Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 19 mars 2019

dbf190319
19 mars 2019

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 19 mars 2019

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Farhan Haq, Porte-parole adjoint de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Voyage du Secrétaire général

Le Secrétaire général se rendra, cet après-midi, à Buenos Aires, en Argentine, pour assister à la deuxième Conférence de haut niveau des Nations Unies sur la coopération Sud-Sud.

Demain matin, le Secrétaire général prononcera une allocution à la Conférence, dont le thème est le suivant: « le rôle de la coopération Sud-Sud et la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030: difficultés et perspectives ».

Lors de son séjour dans la capitale argentine, le Secrétaire général rencontrera le Président du pays, M. Mauricio Macri.

Le Secrétaire général sera de retour à New York jeudi.

Yémen

L’Envoyé spécial du Secrétaire général pour le Yémen, M. Martin Griffiths, a déclaré aujourd’hui qu’à l’issue de discussions constructives avec les deux parties, d’importants progrès ont été réalisés dans la conclusion d’un accord pour la mise en œuvre de la première phase du redéploiement de l’Accord de Hodeïda.  Les détails opérationnels seront présentés aux parties au sein du Comité de coordination du redéploiement (RCC) pour approbation sous peu.

L’Envoyé spécial se félicite des progrès accomplis par les parties et espère que le plan sera validé rapidement par le RCC.  L’ONU espère que cela ouvrira la voie à la recherche d’une solution politique globale au Yémen.

Syrie

L’Envoyé spécial du Secrétaire général pour la Syrie, M. Geir Pedersen, est à Damas depuis deux jours.  Il a eu des discussions profondes avec le Ministre des affaires étrangères, M. Walid al-Muallem, au sujet de l’application de la résolution 2254 (2015) du Conseil de sécurité.  L’Envoyé spécial a souligné que des progrès ont été faits, et qu’il avait hâte de revenir pour poursuivre la bonne coopération qui a été établie.

L’Envoyé spécial Pedersen effectue actuellement une visite sur le terrain à Homs où il doit rencontrer des déplacés et des rapatriés et observer le travail humanitaire de l’ONU.

L’ONU reste gravement préoccupée par les informations faisant état de nombreuses pertes civiles imputables aux hostilités dans le nord-ouest de la Syrie.  Entre le 15 et le 18 mars, des bombardements ont touché de nombreux villages des provinces d’Edleb, de Hama et d’Alep, et ils auraient fait plusieurs morts et blessés parmi les civils, y compris des femmes et des enfants.  Depuis septembre 2018, plus de 160 personnes auraient été tuées par des bombardements et des frappes aériennes.

Cyclone Idai

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a fait le point sur les conséquences du cyclone tropical Idai.  Au Mozambique, la ville de Beira a subi des dommages considérables, selon les rapports d’évaluations préliminaires et les vues aériennes.  À ce jour, le bilan officiel fait état d’au moins 84 personnes décédées, mais ce bilan devrait encore augmenter, selon le Gouvernement.  L’OCHA indique que le nombre exact des personnes touchées n’est pas encore connu, car de nombreuses zones restent inaccessibles, tandis que la logistique et les capacités de stockage restent un défi. 

L’entrepôt du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) a été endommagé.  Le bureau et l’entrepôt du Programme alimentaire mondial (PAM) à Beira ont également été endommagés, mais certains de ses stocks -y compris des compléments nutritionnels prêts à l’emploi pour les enfants et les femmes souffrant de malnutrition- ont été préservés. 

L’ONU et ses partenaires humanitaires soutiennent les efforts de secours menés par le Gouvernement du Mozambique, notamment la fourniture d’une assistance à 3 800 familles hébergées dans des centres d’hébergement, d’un appui d’urgence aux établissements de santé, ainsi que d’une assistance en matière de transferts monétaires et de bons d’achat.  Quatre hélicoptères, dont un du PAM, sont en appui de l’intervention dans le pays. 

Au Malawi, 920 000 personnes ont été touchées par le cyclone et 82 000 personnes ont été déplacées.  L’OCHA a déployé des ressources pour appuyer les évaluations de situation et la gestion de l’information, tandis que l’UNICEF a acheminé des fournitures supplémentaires dans les zones touchées, notamment des tentes, du matériel d’approvisionnement en eau et d’assainissement, ainsi que du matériel pédagogique pour les enfants touchés. 

