Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 24 avril 2019

dbf190424
24 avril 2019

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 24 avril 2019

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Sri Lanka

Ce matin, le Secrétaire général s’est entretenu avec le Président sri-lankais, M. Maithripala Sirisena, afin d’exprimer directement la solidarité de l’ONU avec le peuple et le Gouvernement sri-lankais.

Le Secrétaire général a également offert l’appui du Bureau de lutte contre le terrorisme des Nations Unies au Gouvernement.

Hier après-midi, le Secrétaire général a signé le livre de condoléances à la Mission permanente de Sri Lanka, à New York.

Déplacements du Secrétaire général

Le Secrétaire général quittera New York en fin de journée pour se rendre à Beijing, en Chine, où il participera au deuxième Forum pour la coopération internationale « une Ceinture, une Route ».

Vendredi, il prendra la parole lors de la cérémonie d’ouverture du Forum.

Samedi, le Secrétaire général prononcera une allocution et participera à la table ronde des dirigeants intitulée « Promouvoir le développement vert et durable pour mettre en œuvre le Programme 2030 ».

À Beijing, il devrait rencontrer le Président Xi Jinping, ainsi que le Premier Ministre du Conseil des affaires d’État, M. Li Keqiang, ainsi que le Ministre des affaires étrangères et Conseiller d’État, M. Wang Yi, et d’autres hauts responsables et dirigeants participant au Forum.

Le Secrétaire général sera de retour à New York samedi.

Libye

L’ONU se félicite de l’appel lancé hier par les Présidents de l’Union africaine, de la Troïka –Égypte, Rwanda et Afrique du Sud– ainsi que par le Président du Comité de haut niveau de l’Union africaine sur la Libye -le Président de la République du Congo– pour un cessez-le-feu immédiat et pour le souhait exprimé d’intensifier l’engagement en faveur d’une solution politique libyenne sous l’égide des Nations Unies.  Le Secrétaire général et son Représentant spécial, M. Ghassan Salamé, restent déterminés à poursuivre leur engagement auprès de l’Union africaine afin de trouver une solution durable et pacifique à la crise libyenne.

L’ONU reste préoccupée par la poursuite des affrontements dans diverses zones du sud de Tripoli et leurs conséquences sur la situation humanitaire.  Nous continuons à travailler avec nos partenaires pour faire face aux conséquences humanitaires des affrontements.  L’ONU continue également de rechercher des trêves humanitaires immédiates pour permettre un accès de l’aide humanitaire et aux civils de quitter les zones de conflit.

Nos collègues humanitaires sur le terrain affirment que des efforts sont en cours pour reloger des centaines de réfugiés et de migrants depuis le centre de détention de Qasr Ben Ghashir, situé dans une zone directement touchée par les affrontements en cours.  Cette information fait suite à celle faisant état de violences dans le centre hier, qui ont fait au moins 12 blessés ayant été transférés dans des centres médicaux; 890 migrants et réfugiés se trouvaient dans le centre de détention où la violence a éclaté hier.

Au total, 3 600 réfugiés et migrants seraient pris au piège dans des centres de détention proches des lignes de front.

Selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), 36 000 personnes ont maintenant fui les zones touchées par le conflit à Tripoli et dans les environs.  La majorité d’entre elles logent avec de la famille ou ont trouvé des arrangements privés, tandis que plus de 2 200 personnes ont été hébergées dans 16 centres d’hébergement collectifs créés par les autorités locales.  Un nombre non confirmé de familles reste bloqué dans les zones touchées par le conflit.

Près de 23 000 personnes ont reçu une assistance et des services humanitaires depuis le début des hostilités actuelles, malgré des difficultés d’accès et de financement considérables.

Conseil de sécurité

Cet après-midi, le Conseil de sécurité se réunira en séance publique sur la situation au Moyen-Orient.  Les membres du Conseil seront informés de la situation en Syrie par Mme Ursulla Mueller, Sous-Secrétaire générale au Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

Mme Nujeen Mustafa, une jeune femme extraordinaire, militante primée pour sa défense des droits des personnes handicapées, fera également un exposé.  C’est une réfugiée syrienne ayant fui son pays à l’âge de 16 ans sans fauteuil roulant.

