Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 28 février 2019

dbf190228
28 février 2019

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 28 février 2019

(La version française du Point de presse quotidien
n’est pas un document officiel des Nations Unies
)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Mines antipersonnel

Le Secrétaire général a salué le vingtième anniversaire, ce 1er mars, de l’entrée en vigueur de la Convention sur l’interdiction des mines antipersonnel, une Convention qui a sauvé un nombre incalculable de vies, arrêté les mutilations et les blessures et permis la revitalisation des moyens de subsistance. 

Le Secrétaire général s’est félicité de l’engagement des États parties à débarrasser le monde d’une arme qui tue et mutile sans discrimination, tout en compromettant gravement la paix et le développement.  Il a félicité les 31 États qui ont déclaré leur pays, zone sans mines et exhorté ceux qui ne l’ont pas encore fait à accéder aussi vite que possible à la Convention.

Le Secrétaire général a appelé à des efforts accélérés pour faire des mines antipersonnel une relique du passé.  Il a aussi appelé aussi les États à veiller à des services et à une aide durables en faveur des milliers de victimes des mines. 

Syrie

L’Envoyé spécial du Secrétaire général pour la Syrie, M. Geir Pedersen, est intervenu au Conseil de sécurité et a jugé essentiel d’avoir des contacts directs et effectifs avec le Gouvernement syrien et l’opposition.  Il a salué la disposition des parties à travailler avec lui et a dit partager le sentiment que les développements sur le champ de bataille devraient s’arrêter même si le conflit est loin d’être terminé.

L’Envoyé spécial a dit sentir une large acceptation de la notion selon laquelle la convocation d’un comité constitutionnel viable, inclusif, équilibré et crédible et dirigé par les Syriens eux-mêmes sous les auspices des Nations Unies à Genève peut être importante pour revitaliser le processus de paix.  Elle pourrait ouvrir la porte à un dialogue plus approfondi et à de véritables négociations.

Conseil de sécurité

Le Conseil de sécurité a prorogé aujourd’hui le mandat du Bureau intégré des Nations Unies pour la consolidation de la paix en Guinée-Bissau (BINUGBISS), jusqu’au 28 février 2020.  

Faire taire les armes en Afrique

Hier, le Conseil de sécurité a adopté la résolution 2457 (2019) en appui à l’Initiative de l’Union africaine « Faire traire les armes en Afrique ».  La résolution constitue un appui politique substantiel du Conseil aux priorités de l’Union africaine.

L’ONU salue la disposition du Conseil à contribuer aux efforts de l’Union africaine pour tirer parti des progrès existants et réaliser l’objectif d’une Afrique sans conflit pour la mise en œuvre de l’Agenda 2063 et du Programme de développement durable à l’horizon 2030. 

Le Secrétaire général attend avec impatience de pouvoir renforcer le partenariat stratégique avec l’Union africaine pour faire avancer la paix, la sécurité et le développement durable en Afrique.

Zimbabwe

Le Coordonnateur des secours d’urgence, M. Mark Lowcock, qui effectue une visite de trois jours au Zimbabwe, a annoncé aujourd’hui la ponction d’une somme de 10 millions du Fonds central pour les interventions d’urgence (CERF) en faveur de plus 5,3 millions de personnes qui ont besoin d’une assistance humanitaire au Zimbabwe après la sécheresse et un certain nombre de chocs économiques.

M. Lowcock a fait cette annonce pendant le lancement de l’Appel éclair qu’ont effectué les Nations Unies et le Gouvernement aujourd’hui pour collecter une somme de 234 millions de dollars et appuyer les secteurs de l’alimentation, de la santé, de l’eau, de l’assainissement, de l’hygiène et de la protection en faveur de 2,2 millions de personnes pendant les six prochains mois.

Ebola

Le Directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), M. Tedros Ghebreyesus, se dit profondément préoccupé après l’attaque menée la nuit dernière contre un centre de traitement d’Ebola géré par Médecins sans frontières dans la province du Nord-Kivu, en République démocratique du Congo (RDC).

