Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 21 mars 2019

DBF190321
21 mars 2019

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 21 mars 2019

(La version française du Point de presse quotidien
n’est pas un document officiel des Nations Unies
)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Farhan Haq, Porte-parole adjoint de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Nouvelle-Zélande

Le Secrétaire général est de retour à New York après son déplacement à Buenos Aires.  Cet après-midi, il compte se rendre à la Mission permanente de la Nouvelle-Zélande pour y signer le livre de condoléances à l’intention des personnes qui ont péri dans le massacre perpétré la semaine dernière à Christchurch.

Dans sa déclaration relative à cette attaque, le Secrétaire général a rappelé le caractère sacré des mosquées et de tous les lieux de culte. 

Par conséquent, vendredi après-midi, il se rendra au Centre culturel islamique de New York.

Nomination

Le Secrétaire général des Nations Unies, M. António Guterres, a annoncé, aujourd’hui, la nomination de Mme Denise Brown, du Canada, comme sa Représentante spéciale adjointe pour la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA).  Elle rempliera également les fonctions de Coordonnatrice résidente et humanitaire des Nations Unies.

Mme Brown succède à Mme Najat Rochdi, du Maroc, qui a achevé son mandat en février 2019.  Le Secrétaire général est reconnaissant envers Mme Rochdi pour son leadership et le ferme engagement dont elle a fait preuve tout au long de son mandat pour appuyer les efforts de redressement, de consolidation de la paix et humanitaires en République centrafricaine.

Mme Brown apporte à ses nouvelles fonctions plus de deux décennies d’expérience professionnelle et une expertise considérable dans le domaine humanitaire et les programmes de redressement, notamment dans le contexte des urgences complexes, ainsi qu’une focalisation thématique sur les opérations, les programmes de développement, la coordination et les relations interagences.  Elle était en poste, à Rome, au siège du Programme alimentaire mondial (PAM) depuis 2017 où elle a d’abord occupé les fonctions de Directrice de la Division de la préparation et du soutien en cas de crise puis, à partir de 2018, celles de Directrice des politiques et programmes.

Entre 2013 et 2016, elle était la Directrice du PAM pour l’Afrique de l’Ouest et centrale, en poste à Dakar, au Sénégal, chargée de couvrir 20 pays.  Mme Brown a passé la vaste majorité de sa carrière sur le terrain, avec le PAM, ayant travaillé dans de nombreuses situations au Niger, en Somalie, au Kenya, en Afghanistan et en Iraq.  Elle a également travaillé en Haïti et au Cambodge pour les ONG.

Mme Brown est titulaire d’une maitrise en développement infantile décerné par Perdue University, aux États-Unis.

Née en 1963, Mme Brown est mariée et mère de trois enfants.

Sahara occidental

Aujourd’hui, des délégations du Maroc, du Front POLISARIO, de l’Algérie et de la Mauritanie se sont réunies à Genève pour une deuxième table ronde au sujet du Sahara occidental, animée par l’Envoyé personnel du Secrétaire général, Horst Köhler. 

Au cours de la réunion, qui se poursuivra demain, les délégations devraient examiner les éléments d’une solution, conformément à la résolution 2440 (2018) du Conseil de sécurité, afin de réexaminer les questions régionales et étudier les moyens de renforcer la confiance.

M. Köhler espère que la réunion s’appuiera également sur la dynamique positive créée lors de la première table ronde, qui s’est tenue en décembre dernier à Genève.

Tchad

Selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA), la communauté humanitaire au Tchad demande 474 millions de dollars pour répondre aux besoins de deux millions de personnes confrontées à des niveaux élevés d’insécurité alimentaire et de malnutrition, ainsi qu’à des déplacements forcés et à des épidémies.

Au Tchad, près de 4,3 millions de personnes ont besoin d’une aide humanitaire.  Il y a également plus de 650 000 personnes déplacées à l’intérieur du Tchad, des déplacements continus étant à prévoir dans le bassin du lac Tchad dans un contexte de conflit régional.  En outre, les perspectives de retour des réfugiés centrafricains et soudanais restent également limitées en raison de l’insécurité persistante dans leurs pays d’origine.

