Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 18 février 2019

dbf190218
18 février 2019

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 18 février 2019

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Farhan Haq, Porte-parole adjoint de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Yémen

Au Yémen, les membres du Comité de coordination du redéploiement (RCC) se sont réunis pour leur quatrième rencontre conjointe, les 16 et 17 février, à Hodeïda.  Ils ont réalisé des progrès importants dans la planification du redéploiement des forces prévu par l’Accord sur Hodeïda. 

Après des discussions longues mais constructives, animées par le Président du Comité, le général Mark Lollesgaard, les parties sont parvenues à un accord sur la phase 1 du redéploiement mutuel des forces.

Les parties ont également convenu, dans le principe, de la phase 2 du redéploiement mutuel, dans l’attente de nouvelles consultations avec leurs dirigeants respectifs.  La prochaine réunion du Comité de coordination du redéploiement devrait avoir lieu d’ici une semaine dans le but de finaliser un accord sur la phase 2.

Syrie

Les agences humanitaires restent préoccupées par la protection des civils pris au piège dans les dernières zones de Hajin contrôlées par Daech, dans la province de Deïr el-Zor, dans le sud-est de la Syrie, et des civils qui sont en mesure de fuir les combats.  Bien que les combats soient apparemment moins intenses, des informations font état de civils tués et blessés.

Vendredi, un convoi du Croissant-Rouge arabe syrien de six camions transportant des fournitures de l’ONU et des fournitures de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge a atteint la ville de Hajin et permis la distribution d’une aide à 5 000 personnes.  Hier, l’ONU et ses partenaires ont achevé une distribution de produits alimentaires dans 15 villes et zones informelles de peuplement dans l’est de la province de Deïr el-Zor.

L’ONU continue d’appeler toutes les parties au conflit à prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger les civils et les infrastructures civiles dans le respect du droit international humanitaire et du droit international des droits de l’homme.  L’ONU continue de plaider pour que soit fournie une assistance immédiate aux personnes fuyant Hajin, notamment une assistance médicale de première nécessité, avec le déploiement d’ambulances le long du trajet, ainsi qu’une distribution de nourriture, d’eau et d’une protection contre les intempéries.

Nigéria

Les chefs des missions internationales d’observation des élections et les entités des Nations Unies présentes au Nigéria ont publié une déclaration commune, ce week-end, après le report des élections dans le pays.

Dans cette déclaration, ils appellent tous les Nigérians à conserver leur calme et à soutenir le processus électoral alors que la Commission électorale nationale indépendante s’emploie à mettre en application son nouveau calendrier.

Ils exhortent également la Commission à utiliser ce temps pour finaliser tous les préparatifs et veiller à ce que les nouvelles dates des élections soient strictement respectées.

Nomination

Le Secrétaire général de l’ONU, après avoir consulté les présidents des groupes régionaux des États Membres, a informé, au cours du week-end, l’Assemblée générale de son intention de nommer Mme Inger Andersen, du Danemark, au poste de Directrice exécutive du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE).

Mme Andersen est actuellement Directrice générale de l’Union internationale pour la conservation de la nature et des ressources naturelles (UICN), et ce, depuis 2015.  Elle a précédemment occupé divers postes de direction à la Banque mondiale et aux Nations Unies, et dernièrement ceux de Vice-Présidente de la Banque mondiale pour la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord et de Vice-Présidente du développement durable et Chef du Conseil du Fonds du Groupe consultatif pour la recherche agricole internationale (CGIAR).

FAO

Selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), les fortes pluies et les cyclones ont conduit à une augmentation récente des populations de criquets pèlerins, provoquant une invasion au Soudan et en Érythrée qui se propage rapidement des deux côtés de la mer Rouge, jusqu’en Arabie saoudite et en Égypte.

Les criquets pèlerins sont des sauterelles à cornes courtes qui peuvent former de gros essaims et représentent une menace majeure pour la production agricole, les moyens de subsistance, la sécurité alimentaire, l’environnement et le développement économique.

Des opérations d’épandage aérien ont été organisées au Soudan, en Arabie saoudite, en Érythrée et en Égypte, couvrant plus de 80 000 hectares, depuis décembre 2018.  Dans un communiqué de presse publié aujourd’hui, la FAO a appelé tous les pays touchés à intensifier leurs mesures de vigilance et de contrôle afin de contenir les infestations destructrices et de protéger les cultures de l’insecte nuisible migrateur le plus dangereux au monde.

Tableau d’honneur

Cinq nouveaux États Membres se sont acquittés intégralement de leurs contributions au budget de l’ONU.  Les sincères remerciements de l’ONU vont à l’Albanie, au Kirghizistan, à Malte, à Sainte-Lucie et au Viet Nam.  Le tableau d’honneur totalise maintenant 53 membres.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.