Imprimer
Dbf190305
5 mars 2019

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 5 mars 2019

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Syrie

L’Envoyé spécial pour la Syrie, M. Geir Pedersen, a annoncé que Mme Najat Rochdi avait rejoint son équipe en tant que Conseillère humanitaire principale, en remplacement de l’ancien Conseiller M. Jan Egeland.  Mme Rochdi présidera le groupe de travail humanitaire du Groupe international de soutien pour la Syrie au nom de M. Pedersen et s’attachera à faciliter l’accès humanitaire crucial et la protection des civils en Syrie en soutenant les négociations humanitaires en coordination avec l’équipe de pays des Nations Unies et le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

Mme Rochdi, d’origine marocaine, est la responsable de l’équipe du programme d’égal à égal du Comité permanent interorganisations, basé à Genève.

Burundi

La Haute-Commissaire aux droits de l’homme, Mme Michelle Bachelet, a annoncé aujourd’hui que le Bureau des droits de l’homme des Nations Unies au Burundi avait été fermé jeudi dernier sur l’insistance du Gouvernement.

Elle a déclaré que le Bureau, créé en 1995, travaillait depuis de nombreuses années avec le Gouvernement sur la consolidation de la paix, la réforme du secteur de la sécurité, le secteur de la justice et au renforcement des capacités des institutions et de la société civile sur de nombreuses questions relatives aux droits de l'homme.

Depuis 2016, le Gouvernement -en réaction à un rapport de l’Enquête indépendante des Nations Unies sur le Burundi établie par le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies- avait suspendu toute coopération avec le Bureau au Burundi.

Mme Bachelet a déclaré que son Bureau continuerait d’explorer d’autres moyens de travailler pour éclaircir la situation, s’agissant des préoccupations relatives aux droits de l’homme, et de soutenir la défense, la promotion et la protection des droits de l’homme au Burundi.

Pour sa part, le Secrétaire général a été profondément déçu par la décision de fermer ce bureau des droits de l’homme.  Le Secrétaire général est fermement convaincu que le Gouvernement burundais devrait s’engager avec le Bureau de la Haute-Commissaire en ce qui concerne la situation des droits de l’homme dans le pays.

Burkina Faso

Après avoir effectué une visite de quatre jours au Burkina Faso, la Coordonnatrice adjointe des secours d'urgence, Mme Ursula Mueller, a lancé un appel urgent pour qu’une assistance soit fournie à des milliers de personnes vulnérables se trouvant dans le pays, des personnes confrontées à une urgence humanitaire sans précédent en raison de la violence armée et de l’insécurité.  Mme Mueller a déclaré qu’il fallait faire plus pour répondre aux besoins croissants des personnes affectées.

Hier, le Fonds central pour les interventions d’urgence des Nations Unies (CERF) a alloué 4 millions de dollars pour renforcer les interventions de secours dans le pays.  Mme Mueller a déclaré que ces fonds auraient un impact immédiat au bénéfice des personnes déplacées -en majorité des femmes et des enfants– et permettraient aussi d’aider rapidement les communautés accueillant les personnes déplacées, ainsi que les personnes vivant encore dans des zones touchées par le conflit.

La violence au Burkina Faso a provoqué le déplacement de plus de 100 000 personnes, dont plus de la moitié au cours des deux premiers mois de l’année.  Environ 150 000 enfants sont privés d’éducation et environ 120 000 personnes n’ont pas accès aux soins médicaux dans les régions touchées par la violence.  Environ 670 000 personnes sont menacées d'insécurité alimentaire.

VIH/Sida

L’ONUSIDA est vivement encouragé par l’annonce selon laquelle un homme séropositif a été guéri fonctionnellement du VIH.  Le résultat, présenté lors d’une conférence à Seattle, est l’un des deux seuls cas de guérison fonctionnelle rapportée du VIH.  L’homme a été traité à Londres pour le lymphome de Hodgkin par greffes de cellules souches d’un donneur porteur d’une mutation génétique rare.  Le virus est indétectable depuis que le traitement par antirétroviral a cessé, il y a 18 mois.

M. Michel Sidibé, Directeur exécutif d’ONUSIDA, a déclaré que cette avancée nous donne de grands espoirs pour l’avenir, mais remarqué en même temps qu’elle montre que nous sommes loin encore d’éradiquer le sida par la voie de la science, et qu’il est toujours très important de continuer à se concentrer sur la prévention du VIH et sur le traitement.

Stupéfiants

L’Organe international de contrôle des stupéfiants (OICS) a publié aujourd’hui, à Vienne, son rapport annuel pour 2018, dans lequel il met en garde contre les risques liés à des programmes de cannabis médical mal contrôlés.  Selon le rapport, de tels programmes pourraient avoir des conséquences négatives sur la santé, faire augmenter l’utilisation non médicale et réduire la perception du risque associé au cannabis.

La Commission s’est également déclarée préoccupée par l’évolution de la législation en matière d’usage non médical du cannabis, qui présente un risque pour la santé et enfreint les conventions sur le contrôle des drogues.

Jeunesse

Aujourd'hui, la capitale finlandaise, Helsinki, a accueilli le tout premier symposium international sur la participation des jeunes aux processus de paix, en présence de l'Envoyée du Secrétaire général pour la jeunesse, Mme Jayathma Wickramanayake.

Le colloque a pour but de faire progresser la mise en œuvre des résolutions 2250 et 2419 du Conseil de sécurité, en vue de renforcer la participation des jeunes aux efforts de consolidation et de maintien de la paix.  Les jeunes de moins de 30 ans représentent plus de la moitié de la population mondiale, mais malgré leur nombre, leur contribution aux processus de paix est toujours sous-estimée.

Le symposium, qui s’achève demain, est diffusé sur le Web par le Ministère finlandais des affaires étrangères.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.