Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 25 avril 2019

dbf190425
25 avril 2019

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 25 avril 2019

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Déplacement du Secrétaire général

Le Secrétaire général est arrivé à Beijing ce matin.

Demain, il devrait prononcer un discours à l’ouverture du deuxième Forum pour la coopération internationale « une Ceinture, une Route », s’entretenir avec des hauts responsables du Gouvernement chinois et tenir des réunions bilatérales avec un certain nombre de dirigeants du monde qui participent au Forum.

Cyclone Kenneth

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) indique que le Cyclone tropical Kenneth est passé dans le nord des Comores hier avec une force de catégorie 1.  Le Gouvernement, la Société du Croissant-Rouge et les Nations Unies sont en train d’en évaluer l’impact.  Compte tenu de l’isolement des trois îles frappées par le cyclone, l’évaluation des dégâts est difficile.

Les premières informations non confirmées en provenance des Comores font état d’énormes dégâts aux habitations et de villages inondés à cause de la montée du niveau de la mer et de la rupture des digues.  Les routes auraient aussi été coupées par des arbres arrachés.

Au Mozambique, en prévision du passage du Cyclone, l’OCHA a mis en alerte les équipes de recherche et de secours.  Les agences humanitaires ont stocké des produits et mis des équipes en attente.  Les abris, l’eau, la nourriture et des articles non alimentaires, des générateurs électriques et le matériel de télécommunications devraient être les besoins les plus pressants.

C’est la première fois de son histoire que le Mozambique est frappé par deux cyclones pendant la même saison.

Libye

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour la Libye, M. Ghassan Salamé, est parti pour Paris aujourd’hui où il doit s’entretenir avec des responsables français dans le cadre de son plaidoyer auprès de la communauté internationale.

Hier à Rome, il a dit que les Nations Unies poursuivent leurs efforts pour réunir les différentes parties dans l’espoir qu’ils reconnaissent, avant le Ramadan, qu’il vaut mieux en rester au processus politique plutôt que poursuivre des combats sans vainqueur mais où le peuple et le pays seront les grands perdants.

M. Salamé a affirmé que les Nations Unies jouent leur rôle en Libye, en aidant des milliers de personnes touchées par les combats à se réinstaller ailleurs.  Nous travaillons aussi avec les réfugiés et les migrants qui sont actuellement en Libye, a-t-il ajouté.

L’OCHA a indiqué que le transfert des derniers réfugiés et migrants du centre de détention de Qasr Ben Ghachir à Tripoli, dans des zones plus sûres, est en cours.  Hier, le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) ont transféré 328 réfugiés et migrants du centre de détention dans un contexte de détérioration de la situation sécuritaire et d’escalade de la violence.  La réinstallation, qui intervient après des incidents violents au centre mardi dernier, est menée avec l’appui des autorités libyennes et des Nations Unies.  La pause humanitaire est coordonnée et facilitée par toutes les parties pour permettre un passage sûr aux réfugiés et aux migrants.

Les conditions actuelles en Libye prouvent que le pays reste dangereux et inadapté pour les réfugiés et les migrants.  Le HCR répète qu’aucun effort ne doit être épargné pour empêcher les secourus en mer de revenir en Libye.

Syrie

Dans une déclaration publiée aujourd’hui, le Coordonnateur régional pour la crise en Syrie, M. Panos Moumtzis, a indiqué que les Nations Unies sont profondément préoccupées par les informations constantes sur des hostilités dans le nord-ouest qui auraient fait 36 morts parmi les civils cette dernière semaine et plus de 200 morts ces trois derniers mois.

Les Nations Unies ne cessent d’appeler toutes les parties au conflit à cesser toutes les violences et de leur rappeler, en vertu du droit international humanitaire et des droits de l’homme, leurs obligations de protéger les civils et les infrastructures civiles en tout temps et naturellement de faire preuve de retenue.

Maintien de la paix

À Moscou, le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, M. Jean-Pierre Lacroix, a prononcé un discours à la huitième Conférence sur la sécurité internationale.  Il a souligné l’impact positif que les opérations de maintien de la paix ont sur la vie de millions de gens dans le monde et souligné les défis auxquels sont confrontés tous les jours les Casques bleus, y compris les menaces complexes, les mandats difficiles, les tâches de protection colossales et une absence de progrès dans les processus politiques.

M. Lacroix a aussi souligné l’importance de l’initiative du Secrétaire général « Action pour le maintien de la paix » et a ajouté que les Nations Unies continuent de travailler en partenariat avec les États Membres pour réaliser des résultats concrets.

Les jeunes filles dans les technologies de l’information et des communications (TIC)

La Journée internationale des jeunes dans les technologies de l’information et des communications (TIC) a été commémorée aujourd’hui.  Cette année, l’Union internationale des télécommunications (UIT) a organisé une Journée de commémoration à Addis-Abeba, en plus des manifestations dans le monde entier.

Dans un tweet, le Secrétaire général a rappelé la réunion qu’il a eue, toujours à Addis-Abeba, avec de jeunes femmes qui participaient à l’initiative « Les filles africaines peuvent encoder ».  Il a dit que des programmes comme celui-là aident non seulement les filles et les femmes à développer des compétences mais aussi à défier les préjugés qui limitent leurs ambitions et leurs rêves.

Journée mondiale de lutte contre le paludisme

La Journée mondiale de lutte contre le paludisme a été commémorée aujourd’hui.  Cette année, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) s’est jointe à « Roll Back Malaria » - Partenariat pour faire reculer le paludisme, à la Commission de l’Union africaine et à d’autres partenaires pour promouvoir « Zéro Palu! Je m’engage », une campagne communautaire visant à maintenir la lutte contre le paludisme en tête de l’agenda politique, mobiliser des ressources et permettre aux communautés de s’approprier la prévention et le traitement du paludisme.

Depuis 2000, les pays affectés par le paludisme ont fait des progrès remarquables dans la réduction du nombre des cas et des décès.  Toutefois, le paludisme présente toujours un taux inacceptable.  Selon l’OMS, un enfant meurt toutes les deux minutes de cette maladie évitable et traitable et chaque année, plus de 200 millions de nouveaux cas sont signalés.

Dans un tweet plus tôt dans la journée, le Directeur général de l’OMS a appelé chacun d’entre nous à se joindre à la lutte mondiale contre le paludisme.  

Rougeole

Cette semaine est la Semaine mondiale de la vaccination, et le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) a aujourd’hui souligné la menace particulière posée par l’augmentation dans le monde entier du nombre des cas de rougeole.

L’UNICEF indique que les poches grandissantes d’enfants non vaccinés ont ouvert la voie à des irruptions de rougeole dans plusieurs pays dans le monde.  Durant les trois premiers mois de l’année, plus de 110 000 cas de rougeole ont été signalés dans le monde, soit 300% de plus que l’année dernière.  Quelque 110 000 personnes, principalement des enfants, sont mortes de la rougeole en 2017, soit 22% de plus que l’année dernière.

La Directrice exécutive de l’UNICEF, Mme Henrietta Fore, a dit dans une déclaration aujourd’hui que si nous voulons sérieusement empêcher la propagation de cette maladie dangereuse mais évitable, il nous faudra vacciner chaque enfant dans les pays riches comme dans les pays pauvres.

 

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.