Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 5 avril 2019

Dbf190405
5 avril 2019

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 5 avril 2019

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Déplacements du Secrétaire général

Le Secrétaire général est en route pour la Jordanie, après avoir quitté la Libye.  Le Secrétaire général a commencé la journée à Tripoli, avant de se rendre à Tobrouk pour y rencontrer le Président de la Chambre des représentants libyenne, M. Aguila Saleh, puis à Benghazi, pour une rencontre avec le général Khalifa Haftar. 

Avant son départ, le Secrétaire général a annoncé qu’il quittait la Libye avec une profonde inquiétude et un cœur lourd.  « J’espère toujours qu’il sera possible d’éviter une confrontation sanglante à Tripoli et dans les environs », a-t-il ajouté.  Il a déclaré que l’ONU demeurait engagée, ainsi que lui-même en tant que Secrétaire général, à soutenir le peuple libyen.

Hier après-midi, le Secrétaire général s’est rendu dans un centre de détention à Tripoli.  Après avoir rencontré les familles, il s’est dit profondément choqué et ému par la souffrance et le désespoir qu’il a vus au centre, où des migrants et des réfugiés sont détenus pour une durée illimitée sans aucun espoir de reprendre le cours de leur vie.

Le Secrétaire général est maintenant en route pour Amman, où il s’exprimera demain matin au Forum économique mondial.  Il visitera ensuite un camp géré par l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA), où il rencontrera des étudiants et visitera une école.  Le Secrétaire général sera de retour à New York dimanche soir.

Conseil de sécurité

Cet après-midi, le Conseil de sécurité tiendra des consultations à huis clos sur la Libye et sera informé par M. Ghassan Salamé, Représentant spécial du Secrétaire général en Libye.

Syrie

Le personnel humanitaire est alarmé par les informations faisant état de victimes civiles à la suite d’affrontements dans et autour de la zone démilitarisée du nord-ouest de la Syrie.

Au moins 19 civils auraient été tués et des dizaines d’autres blessés au cours des deux derniers jours lors d’affrontements dans la zone démilitarisée des gouvernorats d’Edleb et de Hama.  Quelque 13 personnes ont été tuées et 14 blessées, parmi lesquelles des femmes et des enfants, lors de raids aériens menés dans le sud et l’est du Gouvernorat rural d’Edleb.  Six personnes seraient mortes et au moins 11 auraient été blessées lors de tirs d’artillerie dans le nord-ouest du Gouvernorat de Hama.

La récente flambée de violence survenue à Hama, dans le sud d’Edleb et dans l’ouest d’Alep a entraîné le déplacement d’au moins 90 000 personnes au cours des deux derniers mois.

Cyclone Idai

Au Zimbabwe, les partenaires humanitaires et le Gouvernement ont lancé aujourd’hui un appel éclair révisé, demandant 60 millions de dollars pour répondre aux besoins de 270 000 personnes touchées par les inondations à la suite du cyclone.  Cela s’ajoute aux 234 millions de dollars précédemment demandés pour soutenir 2,2 millions de personnes touchées par la sécheresse.

Au Malawi, les agences et partenaires des Nations Unies ont fourni une assistance à environ 200 000 personnes, en accordant la priorité à 87 000 personnes déplacées dans les zones les plus touchées par les inondations.

Une aide additionnelle est arrivée dans le pays pour soutenir des secteurs critiques, notamment les abris et le suivi des déplacements, et le Gouvernement du Malawi a mis en place des centres d’opérations d’urgence dans les villes de Lilongwe et de Blantyre.  La réponse humanitaire du Malawi connait un déficit de 26 millions de dollars pour atteindre les 45,2 millions de dollars nécessaires au plan de secours.

Au Mozambique, près de 530 000 personnes ont reçu des aliments secs et des efforts sont en cours pour accélérer la distribution de fournitures scolaires et le nettoyage des écoles utilisées comme centres d’hébergement.

Selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA), le Plan d’intervention humanitaire du Mozambique pour le cyclone Idai de 282 millions de dollars n’est actuellement financé qu’à hauteur de 21%.

Ebola

S’agissant de la République démocratique du Congo, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a annoncé une nette augmentation du nombre de cas d’Ebola cette semaine, soulignant le contexte difficile et les nombreux défis à relever pour faire face à l’épidémie.

Au 3 avril, 1 041 cas confirmés avaient été signalés, dont 629 décès.  Quelque 338 patients ayant reçu des soins dans des centres de traitement Ebola sont maintenant ressortis.

L’OMS, travaillant sous la direction du Gouvernement et en collaboration avec d’autres agences, a déclaré que des équipes s’affairent à renforcer la confiance de la communauté et à intensifier la riposte dans ces domaines.  L’OMS indique qu’un changement récent dans la stratégie visant à promouvoir un engagement et une appropriation accrus des communautés touchées commence à produire des résultats.

Niger

Les partenaires humanitaires ont déclaré que la région de Diffa, située au sud-est du pays, aux frontières du Nigéria et du Tchad, a connu une flambée de violence et de déplacements de population le mois dernier.  Au moins 21 attaques contre des civils et des forces militaires ont eu lieu, faisant 88 morts, à la suite d’activités accrues de groupes armés non étatiques, notamment de Boko Haram, dans le bassin du lac Tchad.

