Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 26 avril 2019

DBF190426
26 avril 2019

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 26 avril 2019

La version française du Point de presse quotidien
n’est pas un document officiel des Nations Unies
)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Déplacement du Secrétaire général

Le Secrétaire général est aujourd’hui à Beijing où il est intervenu, en début de journée, à la cérémonie d’ouverture du deuxième Forum pour la coopération internationale « une Ceinture, une Route ».  Dans ses remarques, il a indiqué que l’époque actuelle est faite d’incertitudes et d’appréhensions, mais que les choix que nous faisons maintenant sont essentiels pour nous placer sur la voie d’une croissance inclusive à faible émission de carbone et bâtir la résilience.

Le Secrétaire général a indiqué que le monde bénéficiera de l’initiative « une Ceinture, une Route » qui accélère les efforts pour réaliser les objectifs de développement durable et a souligné que le monde doit profiter de l’initiative pour aider à combler les écarts significatifs de financement afin de réaliser les objectifs de développement durable.

Il a fait savoir que les équipes de pays de l’ONU appuieront les États Membres dans le renforcement des capacités et des gouvernements, ainsi que pour réaliser une intégration harmonieuse et durable des projets « une Ceinture, une Route » dans leurs propres économies et sociétés, dans le respect des plans nationaux de développement ancré dans le Programme de développement durable à l’horizon 2030.

Il a aussi affirmé qu’il considère cette initiative comme un espace important au sein duquel des principes verts peuvent être reflétés en actions vertes, ajoutant que l’élargissement de nos options politiques pour inclure un développement durable et vert avec l’appui d’instruments de financement verts, doit devenir une nouvelle norme.

Dans la capitale chinoise, le Secrétaire général s’est également entretenu avec le Président Xi Jinping.  Il a fait part de son appréciation pour l’appui de la Chine envers le travail de l’ONU, notamment par l’intermédiaire de ses contributions au maintien de la paix, à la coopération Sud-Sud, à la réforme de l’ONU et son leadership en matière de changements climatiques.  Il a aussi félicité le Président Xi pour la célébration prochaine, cette année, du soixante-dixième anniversaire de la République populaire de Chine, notant que l’année 2019 marque 40 ans de présence de l’ONU dans le pays.

Le Secrétaire général et le Président ont également discuté du potentiel de l’initiative « une Ceinture, une Route » pour donner un coup d’élan au développement et réduire la pauvreté, dans le droit fil du Programme de développement durable à l’horizon 2030.

Demain, il participera aux sessions de tables rondes des dirigeants, et prononcera un discours liminaire lors d’une session consacrée à la promotion d’un développement vert et durable pour mettre en œuvre le Programme 2030.

En marge du Forum, le Secrétaire général a rencontré le Président Filipe Jacinto Nyusi du Mozambique.  Il a exprimé sa solidarité envers le peuple et le Gouvernement du Mozambique, suite au passage du cyclone Idai et du plus récent cyclone Kenneth.  Le Secrétaire général a promis l’appui de l’ONU aux efforts de secours.

Cyclone Kenneth

Dans une déclaration publiée aujourd’hui, le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d’urgence, M. Mark Lowcock, a indiqué qu’il était profondément attristé par les pertes en vies humaines et la destruction provoquée par le cyclone Kenneth qui avait d’abord frappé les Comores, il y a deux jours, avant de s’abattre sur le nord du Mozambique la nuit dernière.

Cette catastrophe survient six semaines après le passage du cyclone Idai qui a ravagé le centre du Mozambique, faisant plus de 600 morts et provoquant une destruction massive.  Le passage du cyclone Kenneth marque la première fois que deux cyclones ont frappé le Mozambique durant la même saison.

Le Malawi et le Zimbabwe doivent également subir de fortes pluies et des inondations provoquées par le système météorologique.

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) aide à coordonner la réponse du Gouvernement et à gérer l’information, tandis qu’une équipe conjointe du Programme alimentaire mondial et de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) se prépositionne pour appuyer la réponse.

Des stocks de fournitures d’urgence ont également été mises en place dans les Comores où l’ONU appuie les évaluations menées par le Gouvernement.

Libye

L’ONU est gravement préoccupée par les informations continues faisant état de bombardements indiscriminés sur les zones civiles à Tripoli.  L’ONU rappelle aux parties la nécessité de protéger les civils et d’assurer un accès immédiat et sans conditions aux partenaires humanitaires.

La situation humanitaire à Tripoli continue de se détériorer avec la poursuite d’affrontements violents, y compris dans les zones peuplées.  La nuit dernière, des roquettes et des tirs de mortier auraient pris pour cible des quartiers résidentiels de la ville.

Selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), près de 39 000 personnes ont été déplacées à ce jour.  La vérification des victimes civiles se poursuit.

Les civils qui se trouvent dans les zones touchées par le conflit font face à des coupures d’électricité et à des pénuries en eau en raison de l’endommagement des infrastructures, tandis que l’accès aux fournitures essentielles comme la nourriture, les médicaments et le carburant est gravement entravé.

Les partenaires humanitaires ont évacué 655 réfugiés et migrants du centre de détention de Qasr Ben Ghachir où les violences ont fait une douzaine de blessés mardi.  Plus de 3 000 réfugiés et migrants demeurent piégés dans sept centres aux alentours de Tripoli.

