Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 27 mars 2019

DBF190327
27 mars 2019

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 27 mars 2019

(La version française du Point de presse quotidien
n’est pas un document officiel des Nations Unies
)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Déplacement de la Vice-Secrétaire générale

La Vice-Secrétaire générale, Mme Amina J. Mohammed, est aujourd’hui à Bangkok où elle s’est exprimée lors de l’ouverture du Sixième Forum Asie-Pacifique sur le développement durable.

Dans son discours liminaire, elle a déclaré que les gouvernements de la région avaient relevé le défi du Programme de développement durable à l’horizon 2030 grâce à un leadership décisif.

La Vice-Secrétaire générale a toutefois averti que la montée des inégalités dans la région Asie-Pacifique était devenue un obstacle majeur à l’accélération des progrès.

Le Forum annuel réunit des hauts fonctionnaires, les Nations Unies, le secteur privé et la société civile.

La Vice-Secrétaire générale sera de retour à New York vendredi.

Cyclone Idai

S’agissant de la réponse de l’ONU au cyclone Idai, le premier des trois avions transportant des articles de secours du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a atterri tôt ce matin dans la capitale du Mozambique, Maputo.

Les fournitures - y compris des tentes, matelas, moustiquaires et lampes solaires - seront distribuées à 30 000 personnes au Mozambique, au Malawi et au Zimbabwe.

Les équipes d’urgence du HCR sont déployées dans les trois pays pour appuyer la réponse.

Pour sa part, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) apporte des fournitures pour traiter les maladies diarrhéiques et le choléra, et contribue à la création de trois centres de traitement du choléra.

L’OMS met également sur pied une équipe de renfort pour le Mozambique, composée de plus de 40 personnes ayant une expertise en logistique, en épidémiologie et en matière de prévention et de riposte aux épidémies.

Syrie

Mme Rosemary DiCarlo, Secrétaire générale adjointe aux affaires politiques et de la consolidation de la paix, a fait, ce matin, un exposé au Conseil de sécurité sur la Syrie.  Après huit longues et effroyables années de souffrance pour le peuple syrien, le conflit semble loin d’être terminé, a-t-elle déclaré. 

Mme DiCarlo a dit que le Secrétaire général a observé avec une vive inquiétude la détérioration de la situation à Edleb ces dernières semaines en raison de l’intensification de la violence, qui a fait de nombreuses victimes parmi les civils et provoqué le déplacement de dizaines de milliers de personnes.  Dans le nord-est du pays, a-t-elle ajouté, l’ONU encourage vivement les efforts diplomatiques internationaux visant à éviter à tout prix une escalade militaire.  Toute escalade dans le nord-est pourrait avoir des conséquences dévastatrices pour les civils et créer des conditions propices à la réémergence de Daech.

M. Ramesh Rajasingham, du Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA), a déclaré aux membres du Conseil que les évaluations de l’ONU indiquent que 11,7 millions de personnes ont besoin d’une assistance humanitaire et d’une protection en Syrie en 2019.  Plus de 5,6 millions de Syriens vivent en tant que réfugiés dans la région.  Il a ajouté que l’ampleur des besoins humanitaires en Syrie reste stupéfiante.

Conseil de sécurité

En début de matinée, les membres du Conseil de sécurité ont également entendu un exposé sur la visite du Conseil au Mali et au Burkina Faso.

Dans l’après-midi, le Conseil de sécurité se penchera sur la Somalie et le Liban.  M. Ján Kubiš informera le Conseil de sécurité sur le Liban lors de consultations privées.  Il est prévu qu’il s’adresse ensuite à la presse. 

Yémen

L’Envoyé spécial pour le Yémen, M. Martin Griffiths, a participé ce matin à la première journée de la conférence des femmes yéménites intitulée « Médiatrices pour la paix », organisée par ONU-Femmes à Amman, en Jordanie.

S’adressant à l’ouverture de la conférence, M. Griffiths a souligné le rôle important des femmes yéménites dans la réalisation d’une paix inclusive.  Il a mis en relief la contribution du Groupe consultatif technique sur les femmes, qui a étroitement collaboré avec lui lors des consultations en Suède et poursuivra ses travaux lors des prochaines séries de consultations.

L’Envoyé spécial a exprimé l’espoir de voir une représentation accrue des femmes au niveau officiel dans les consultations futures.  « Nous devons faire des progrès, en ce qui concerne l’inclusion des femmes ainsi que sur d’autres questions », a-t-il déclaré.

Entre-temps, au moins sept civils ont été tués et huit autres blessés hier, à la suite d’une frappe aérienne contre un hôpital du district de Kitaf dans la province de Sa’ada.  Les rapports de la région confirment que l’insécurité rend les efforts de secours difficiles.  Il y a trois jours, l’un des principaux hôpitaux publics de la ville de Taëz a été contraint de fermer ses portes en raison de dommages considérables dus à l’intensification des combats.

Mme Lise Grande, Coordonnatrice humanitaire pour le Yémen, a déclaré aujourd’hui que les parties qui utilisent des armes sont tenues de tout mettre en œuvre pour protéger les hôpitaux et les établissements de santé.  Il ne s’agit pas d’un engagement volontaire, a-t-elle dit, mais d’une responsabilité fondamentale.

Conférence de presse

Demain, à 12 h 30, le Secrétaire général, la Présidente de l’Assemblée générale et le Secrétaire général de l’Organisation météorologique mondiale (OMM), M. Petteri Taalas, s’adresseront à la presse à l’occasion du lancement du Rapport de l’OMM sur le climat dans le monde en 2018 et d’une mise à jour sur les phénomènes météorologiques extrêmes en 2019.

Maintien de la paix

Vendredi 29 mars, une réunion ministérielle sur le maintien de la paix aura lieu à l’Assemblée générale.

Des ministres de gouvernements du monde entier devraient réaffirmer leur engagement en faveur du maintien de la paix de l’ONU et examiner des moyens concrets d’œuvrer au renforcement des performances et à la protection des civils au cours de l’année à venir.

Le Secrétaire général prononcera une allocution à l’ouverture de la réunion et il remettra le Prix du militant militaire de l’année en faveur de l’égalité des sexes au lieutenant commandant Marcia Andrade Braga, du Brésil.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.