Le chiffre de 88 civils tués le mois dernier est à mettre en relation avec le total de 107 morts enregistrés en 2018.

Une nouvelle tendance ciblant les personnes déplacées est en train d’émerger.

Les 21 attaques survenues en mars ont provoqué le déplacement de près de 18 500 personnes vers le centre urbain de Diffa et d’autres grandes zones de peuplement de la région qui accueillent déjà plus de 100 000 personnes déplacées et 120 000 réfugiés.

Les évaluations rapides de la situation humanitaire indiquent que la population a des besoins critiques en eau et assainissement, en abris, en nourriture et en articles ménagers.

Myanmar

Le Bureau des droits de l’homme des Nations Unies a déclaré aujourd’hui être profondément troublé par l’intensification, au cours des dernières semaines, du conflit dans l’État rakhine.

Le Bureau a condamné ce qui semble être des attaques indiscriminées et des attaques contre des civils perpétrées par l’armée du Myanmar et des combattants armés, dans le cadre de la poursuite des affrontements avec l’Armée Arakanaise rakhine ethnique.

Le conflit a donné lieu à des informations crédibles concernant des meurtres de civils, des incendies de maisons, des arrestations arbitraires, des enlèvements, des tirs aveugles dans des zones civiles et des dommages à des biens culturels.

Le Bureau des droits de l’homme a appelé l’Armée du Myanmar et l’Armée arakanaise à cesser immédiatement les hostilités et à veiller à la protection des civils.  Il a également déclaré que l’accès humanitaire à toutes les zones du nord de l’État rakhine doit être rétabli de toute urgence.

Bangladesh

La première mousson de l’année est attendue dans les prochaines semaines.  À cet égard, le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR) et ses partenaires accélèrent les préparatifs d’urgence et la formation de réfugiés rohingya en tant que premiers intervenants à Cox’s Bazar, à l’extrême sud-est du Bangladesh.  La mousson de l’année dernière a été un test majeur pour les agences humanitaires: plus de 740 000 réfugiés ont fui le Myanmar en quelques mois pour le Bangladesh. 

Par ailleurs, l’UNICEF a publié aujourd’hui un nouveau rapport indiquant que la vie et l’avenir de plus de 19 millions d’enfants au Bangladesh sont menacés par des inondations, des cyclones et d’autres catastrophes écologiques liées aux changements climatiques.

Génocide contre les Tutsis au Rwanda

Cette année marque le vingt-cinquième anniversaire du génocide contre les Tutsis au Rwanda.  La « Journée internationale de réflexion sur le génocide au Rwanda » sera célébrée dimanche et une série d’événements marqueront cet important anniversaire au Siège des Nations Unies et à travers le monde durant ce mois d’avril.

Dans son message commémorant cet anniversaire, le Secrétaire général a décrit ce génocide comme l’un des chapitres les plus sombres de l’histoire récente de l’humanité.  « Aujourd’hui, dit-il, nous rendons hommage à celles et ceux qui ont été assassinés et méditons sur la souffrance et la résilience des survivantes et des survivants ».  « Nous voyons la xénophobie, le racisme et l’intolérance gagner dangereusement du terrain dans de nombreuses régions du monde », souligne le message du Secrétaire général qui demande instamment à tous les dirigeants politiques, chefs religieux et représentants de la société civile, hommes et femmes, de dénoncer les discours haineux et la discrimination et de s’attaquer et remédier énergiquement aux maux qui, fondamentalement, nuisent à la cohésion sociale et créent un climat propice à la haine et à l’intolérance. 

Librairie de l’ONU

À la librairie des Nations Unies, M. Jean-Marc Turine, auteur et lauréat du Prix des Cinq continents 2018, a raconté aujourd’hui en début d’après-midi, l’histoire de Théodora, personnage principal de son livre « La Théo des fleuves ».  Théodora est une enfant du fleuve.  Née Rom, elle a voyagé au gré des vents.  Traversant le temps, elle a vécu plusieurs vies.  Née à l’aube du XXe siècle, elle le traverse tout entier.  Temps de guerres, de communisme, d’oppressions répétées, l’histoire des Roms se révèle au fil du roman et se confond avec celle du siècle.

Concert pour les sans-abris

Demain, à 19 heures, à l’auditorium « Bruno Walter » du Lincoln Center, le département des services des sans-abris de la ville de New York (DHS) présentera le concert de la Société de musique de chambre des Nations Unies pour les sans-abris.  L’ensemble des fonds seront versés au Fonds d’aide des sans-abris.  Au répertoire, figurent Vivaldi et Haendel ainsi que d’autres artistes classiques.  M. Andrew Gilmour, Sous-Secrétaire général aux droits de l’homme, M. Bill de Blasio, Maire de New York, et Mme Martha Calhoun, Avocate générale de la ville de New York, prendront la parole lors de cette manifestation.

Tableau d’honneur

La République de Maurice est le quatre-vingt-et-unième État Membre à s’être acquitté intégralement de sa contribution financière au budget ordinaire de l’ONU.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.