Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 8 mars 2019

DBF190308
8 mars 2019

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 8 mars 2019

(La version française du Point de presse quotidien
n’est pas un document officiel des Nations Unies
)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Déplacements du Secrétaire général

Mercredi prochain, le Secrétaire général se rendra à Washington pour des réunions bilatérales avec l’Administration américaine et des membres du Congrès, dans le cadre de ses contacts en cours avec les autorités américaines.  Il sera de retour à New York jeudi.

Journée internationale des femmes

La Journée internationale des femmes est commémorée aujourd’hui.

Dans une allocution prononcée lors d’une manifestation spéciale ce matin, au Siège des Nations Unies, le Secrétaire général a déclaré que la commémoration de cette année intervient à un moment où le monde fait face à de nombreux défis, allant des changements climatiques aux inégalités en passant par l’affaiblissement de l’engagement en faveur du multilatéralisme.  Il a souligné que l’égalité des sexes et les droits des femmes sont essentiels pour relever chacun de ces défis.

Malgré des progrès remarquables dans le domaine des droits et du leadership des femmes, le Secrétaire général a déclaré que ces acquis étaient loin d’être cohérents et qu’ils avaient provoqué une réaction brutale d’un patriarcat enraciné.

Selon les tendances actuelles, il faudra deux siècles pour combler le fossé de l’autonomisation économique.  Le Secrétaire général a déclaré qu’il n’acceptait pas un monde qui dit à ses petites filles que l’égalité économique peut attendre les petites filles de ses petites filles.

Il a souligné qu’investir dans les femmes et respecter leurs droits fondamentaux étaient le moyen le plus sûr de relever les communautés, les entreprises et les pays, et de réaliser le Programme de développement durable à l’horizon 2030, ajoutant que plus nous retardons l’égalité des sexes, plus nous perdons. 

Syrie

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) se dit profondément préoccupé par le sort de dizaines de milliers de personnes récemment arrivées dans le camp d’el-Hol dans la province de Hassaké, en provenance des zones contrôlées par Daech dans la province de Deïr el-Zor. 

Hier soir, plus de 3 000 personnes, principalement des femmes et des enfants en mauvais état, sont arrivés au camp, portant la population totale à plus de 65 000 personnes.  La santé fragile des habitants du camp suscite de vives inquiétudes.  Depuis le début de décembre dernier, près de 100 personnes sont décédées sur la route vers les camps ou après leur arrivée.  Les deux tiers des personnes décédées sont des enfants de moins de 5 ans qui sont morts d’hypothermie, de pneumonie, de déshydratation ou de complications liées à la malnutrition. 

Pas plus tard qu’hier, trois enfants de moins d’un an seraient morts sur la route vers le camp.  Au moins 243 enfants non accompagnés et séparés ont été identifiés dans le camp, dont 41 ont été réunis avec leurs familles.

L’ONU et les agences humanitaires intensifient leurs efforts dans le camp en fournissant, 24 heures sur 24, soins de santé et protection.  Toutes les personnes qui arrivent au camp reçoivent de la nourriture, de l’eau, un abri, des vêtements chauds ou des couvertures.

Un financement urgent est nécessaire pour accélérer l’action, en particulier dans les domaines des abris, de l’eau, de l’assainissement et de l’hygiène, de la santé et de la protection.

Soudan du Sud

Ce matin, le Représentant spécial du Secrétaire général et Chef de la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS), M. David Shearer, a fait un exposé au Conseil de sécurité. 

Il a déclaré que l’accord de paix signé en septembre dernier était toujours en vigueur.  Il a mis en exergue l’évolution positive récente et, entre autres, que pour la première fois en trois ans, des gens souhaitent rentrer chez eux, des dizaines de réunions et de rapprochements ont été organisés dans tout le pays et une diminution sensible du niveau générale de la violence politique a été observée.

Cependant, il a également reconnu que les souffrances persistaient, et que la sécurité continuait d’empêcher le retour des réfugiés et des déplacés.  M. Shearer a fait remarquer que cinq mois d’un environnement plus stable ne pouvaient, du jour au lendemain, résoudre le problème de l’insécurité alimentaire ni de l’absence des services de santé ou d’éducation.

Droits de l’homme au Venezuela

Une équipe du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme se rendra au Venezuela du 11 au 22 mars, à l’invitation du Gouvernement.

L’équipe rencontrera des responsables du Gouvernement, des représentants de l’Assemblée nationale, des organisations de la société civile et des victimes de violations des droits de l’homme.  L’équipe devrait séjourner à Caracas et dans d’autres villes.

Venezuela/Colombie

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) dit avoir ouvert, aujourd’hui, avec les autorités colombiennes, un centre d’accueil, le premier du genre, pour aider les personnes qui arrivent du Venezuela par la ville frontalière de Maicao.

Le HCR a déclaré que le nouveau centre pouvait initialement accueillir jusqu’à 350 personnes, avec la possibilité de s’agrandir.

Le Plan de réponse régional 2019 pour les réfugiés et les migrants vise à collecter la somme de 738 millions de dollars pour aider 2,2 millions de Vénézuéliens et 500 000 personnes dans les communautés d’accueil de 16 pays.

Conférence de la société civile

Le Département de la communication globale (DCG) des Nations Unies a annoncé, aujourd’hui, la nomination de Mme Maruxa Cardama, Secrétaire générale du Partenariat pour des transports écologiques, à faible émission de carbone (SLoCaT), au poste de Présidente de la soixante-huitième Conférence annuelle des organisations de la société civile, qui se tiendra du 26 au 28 août à Salt Lake City, dans l’État de l’Utah, aux États-Unis.

Mme Cardama apporte avec elle plus 17 ans d’expérience des institutions multilatérales, des gouvernements nationaux régionaux et locaux, des ONG et de la philanthropie dans 33 pays.  Elle a contribué au développement des politiques publiques, au renforcement des capacités, à la mise en œuvre des programmes, à la gouvernance et aux partenariats multipartites pour la durabilité et la prospérité équitable. 

La Conférence annuelle du Département de l’information pour les organisations non gouvernementales, auparavant appelée la Conférence annuelle DPI/ONG, est la manifestation principale du calendrier de la société civile aux Nations Unies.  La soixante-huitième Conférence est consacrée à l’objectif de développement durable 11: « Bâtir des communautés inclusives et durables ». 

Nomination

Le Secrétaire général de l’ONU a annoncé, aujourd’hui, la nomination de M. Workneh Gebeyehu Negewo, de l’Éthiopie, au poste de Directeur général de l’Office des Nations Unies à Nairobi (ONUN).  Il succède à Mme Hanna S. Tetteh, du Ghana, qui a été nommée Représentante spéciale auprès de l’Union africaine (UA) et Chef du Bureau des Nations Unies auprès de l’UA.

Ministre des affaires étrangères de l’Éthiopie depuis 2016 et membre du Conseil municipal d’Addis-Abeba depuis 2012, M. Workneh Gebeyehu était auparavant Ministre des transports et membre de la Chambre des députés du Parlement éthiopien. 

Le Secrétaire général souhaite exprimer son appréciation et sa gratitude à Mme Maimunah Mohd Sharif, Directrice exécutive d’ONU-Habitat, qui continuera d’assumer l’intérim à la tête de l’Office des Nations Unies à Nairobi jusqu’à l’arrivée de M. Workneh Gebeyehu.  (Voir communiqué de presse SG/A/1863)

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.