Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 1er mai 2019

Dbf190501
1 mai 2019

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 1er mai 2019

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Libye

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a déclaré que les hostilités à Tripoli continuaient d’avoir des répercussions sur les établissements et le personnel de santé.  Depuis le début du conflit actuel, au moins quatre personnes sont décédées parmi les agents de santé et, à ce jour, 11 ambulances ont été endommagées ou détruites à la suite des hostilités.

Les affrontements armés, les bombardements indiscriminés et les explosifs placés sur les routes empêchent les acteurs humanitaires d’évacuer les civils et de fournir l’aide nécessaire, ainsi que la capacité des civils à se déplacer librement dans des zones plus sûres ou d’accéder aux biens et services vitaux.

L’ONU continue de rappeler à toutes les parties leur obligation, en vertu du droit international humanitaire, de veiller en permanence à épargner les civils et les infrastructures civiles, notamment le personnel médical et les installations médicales.

Depuis le début du conflit, 102 victimes civiles ont été confirmées, dont 23 morts, alors que plus de 45 000 personnes ont fui leur domicile à cause des affrontements, selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Cyclone Kenneth

Selon l’OCHA, après le passage du cyclone Kenneth au Mozambique, au moins 41 personnes ont été tuées et plus de 37 700 maisons ont été totalement ou partiellement détruites.  Les partenaires humanitaires ont fourni du matériel pour les abris, notamment des bâches, des trousses familiales, des tentes et des articles d’hygiène, ainsi que de l’eau et des installations sanitaires aux familles dans le besoin.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a fourni des services à plus de 14 600 personnes.  Hier, une équipe composée de deux médecins a été déployée sur l’île de Mutemo, dans le district d’Ibo, avec des fournitures d’urgence pour la santé, l’eau et l’assainissement, ainsi que des produits d’hygiène.

Aux Comores, l’OCHA a annoncé la mort de 7 personnes, alors que plus de 200 autres ont été blessées à la suite de la tempête.  Près de 80% des fermes et plus de 60% des cultures auraient été détruites, et le cyclone aurait également détruit plus de 3 800 bâtisses dont 400 écoles.  Les Nations Unies ont déployé des personnels pour aider le Gouvernement des Comores à procéder à une évaluation et à une intervention rapides, et des fournitures d’urgence sont en place pour des secteurs comme la santé, l’éducation, la nutrition, l’eau, l’assainissement et l’hygiène.

Malawi

L’ONU et ses partenaires ont apporté de l’aide à plus de 400 000 personnes touchées par le cyclone Idai.  L’ONU a immédiatement fourni des secours d’urgence, notamment de la nourriture, des médicaments, des abris, des services de protection, de l’eau, des produits sanitaires et d’hygiène.

En plus de répondre aux besoins immédiats, l’ONU aide le Gouvernement à évaluer les besoins en matière de relèvement post-catastrophe, laquelle évaluation devrait guider les efforts de relèvement rapide et à long terme.  Cela inclut l’octroi d’un appui aux personnes déplacées par le cyclone et qui souhaitent rentrer chez elles.

Somalie

Environ 1,7 million de personnes devraient faire face à des niveaux de crises et d’urgence en matière d’insécurité alimentaire jusqu’en juin, une augmentation de 10% de l’insécurité alimentaire, et ce, à la suite de la deuxième saison de pluies consécutive peu favorable qui a entraîné des pertes de bétail et de mauvaises récoltes.

Les taux de malnutrition augmentent rapidement en raison de la sécheresse.  On s’attend à ce que 954 000 enfants souffrent de malnutrition aiguë, dont 174 600 enfants atteints de malnutrition sévère.

L’équipe humanitaire de pays prépare actuellement un plan de lutte contre la sécheresse afin de combler les pénuries alimentaires dans les zones les plus gravement touchées, et faire face à une augmentation substantielle des besoins entre mai et octobre.

Jusqu’ici, le Plan d’aide humanitaire pour la Somalie pour 2019, lequel nécessite un financement de 1,08 milliard de dollars, n’est financé qu’à hauteur de 19%.  Un financement insuffisant a conduit à la réduction des activités liées à l’eau, à l’assainissement et à l’hygiène, et ce, malgré les graves pénuries d’eau dans l’ensemble du pays.

Ebola

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a indiqué que la plupart des activités menées en réponse à Ebola, notamment l’engagement communautaire, les vaccinations et les enquêtes, ont été relancées à Butembo, dans la province du Nord-Kivu, en République démocratique du Congo (RDC).  Cela fait suite au ralentissement provoqué par l’attaque qui a tué un médecin camerounais, le docteur Mouzoko, et blessé deux autres personnes.