C’est la seconde attaque de ce type, en quelques jours.  Dimanche dernier, un autre centre de traitement d’Ebola à Katwa, également géré par Médecins sans frontières, avait été incendié en partie.

Après l’attaque de la nuit dernière, la Mission des Nations Unies en RDC (MONUSCO) a renforcé la sécurité dans la zone.

Nigéria

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a indiqué qu’au moins 10 000 personnes seraient parties du Cameroun pour rentrer à Rann, une ville du nord-est du Nigéria.  Ces civils étaient parmi les plus de 40 000 femmes, hommes et enfants nigérians qui avait fui Rann après les attaques meurtrières menées par des groupes armés non étatiques en décembre 2018.

Selon l’OCHA, des informations font état de centaines d’autres personnes en route vers Rann qui est huit kilomètres à pied du Cameroun.  Toutes ces personnes ont besoin d’une aide humanitaire, dont des abris, de la nourriture et de l’eau potable.

Les organisations humanitaires nationales et internationales n’ont pas été en mesure de retourner à Rann pour fournir l’aide à cause de l’insécurité qui y prévaut depuis le 17 janvier.

Haïti

Le Coordonnateur résident et Coordonnateur humanitaire, M. Mamadou Diallo, et le Premier Ministre haïtien, M. Jean-Henry Céant, ont lancé le Plan de réponse humanitaire 2019 qui vise à collecter une somme de 126 millions de dollars pour fournir une aide vitale et des services de protection à 1,3 million d’Haïtiens cette année. 

Fonds d’affectation spéciale

Le site Internet du Fonds d’affectation spéciale des Coordonnateurs résidents a été lancé cette semaine pour améliorer la transparence et le respect de principe de responsabilité dans le système des Nations Unies.  Le site présente en temps réel les engagements, les contributions et les dépenses du Fonds d’affection spéciale qui gère toutes les transactions financières du système des Coordonnateurs résidents.  L’adresse du site est https://soc.un.org/SPTF/.

Sécurité routière

La Stratégie des Nations Unies pour la sécurité routière a été lancée aujourd’hui à Genève.  Elle se base sur une approche qui gère l’interaction entre vitesse, infrastructures routières et comportement du conducteur pour prévenir les accidents. 

Les accidents de la route tuent 1,35 million de personnes dans le monde, chaque année.  Plus de personnes meurent de ces accidents que du VIH/sida, de la tuberculose et des maladies diarrhéiques.  L’ONU a un parc automobile de plus 25 000 véhicules dans le monde et les données montrent que son personnel a deux fois plus de chance de mourir dans un accident de la route que dans une attaque terroriste.  À l’ONU, la moyenne est de 12 morts par an parmi le personnel.

Tableau d’honneur

Les Îles Marshall ont fait monter à 69 le nombre des États qui ont payé l’intégralité de leur contribution au budget ordinaire de l’ONU pour 2019.

Sir Brian Urquhart

L’ONU souhaite avec le Secrétaire général un très joyeux centenaire à Sir Brian Urquhart, une légende de l’Organisation.  Dans une déclaration publiée aujourd’hui, le Secrétaire général dit que Sir Brian a marqué l’ONU d’une empreinte aussi indélébile qu’inégalée.  Embauché parmi les premiers fonctionnaires de l’Organisation, il a donné le ton: celui d’une fonction publique internationale dynamique, impartiale, à la hauteur des principes qu’elle défend.

Soldat allié pendant la Seconde Guerre mondiale, Sir Brian a fait partie des contingents envoyés au camp de Bergen-Belsen peu après sa libération, ce qui a contribué en partie à son choix de s’engager au service de la paix.  Toujours cordial, généreux et bienveillant, poursuit le Secrétaire général, Sir Brian a été une source d’inspiration pour le personnel de l’Organisation et pour d’innombrables jeunes gens à l’aube de leur carrière.  Au moment où nous célébrons cette étape importante, nous sommes à jamais reconnaissants de sa contribution exceptionnelle et inégalable à l’Organisation, conclut le Secrétaire général.                        

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.