de l’UA pour l’année 2019: « Réfugiés, rapatriés et personnes déplacées internes: vers des solutions durables au déplacement forcé en Afrique. »

Mali

Le Secrétaire général se félicite de la signature d’un accord politique entre le Gouvernement et les partis d’opposition le 2 mai à Bamako, qui a été suivi hier par la formation d’un cabinet inclusif.

Le Secrétaire général félicite le Président Ibrahim Boubacar Keïta pour son leadership dans le cadre des consultations qui ont abouti à un accord politique et à un engagement renouvelé à mettre en œuvre l’accord de paix de 2015.  Il félicite également les partis d’opposition pour leur contribution constructive à cet égard.

Le Secrétaire général exhorte toutes les parties prenantes maliennes, y compris les parties signataires de l’accord de 2015, à redoubler d’efforts en vue de relever les défis auxquels leur pays est confronté par la mise en œuvre intégrale de l’accord, notamment par l’achèvement du processus de révision de la Constitution.

Le Secrétaire général réitère l’engagement des Nations Unies à continuer à soutenir le peuple et le Gouvernement du Mali dans leur quête de paix et de stabilité.

Moyen-Orient

Au cours de l’année écoulée, l’ONU a travaillé sans relâche pour empêcher que la situation à Gaza ne se détériore et pour fournir une aide humanitaire à la population.  La dernière escalade au courant du week-end a été la pire depuis le conflit de 2014.  Heureusement, à la suite d’une série d’engagements avec l’Égypte, le Qatar et toutes les parties concernées, nous avons réussi à la contenir, sur la base d’une compréhension de la situation humanitaire à Gaza et du bien-être des populations, sans aucune violence le long de la clôture de Gaza.  Il revient à présent aux parties de mettre en œuvre ces accords.

Si le calme perdure, les Nations Unies estiment qu’il sera possible de discuter de dispositifs à plus long terme pour améliorer la situation et fournir une aide à la population de Gaza en allégeant les fermetures et en appuyant le processus de réconciliation.  Ces deux aspects sont critiques pour trouver une solution politique aux problèmes de Gaza.  Le Coordonnateur spécial de l’ONU, M. Nickolay Mladenov, se rendra au Caire demain pour poursuivre ses discussions avec les parties concernées.

Pendant le week-end, le Secrétaire général a condamné avec la plus grande fermeté le lancement de roquettes depuis Gaza vers Israël, en particulier contre des centres de population civile.

Il a exhorté toutes les parties à faire preuve de la plus grande retenue, à désamorcer immédiatement la situation et à revenir aux accords des derniers mois.

Libye

Hier, la Mission d’appui des Nations Unies en Libye (MANUL) a appelé à l’instauration d’une trêve humanitaire extensible d’une semaine dès aujourd’hui, premier jour du Ramadan, et pendant laquelle toutes les parties s’engagent à cesser toute forme d’opération militaire.  Malheureusement, cette trêve n’a, jusqu’à présent, pas été observée et les combats se poursuivent à la périphérie de Tripoli.  La MANUL renouvelle son appel aux parties à respecter la trêve, à permettre la livraison de l’aide humanitaire aux personnes dans le besoin et à assurer la liberté de mouvement des civils.

Pendant le week-end, la MANUL a également appelé toutes les parties en Libye à axer leurs efforts sur la lutte contre le terrorisme, leur ennemi commun, notant que les groupes terroristes chercheront à exploiter les combats en cours à Tripoli pour étendre leur présence en Libye.  L’ONU se fait l’écho de la ferme condamnation, par la MANUL, de l’attaque revendiquée par Daech qui a frappé, vendredi, Sabha, dans le sud de la Libye, faisant neuf morts dont un civil.

Les partenaires humanitaires de l’ONU indiquent que les combats se poursuivent dans et aux alentours de Tripoli: à ce jour, 104 victimes civiles ont été confirmé par le secteur de santé, dont 23 morts.

Les civils continuent d’être contraints de fuir leur domicile en raison des combats. Selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) plus de 56 000 personnes sont à présent déplacées.  La plupart des déplacés demeurent dans des zones urbaines chez des amis ou des membres de leur famille ou dans des domiciles de location.  Vingt-neuf abris collectifs sont ouverts et abritent près de 3 000 personnes.

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) indique que de nombreuses zones touchées par le conflit demeurent inaccessibles aux travailleurs humanitaires, tandis que les conditions de vie des civils qui y sont pris au piège continuent de se détériorer.

Syrie

Les Nations Unies sont extrêmement préoccupées par les attaques contre des centres de santé et des hôpitaux dans le nord-ouest de la Syrie, à la suite de la récente escalade de la violence et des hostilités dans et aux alentours de la zone démilitarisée.  Depuis le 28 avril, au moins sept centres auraient été pris pour cible, dont quatre dans la province d’Hama et trois dans la province d’Edleb.