Syrie

L’Envoyé spécial pour la Syrie, M. Geir O. Pedersen, était á Astana, hier et aujourd’hui, pour participer à une réunion organisée par l’Iran, la Fédération de Russie et la Turquie et accueillie par le Kazakhstan, afin d’appuyer les progrès qui pourraient contribuer à faire avancer le processus politique de Genève, selon les termes de la résolution 2254 (2015) du Conseil de sécurité.  M. Pedersen était accompagné d’une délégation technique de l’ONU.  Il présentera un exposé devant le Conseil de sécurité en personne mardi prochain.

Réfugiés rohingya

Le Coordonnateur des secours d’urgence, M. Mark Lowcock, le Directeur général de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), M. António Vitorino, et le Haut-Commissaire pour les réfugiés, M. Filippo Grandi, ont souligné, aujourd’hui, la nécessité urgente de maintenir l’appui aux réfugiés rohingya.

À l’issue de leur déplacement au Bangladesh, les trois dignitaires ont appelé la communauté internationale à continuer d’appuyer les besoins critiques de 1,2 million de personnes, pour majorité des réfugiés rohingya, mais également les communautés d’accueil généreuses, dans la région sud-est du Bangladesh.

Durant leur visite, ils se sont rendus dans le camp de réfugiés de Cox’s Bazar et ont rencontré plusieurs groupes de réfugiés.  Ils ont aussi souligné l’importance d’élargir les occasions, pour ces réfugiés, d’obtenir un apprentissage et une formation, étant donné que la plupart des réfugiés ont un accès limité à la scolarisation, voire aucun accès à l’éducation.

Réfugiés du Venezuela

Le Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR) a indiqué qu’il est gravement préoccupé par le sort d’au moins 21 Vénézuéliens qui ont disparu, hier, après le naufrage de leur bateau qui se rendait à Trinité-et-Tobago.  Le navire transportait 25 personnes.  Les autorités de Trinité-et-Tobago ont indiqué que quatre personnes avaient été secourues au cours d’un effort conjoint mené avec leurs homologues vénézuéliens.  Au moins 21 personnes, y compris des femmes et des enfants demeurent portées disparues, alors que les efforts de secours se poursuivent.

Plus de trois millions de Vénézuéliens ont quitté leur pays depuis 2015, principalement pour se rendre dans des pays voisins, y compris dans les îles du sud des Caraïbes.

Yémen

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) indique que depuis dimanche, les autorités à Aden, au Yémen, ont rassemblé et détenu de manière arbitraire plus de 2 000 migrants en situation irrégulière, pour majorité des ressortissants éthiopiens.

L’OIM est gravement préoccupée par les conditions dans lesquelles ces migrants, dont 400 enfants, sont détenus.  Elle intervient auprès des autorités pour obtenir un accès à ces personnes et coordonne l’action de la communauté humanitaire en mettant l’accent sur les besoins critiques comme les soins de santé de base, la nourriture, l’eau et l’assainissement.

L’ONU exhorte les autorités locales à travailler avec la communauté humanitaire pour trouver des alternatives à la détention qui soient plus sûres et veiller à ce que tout un éventail de services de protection soit mis à la disposition des détenus.

Mali

L’UNICEF averti que la détérioration de la situation humanitaire dans la région de Mopti, qui a été le récent théâtre de violence a un impact de plus en plus notable sur les enfants les plus vulnérables.

L’UNICEF est notamment préoccupé par l’augmentation du nombre de fermeture d’école.  Près d’un tiers des écoles de la région de Mopti sont à présent fermées en raison de l’insécurité, compromettant ainsi le droit à l’éducation de 157 000 enfants.

L’UNICEF travaille aussi avec le Gouvernement du Mali et d’autres acteurs humanitaires pour appuyer les enfants, y compris en menant des activités de plaidoyer en faveur de la réouverture des écoles quand les conditions le permettent.  Ces efforts ont contribué à la réouverture récente de 150 écoles dans d’autres parties du pays.

Conseil de sécurité

Hier après-midi, la Secrétaire générale adjointe aux affaires politiques et à la consolidation de la paix, Mme Rosemary DiCarlo, et la Sous-Secrétaire générale aux affaires humanitaires, Mme Ursula Mueller, ont fait le point, devant le Conseil de sécurité, sur l’évolution de la situation en Ukraine.

Mme DiCarlo a salué le peuple ukrainien pour le déroulement pacifique des dernières élections, ajoutant que l’ONU s’engage à continuer de travailler avec l’Ukraine et le peuple ukrainien pour appuyer la fourniture de l’aide humanitaire, la promotion et la protection des droits de l’homme et le processus de réforme du pays.

Mme Mueller a également noté que 3,5 millions de personnes ont toujours besoin d’une assistance humanitaire et de protection et a insisté sur l’importance de redoubler d’efforts pour leur fournir tout l’appui nécessaire. 

Venezuela

Entre janvier et avril, l’UNICEF a distribué plus de deux millions de trousses de santé maternelle et infantile dans neuf centres de soins et hôpitaux.  Plus de 7 400 enfants ont reçu un appui nutritionnel dans huit États.  Vingt-cinq communautés et 10 écoles bénéficient à présent d’activités critiques dans les domaines de l’eau, de l’assainissement et de l’hygiène; 84 trousses d’accouchement ont été distribuées à des centres de santé et des hôpitaux et plus de 12 000 personnes séropositives ont obtenu un traitement.  Par ailleurs, 46 000 rations alimentaires et 1 500 trousses familiales ont été distribuées à l’intention des personnes en transit.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.