Le Directeur général de l’OMS, M. Tedros Adhanom Ghebreyesus, s’est rendu en RDC cette semaine.  À Butembo, il a exprimé sa reconnaissance à l’OMS et à ses partenaires et a évalué les prochaines mesures à prendre pour renforcer à la fois la sécurité et la réponse à Ebola dirigée par le Gouvernement.

Seuls 83 millions de dollars du Plan d’intervention stratégique sur les 148 millions de dollars nécessaires ont été reçus.

Myanmar

Le Coordonnateur résident et Coordonnateur de l’action humanitaire par intérim au Myanmar, M. Knut Ostby, a salué l’annonce faite par le Bureau du Commandant en chef des Services de défense au sujet d’une prolongation du cessez-le-feu au Myanmar du 1er mai au 30 juin.

M. Ostby a exprimé l’espoir que cette prolongation du cessez-le-feu permettra de renforcer davantage les perspectives pour le processus de paix au Myanmar.

L’ONU au Myanmar se prépare à travailler avec les parties prenantes sur la livraison d’une aide humanitaire d’urgence à toutes les personnes dans le besoin dans les zones touchées.

Sri Lanka

Le Haut-Représentant des Nations Unies pour l’Alliance des civilisations (UNAOC), M. Miguel Ángel Moratinos, s’est rendu à Colombo, à Sri Lanka.  Hier, il a rendu hommage au peuple et au Gouvernement de Sri Lanka et a fait part de l’appui de l’ONU aux efforts du Gouvernement pour combattre le terrorisme et l’extrémisme violent.  C’est la première visite effectuée par un dignitaire de Sri Lanka depuis l’attaque terroriste du dimanche de Pâques.

Le Haut-Représentant a transmis au Président Sirisena les condoléances et la solidarité du Secrétaire général et lui a dit « vous n’êtes pas seul ».

Il a également rencontré le Premier Ministre Wickramasinghe, avec qui il a échangé des points de vue sur les efforts actuellement déployés pour rétablir l’unité et la coexistence pacifique au sein de la société.  Il a aussi rencontré le leader de l’opposition.

Syrie

Hier après-midi, l’Envoyé spécial pour la Syrie, M. Geir Pedersen, a indiqué aux membres du Conseil de sécurité qu’il fait tout son possible pour aller de l’avant en ce qui concerne le rétablissement de la confiance et l’ouverture d’un processus politique à Genève entre le Gouvernement syrien et l’opposition.

Liberté de la presse

La Journée mondiale de la liberté de la presse est célébrée vendredi.  Dans un message publié à cette occasion, le Secrétaire général a indiqué qu’une presse libre est essentielle pour la paix, la justice, le développement durable et les droits de l’homme.  Cela est particulièrement vrai pendant les périodes électorales, thème retenu cette année pour la Journée.  Il a indiqué que ce sont les faits, et non pas les supercheries, qui doivent guider les populations alors qu’elles choisissent leurs représentants.

Le Secrétaire général est profondément troublé par l’augmentation du nombre d’attaques et la culture d’impunité, notant que l’UNESCO indique que près de 100 journalistes ont été tués en 2018 et que des centaines d’autres ont été emprisonnés.

Vendredi, l’UNESCO et le Département de la communication globale célébreront la Journée mondiale de la liberté de la presse avec la tenue d’un événement de haut niveau et une table ronde qui se dérouleront à 10 heures dans la salle de conférence 1.  Le thème de cette année est « Médias pour la démocratie: le journalisme et les élections en période de désinformation ».

Évènements demain

Les journalistes sont invités à la première d’un film inspiré d’un journal intime tenu par une jeune fille juive polonaise qui décrit la vie en Pologne sous occupation nazie.

La projection du film « Broken Dreams », réalisé par Tomasz Magierski, se déroulera de 18 h 30 à 20 h 30 dans la salle de l’ECOSOC et sera suivie d’une discussion avec le réalisateur du film et Mme Ariana Bellak, survivante de l’Holocauste et sœur de l’auteur du journal.

Le programme sera modéré par Mme Alison Smale, Secrétaire générale adjointe à la communication globale.  Le Représentant permanent adjoint de la Pologne, M. Paweł Radomski, prononcera également quelques remarques.

À 13 heures, la mission de la Géorgie parrainera une conférence de presse intitulé « Une vision pour moderniser la lutte contre la faim », avec la participation de M. Kaha Imnadze, Représentant permanent de la Géorgie auprès des Nations Unies, et du docteur Davit Kirvalidze, candidat de la Géorgie au poste de Directeur général de l’Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.