Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 8 février 2019

dbf190208
8 février 2019

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 8 février 2019

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Farhan Haq, Porte-parole adjoint de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Voyages du Secrétaire général

Le Secrétaire général arrive aujourd’hui à Addis-Abeba (Éthiopie).  Au cours du week-end, il participera au Sommet de l’Union africaine (UA).

Demain, le Secrétaire général rencontrera M. Moussa Faki Mahamat, Président de la Commission de l’Union africaine, et participera à une réunion entre des commissaires de l’UA et des hauts responsables du Secrétariat de l’ONU.  Il participera également à une réunion de dirigeants africains sur l’investissement dans la santé, organisée par le Président du Rwanda, M. Paul Kagame.

Dimanche, il tiendra d’autres réunions bilatérales avant d’assister aux cérémonies d’ouverture de la session officielle de l’Assemblée.

Syrie

À la suite des consultations de fond qui ont eu lieu en Iran cette semaine, l’Envoyé spécial pour la Syrie, M. Geir Pedersen, s’est rendu en France, hier, pour des entretiens avec le Ministre français des affaires étrangères, M. Jean-Yves Le Drian.  Il poursuit aujourd’hui ses entretiens avec des fonctionnaires de haut niveau du Ministère des affaires étrangères.

Selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA), l’afflux de personnes fuyant Hajin en Syrie a ralenti, mais des personnes continuent de se rendre au camp el-Hol, dans la province de Hassaké, où près de 27 000 personnes sont arrivées depuis décembre 2018.  Cet afflux a plus que triplé la population du camp qui accueille actuellement de près de 36 000 personnes, ce qui dépasse sa capacité maximale.

La fourniture d’une assistance, notamment médicale pour les cas les plus urgents, ainsi que de nourriture, d’eau et d’autres formes d’assistance sur la route d’el-Hol et aux alentours de Hajin est une priorité essentielle, mais le personnel humanitaire est toujours en prise aux limitations d’accès et à l’insécurité.  Les Nations Unies s’emploient à mettre en place d’urgence un centre de transit plus proche de Hajin.

En attendant le lancement du plan d’intervention humanitaire de 2019 et son financement, des ressources financières supplémentaires sont nécessaires et urgentes pour développer la capacité d’accueil à el-Hol et permettre l’approvisionnement en produits et services de premiers secours essentiels, notamment des tentes familiales, des produits non alimentaires, des vivres et des soins de santé d’urgence, ainsi que de l’eau et des services d’assainissement, d’hygiène et de protection.

Myanmar/Bangladesh

Aujourd’hui le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a fait part de ses préoccupations par rapport à l’escalade de la violence dans les États chin et rakhine au Myanmar, qui aurait entraîné des déplacements internes et contraint des personnes à fuir vers le Bangladesh.

Le HCR est prêt à apporter son soutien à la réponse humanitaire dans les zones du Myanmar qui sont touchées.  Il a également offert son appui au Gouvernement du Bangladesh pour évaluer et répondre aux besoins des personnes qui sont arrivées au Bangladesh pour échapper à la violence au Myanmar.

Le HCR remercie le Bangladesh pour sa générosité et le leadership dont il a fait preuve en accueillant plus de 720 000 réfugiés du Myanmar depuis août 2017.  Le Haut-Commissariat appelle les autorités bangladaises à continuer de laisser les personnes fuyant la violence au Myanmar se réfugier au Bangladesh.

Soudan

La Sous-Secrétaire générale aux opérations de maintien de la paix, Mme Bintou Keita, ainsi que le Sous-Secrétaire général Mourad Wahba, du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), et le Sous-Secrétaire général chargé du Bureau d’appui à la consolidation de la paix, M. Oscar Fernandez-Taranco, se rendront demain au Soudan pour une visite qui durera jusqu’au 12 février.  Ils se concentreront sur la transition dans l’engagement de l’ONU au Darfour dans un contexte marqué par le retrait de l’Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour (MINUAD).

Ils se rendront au Darfour le 9 février où ils rencontreront des représentants de la société civile et des gouvernements locaux, ainsi que le personnel de l’ONU.  Le 11 février, ils seront à Khartoum pour rencontrer hauts responsables gouvernementaux et partenaires, afin de discuter de questions relatives à ladite transition et au soutien des Nations Unies aux efforts de consolidation de la paix et de développement menés au niveau national au Darfour.

Cette mission conjointe témoigne de la détermination des Nations Unies à veiller à un retrait sans heurt de la MINUAD et à une réorientation de l’appui des Nations Unies à la consolidation de la paix et au maintien de la paix.

République-Unie de Tanzanie

Le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, M. Filippo Grandi, a conclu aujourd’hui une visite de quatre jours en Tanzanie en appelant à davantage d’investissements dans le nord-ouest du pays, qui accueille quelque 330 000 réfugiés.

Dans un communiqué publié aujourd’hui, M. Grandi a décrit la Tanzanie comme « l’un des plus importants pays d’asile pour les réfugiés en Afrique » et s’est dit satisfait des assurances prodiguées par le Gouvernement selon lesquelles le pays continuera à se montrer accueillant envers les réfugiés.

M. Grandi a rencontré le Président du pays, M. John Joseph Magufuli, et discuté avec lui de la possibilité de créer un cadre régional pour trouver des solutions aux flux de réfugiés burundais et congolais, qui constituent la majorité des réfugiés et demandeurs d’asile en Tanzanie.

Il a déclaré que le HCR est prêt à travailler avec le Gouvernement, afin d’aider les personnes souhaitant rentrer chez elles, en notant qu’il est « important que personne ne soit contraint à un retour forcé ».

Fièvre de Lassa

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a annoncé l’intensification de ses efforts afin d’aider cinq pays d’Afrique de l’Ouest à faire face à une épidémie de fièvre de Lassa.

La plus grande épidémie à ce jour est celle qui a touché 16 États du Nigéria, avec 213 cas confirmés.  L’OMS a déclaré que 12 cas de fièvre de Lassa ont également été confirmés au Bénin, en Guinée, au Libéria et au Togo, avec deux décès.

L’OMS aide les autorités sanitaires de ces pays dans le recensement des contacts et dans la fourniture du matériel médical et non médical, ainsi que de ressources techniques et financières en fonction des besoins.

Nomination

Le Secrétaire général de l’ONU a nommé M. Maher Nasser au poste de Commissaire général chargé de la participation de l’ONU à l’Expo 2020 Dubaï, qui se tiendra aux Émirats arabes unis.  M. Nasser est Directeur de la Division de la sensibilisation du public au Département de la communication globale des Nations Unies.

Le thème de l’Expo 2020 Dubaï, « Connecter les esprits, construire le futur », s’inscrit dans la stratégie des Nations Unies sur la jeunesse et l’innovation.  L’exposition internationale se déroulera du 20 octobre 2020 au 10 avril 2021.

Le Département de la communication globale, en étroite collaboration avec d’autres entités du système des Nations Unies, profitera de l’occasion offerte par l’Expo 2020 pour mettre en avant le rôle central de l’ONU en tant que promoteur d’idées, catalyseur d’action et moteur de solutions multilatérales aux problèmes mondiaux.

M. Nasser a plus de 30 ans d’expérience aux Nations Unies, ayant été en poste dans plusieurs lieux d’affectation et au sein du Département de la communication globale.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.