Hier, des centres de santé auraient été bombardés à Edled et à Hama.

L’ONU continue d’appeler les parties au conflit à veiller à la protection des civils et, en particulier, à éviter la destruction d’hôpitaux et autres infrastructures civiles, dans le respect de leurs obligations découlant du droit international humanitaire et du droit international des droits de l’homme.

Yémen

Le Programme alimentaire mondial (PAM) indique qu’il a réussi à atteindre les Red Sea Mills au courant du week-end.  Il est prévu d’y établir une petite équipe technique constituée d’employés des Red Sea Mills pour commencer à nettoyer et entretenir les mécanismes de fraisage dans l’espoir de pouvoir ensuite préparer le blé à des fins de distribution.  Le processus pourrait prendre plusieurs semaines.

Le PAM a perdu son accès aux Red Sea Mills au début du mois de septembre 2018.  À l’époque, il y avait 51 000 tonnes de blé, de quoi nourrir 3,7 millions de personnes pendant un mois.

Pendant le week-end, l’Envoyé spécial pour le Yémen, M. Martin Griffiths, a rencontré des fonctionnaires à Sanaa.  Il est à présent de retour à Amman.

Cyclone Kenneth

Le choléra gagne du terrain au Mozambique après le passage du cyclone Kenneth le mois dernier.  Quelque 64 cas ont été reçus dans les centres de santé des régions de Pemba et de Mecufi dans le nord du pays.  Des centres de traitement du choléra érigés dans les deux districts et des unités de traitement ont été créés. 

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a envoyé une équipe de spécialistes de santé publique et de logistique de la ville de Beira, dans la province de Cabo Delgado, pour évaluer les effets du cyclone sur la santé.  Les organisations dans les domaines de l’eau et des voiries ont intensifié leurs activités afin d’éviter la propagation du choléra.

Plus de 43 000 maisons auraient été endommagées ou détruites tandis que près de 41 000 étudiants à Cabo Delgado ont vu leur scolarité interrompue à cause des ravages de leurs salles de classe, d’après le Gouvernement.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) affirme que 36 000 personnes ont reçu une aide alimentaire dans les quatre régions les plus touchées.

Chypre

Concernant la décision de la Turquie d’expédier des bateaux pour commencer les opérations de forage en mer autour de Chypre, le Secrétaire général surveille étroitement l’évolution de la situation avec préoccupation.

La position de l’ONU sur l’exploration d’hydrocarbures n’a pas changé.  Les hydrocarbures en mer pourraient profiter aux deux communautés de Chypre. 

Le Secrétaire général rappelle que le dirigeant chypriote grec et le dirigeant chypriote turc se sont mis d’accord précédemment dans leurs négociations pour dire que les ressources naturelles dans une Chypre unifiée devraient tomber dans la compétence du futur gouvernement fédéral. 

Le Secrétaire général exhorte les parties à redoubler d’efforts pour réduire les tensions.

Enfants en temps de conflit armé

La Représentante spéciale du Secrétaire général pour le sort des enfants en temps de conflit armé, Mme Virginia Gamba, a terminé une mission de cinq jours en République centrafricaine durant laquelle elle a organisé la première campagne nationale intitulée « Agir pour protéger les enfants touchés par le conflit ».  Elle a aussi présenté au public l’idée d’un plan national pour prévenir les violations graves des droits des enfants dans ce pays.

Biodiversité

L’évaluation mondiale lancée aujourd’hui par la Plateforme intergouvernementale science-politique sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES) avertit qu’autour d’un million d’espèces sont menacées d’extinction, à un moment où la nature décline à un rythme sans précédent.  Les amphibiens, les récifs de corail et les mammifères marins sont les plus menacés.

Le rapport énumère les cinq facteurs directs de changement de la nature qui ont les conséquences les plus importantes sur le plan mondial, soit, par ordre décroissant, les changements dans l’utilisation des terres et des mers, l’exploitation directe des organismes, les changements climatiques, la pollution et les espèces exotiques envahissantes.

Le rapport indique que le déclin aura de graves conséquences sur les populations du monde.  Il souligne que la réponse mondiale actuelle est insuffisante et qu’un changement transformateur est nécessaire pour protéger et restaurer la nature.  Il offre aussi une panoplie de scenarii possibles pour les années à venir et attire l’attention sur les connaissances autochtones et locales pour tracer la voie à suivre.

Instagram

Le Secrétaire général a ouvert son compte Instagram la semaine dernière.  Dans son premier message sur Instagram, il a expliqué avoir rejoint cette plateforme pour donner au peuple une vue personnelle de son travail et partager ses motivations pour lutter en faveur d’un monde meilleur et plus pacifique pour tous.

Budget

La Chine a payé la totalité de sa contribution au budget ordinaire de l’ONU et devient le quatre-vingt-onzième État Membre à être à jour de sa quote-part.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.