Conférence sur la sécurité internationale

Le Secrétaire général adjoint aux opérations de paix, M. Jean-Pierre Lacroix, participe aujourd’hui à la huitième Conférence annuelle de Moscou sur la sécurité internationale, organisée par le Ministère de la défense russe.

Transmettant un message au nom du Secrétaire général, M. Lacroix a fait remarquer que la dynamique des conflits avait changé ces dernières années, avec une multiplication des menaces, les conflits étant notamment plus complexes et confrontés à de multiples adversaires, et une dégradation du régime mondial de maîtrise des armements.  Il a souligné la nécessité pour la communauté internationale de réaffirmer son attachement à un ordre fondé sur des règles et à des approches multilatérales, car aucun pays ni aucune organisation ne peut à lui ou elle seule relever ces défis.

L’ONU, a déclaré M. Lacroix, continuera d’appuyer les efforts des pays pour la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030, de faire avancer la diplomatie au service de la paix et de susciter davantage d’attention sur la question de la prévention des conflits.

Bangladesh

Le Haut-Commissaire aux réfugiés, M. Filippo Grandi, le Directeur général de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), M. António Vitorino, ainsi que le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires, M. Mark Lowcock, sont arrivés aujourd’hui au Bangladesh pour une visite de trois jours afin de souligner la nécessité de répondre aux besoins humanitaires de près d’un million de réfugiés rohingya, ainsi que des personnes vivant dans les communautés hôtes.

Ils rencontreront aujourd’hui et demain de hauts responsables du Gouvernement à Dhaka, dont la Première Ministre, Mme Sheikha Hasina, et le Ministre des affaires étrangères, M. Abdul Momen, pour discuter de la manière dont la communauté internationale peut renforcer son soutien au Bangladesh en tant qu’hôte des réfugiés rohingya.

Les trois responsables de l’ONU se rendront ensuite à Cox’s Bazar pour rencontrer les réfugiés, évaluer les préparatifs en cours en prévision de la saison de la mousson, et visiter des projets, notamment ceux qui concernent les abris et la distribution de vivres.

Cyclone Kenneth

Alors que le cyclone tropical Kenneth doit aujourd’hui se diriger vers les Comores, l’OCHA a déployé un membre de son personnel pour soutenir l’équipe de l’ONU sur le terrain.  Le personnel d’OCHA est également en contact avec les autorités tanzaniennes.

Le cyclone tropical Kenneth devrait traverser la pointe nord des Comores aujourd’hui et poursuivre sa route jusqu’au nord du Mozambique et au sud de la République-Unie de Tanzanie, avant de toucher la côte du Mozambique, demain, dans le district de Palma.

L’OCHA rapporte qu’il y a plus de 747 000 personnes au Mozambique qui se trouvent sur le passage du cyclone.  Ce pays a déjà été touché par le cyclone Idai, le mois dernier.

L’analyse du Programme d’applications satellitaires opérationnelles (UNOSAT) montre que l’ensemble de la population des Comores -près de 759 000 personnes- se trouve dans les zones de vent du cyclone Kenneth, l’île de Grande Comore étant la principale préoccupation.

Vaccination

Aujourd’hui marque le début de la Semaine mondiale de la vaccination, célébrée chaque année au cours de la dernière semaine d’avril dans le but de promouvoir l’utilisation de vaccins pour protéger de la maladie les personnes de tout âge.

Dans un tweet, le Secrétaire général a salué le démarrage de la Semaine mondiale de la vaccination 2019, rendant hommage aux agents de santé du monde entier et notant que les vaccins sauvent des millions de vies chaque année et protègent tout le monde.

Le thème, cette année, est « Protégés ensemble: les vaccins, ça marche! ».  La campagne met à l’honneur des héros de la vaccination du monde entier, qui veillent à ce que nous soyons tous protégés par le pouvoir des vaccins.  Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), il existe encore près de 20 millions d’enfants non vaccinés et sous-vaccinés dans le monde.