Au Zimbabwe, les inondations continuent de causer des destructions massives.  Au moins 82 morts et plus de 200 blessés ont été recensés, tandis que 217 personnes ont été portées disparues.  Le district de Chimanimani, le plus durement touché, reste inaccessible, les fortes pluies ayant endommagé les routes tandis que les principaux ponts d’accès ont été emportés.  L’ONU et ses partenaires humanitaires soutiennent les efforts de secours dirigés par le Gouvernement. 

République démocratique du Congo

Le Coordonnateur des secours d’urgence, M. Mark Lowcock, la Directrice exécutive de l’UNICEF, Mme Henrietta Fore, et le Secrétaire général de la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, M. Elhadj As Sy, en mission conjointe en République démocratique du Congo (RDC), sont arrivés dans la partie orientale du pays.  À Goma, dans la province du Nord-Kivu, la délégation s’est rendue dans un hôpital local où elle a pu entendre des témoignages de femmes ayant survécu à des violences sexuelles et sexistes. 

Ils ont également rencontré des activistes locaux et internationaux afin de discuter des moyens de lutter contre de telles violences et de mieux protéger les femmes.  M. Lowcock et M. Sy ont également visité un centre d’opération Ebola pour se rendre compte du travail accompli par les équipes de surveillance de la maladie.  La RDC connaît sa plus longue épidémie d’Ebola, qui a déjà fait plus de 600 morts depuis ses débuts il y a huit mois dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri.

Myanmar

Le Coordonnateur résident et Coordonnateur de l’action humanitaire par intérim au Myanmar, M. Knut Ostby, s’est dit profondément préoccupé par les nouvelles informations faisant état de confrontations entre l’Armée arakanaise et les forces de sécurité du Myanmar.

Ces affrontements continuent de faire des victimes parmi les civils et déracinent des communautés dans l’État rakhine.  M. Ostby a exhorté toutes les parties à assurer la protection des civils, à résoudre les différends par des moyens pacifiques et à assumer leurs responsabilités en vertu du droit international humanitaire et du droit des droits de l’homme, y compris la préservation des sites du patrimoine culturel.

Il a également souligné l’impératif d’un accès humanitaire effectif aux personnes dans le besoin, notamment les enfants, les femmes, les personnes âgées et les autres personnes concernées.

Les Nations Unies sont en contact avec les autorités du Myanmar et se tiennent prêtes à continuer à fournir un soutien humanitaire.

Philippines

Le personnel humanitaire des Nations Unies aux Philippines se dit préoccupé par les affrontements armés dans le sud du pays entre l’armée et des groupes armés non étatiques.  Les combats ont déraciné plus de 47 000 personnes.

L’ONU et ses partenaires humanitaires soutiennent les efforts de secours entrepris par le Gouvernement en apportant une aide à près de 35 000 personnes déplacées à Maguindanao et en effectuant des évaluations conjointes.

Conseil de sécurité

Le Conseil de sécurité a entendu un exposé de l’Ambassadeur indonésien, en sa qualité de Président du Comité des sanctions chargé de l’application de la résolution 1540, relative à la prolifération des armes nucléaires, chimiques et biologiques. 

Nomination

Le Secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres, le Directeur exécutif du Programme alimentaire mondial (PAM), M. David Beasley, et le Directeur général de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), M. José Graziano da Silva, ont annoncé aujourd’hui la nomination de Mme Ute Klamert, de l’Allemagne, au poste de Sous-Directrice exécutive chargée des partenariats et de la gouvernance au PAM, avec rang de Sous-Secrétaire générale.

Mme Klamert succède à la Norvégienne, Mme Elisabeth Rasmusson, qui a pris sa retraite l’année dernière après plus de cinq ans au poste de Sous-Directrice exécutive et plus de 20 ans d’expérience dans le secteur humanitaire.  Le Secrétaire général, le Directeur exécutif du PAM et le Directeur général de la FAO lui expriment leur profonde gratitude pour son dévouement et sa carrière remarquable aux Nations Unies.

Mme Ute Klamert a travaillé pendant 27 ans pour l’organisme allemand de la coopération internationale (GIZ), sur le terrain et au siège.  Elle a une vaste expérience du nexus développement-affaires humanitaires et un savoir-faire avéré dans la création des réseaux et la mobilisation des ressources.

La nouvelle Sous-Directrice exécutive du PAM est titulaire d’un diplôme en droit de l’Université de Regensburg, en Allemagne.

 

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.