République démocratique du Congo (RDC)

À la suite de leur visite en République démocratique du Congo (RDC) ces derniers jours, le Coordonnateur des secours d’urgence, M. Mark Lowcock, et la Directrice générale du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), Mme Henrietta Fore, ont lancé un appel à un financement urgent et durable de la réponse du Gouvernement congolais aux besoins des enfants, des familles et des communautés vulnérables, dont les personnes handicapées.

M. Lowcock a déclaré qu’il est possible de contrer la crise humanitaire massive et prolongée dans le pays, mais qu’un financement supplémentaire d’urgence des bailleurs de fonds est nécessaire, dans la mesure où les besoins continuent d’excéder les ressources disponibles.

Le Plan d’intervention humanitaire pour la RDC pour 2019 nécessite 1,65 milliard de dollars afin de fournir une assistance vitale à neuf millions de personnes.

Iraq

L’Équipe d’enquêteurs des Nations Unies chargée de concourir à amener Daech/État islamique d’Iraq et du Levant à répondre de ses crimes (UNITAD) a annoncé ce matin la fin de la première exhumation d’une fosse commune yézidie dans la région de Sinjar, en Iraq, dans le village de Kojo.

L’Équipe a indiqué que les restes des victimes et des éléments de preuve connexes étaient bien parvenus à la direction médicolégale de Bagdad.  La Mission d’assistance des Nations Unies en Iraq (MANUI) a publié un communiqué de presse à ce sujet.

Indonésie

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) indique que, selon le Gouvernement indonésien, plus de 100 personnes seraient mortes, environ 160 blessées et près de 9 700 autres seraient déplacées à l’intérieur du pays à la suite d’inondations soudaines dans plusieurs districts.  Environ 79 personnes sont toujours portées disparues.

Les autorités centrales et locales, la société civile et le secteur privé fournissent une assistance, une mission conjointe de recherche et de sauvetage est également en cours.

De graves dégâts ont également été infligés aux infrastructures.

Journées internationales

Nous célébrons aujourd’hui la Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale, qui a pour thème « Atténuer et contrer la montée du populisme nationaliste et les idéologies suprémacistes extrémistes ».

Dans son message, le Secrétaire général a déclaré que cette Journée est l’occasion pour nous tous de renouveler la promesse commune de mettre un terme au racisme, à la discrimination raciale, à la xénophobie et à l’intolérance qui y est associée, à l’antisémitisme et à la haine envers les musulmans.  Le récent massacre dans deux mosquées de la Nouvelle‑Zélande est la dernière tragédie découlant de ce poison.

Le Secrétaire général a déclaré que « nous devions œuvrer plus dur pour réparer les fissures et réduire les clivages qui sont si fréquents dans nos sociétés d’aujourd’hui ».

Aujourd’hui également sont observées un certain nombre d’autres journées internationales: la Journée internationale des forêts; la Journée internationale du Novruz; la Journée mondiale de la trisomie 21; et la Journée mondiale de la poésie.

Exposition

Aujourd’hui, le Département de la communication globale inaugure officiellement une nouvelle exposition intitulée « De l’Afrique au nouveau monde: l’esclavage à New York ».

Elle sera visible jusqu’au 8 avril, à l’occasion de la Journée internationale de commémoration des victimes de l’esclavage et de la traite transatlantique des esclaves.

L’exposition s’intéresse à l’impact de la traite négrière transatlantique sur les personnes d’ascendance africaine, qu’elles soient libres ou en servitudes, à New York aux XVIIe et XVIIIe siècles.

Tableau d’honneur

L’Iraq a intégralement réglé aujourd’hui sa contribution au budget ordinaire de l’Organisation, portant à 74 le nombre d’États Membres à l’avoir fait.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.