La sensibilisation aux vaccins est particulièrement importante aujourd’hui, étant donné par exemple l’augmentation mondiale des cas de rougeole.  Selon les données de l’OMS, les cas déclarés ont augmenté de 300% au cours des trois premiers mois de 2019 par rapport à la même période de l’année dernière.

Diplomatie

Nous célébrons aujourd’hui la Journée internationale du multilatéralisme et de la diplomatie au service de la paix.  Dans un tweet, le Secrétaire général a écrit que les diplomates voyaient de près combien des solutions mondiales étaient essentielles pour relever les défis mondiaux.  Il les a remerciés pour leur service et a ajouté que le dialogue et la coopération internationale ouvraient la voie à la paix et à la prospérité pour tous.

Afghanistan

La Mission d’assistance des Nations Unies en Afghanistan a publié un rapport sur la protection des civils dans les conflits armés couvrant le premier trimestre de cette année.

La Mission a déclaré que le nombre total de victimes civiles avait diminué de 23% par rapport à la même période l’année dernière, mais que les souffrances restaient à des niveaux terrifiants et que toutes les parties devaient prendre des mesures urgentes pour empêcher l’escalade des dommages infligés aux civils.

Elle a également constaté que les décès de civils imputables aux forces progouvernementales avaient dépassé ceux imputés aux Taliban et à Daech au premier trimestre 2019.

Arabie saoudite

La Haute-Commissaire aux droits de l’homme, Mme Michelle Bachelet, a fermement condamné aujourd’hui la décapitation de 37 hommes, en dépit des appels répétés du système des droits de l’homme des Nations unies concernant l’absence de garantie d’une procédure régulière et d’un procès équitable, les allégations selon lesquelles des aveux auraient été obtenus sous la torture et l’âge de certaines des personnes exécutées.

Selon les informations disponibles, au moins trois des personnes exécutées étaient mineures au moment de leur condamnation.

Le Bureau des droits de l’homme des Nations Unies a déclaré que la majorité des 37 hommes appartenaient à la minorité musulmane chiite et que certains d’entre eux avaient également participé à des manifestations.  Dans plusieurs cas, divers experts des Nations Unies en matière de droits de l’homme ont fait part de leurs inquiétudes aux autorités.

Mme Bachelet a appelé les autorités à renoncer aux exécutions en attente et à engager un dialogue constructif avec le Bureau des droits de l’homme des Nations Unies et des experts indépendants sur les nombreuses préoccupations liées à l’application de la peine capitale en Arabie saoudite.

Technologies

Au terme d’une visite de quatre jours dans la Silicon Valley, en Californie, la semaine dernière, la Haute-Commissaire aux droits de l’homme, Mme Michelle Bachelet, a exhorté les États à adopter une « combinaison intelligente de mesures pour réglementer les nouvelles technologies » et a annoncé son intention de lancer un grand projet visant à aider les entreprises technologiques à incorporer les principes internationaux des droits de l’homme dans des pratiques viables.

Elle a dit que nous ne pouvions pas nous permettre de sous-estimer l’urgence de trouver des solutions à certaines des menaces imprévues aux droits de l’homme qui émergent à la suite des progrès technologiques.  Elle a mis l’accent sur le rôle des médias sociaux dans la promotion du discours de haine, les technologies permettant aux gouvernements d’accéder aux données des citoyens, ainsi que les algorithmes biaisés à l’encontre des femmes et des minorités, illustrant la façon dont les nouvelles technologies peuvent menacer les droits de l’homme.

Au cours de sa visite, Mme Bachelet s’est entretenue avec des hauts dirigeants d’Apple, de Facebook, de Google et de Microsoft, et s’est adressée à des étudiants des universités de Stanford et de Berkeley.

Tableau d’honneur

Le Portugal se joint au tableau d’honneur aujourd’hui et devient le quatre-vingt-sixième État Membre à s’acquitter intégralement de ses contributions au budget ordinaire.

 

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.