Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 30 janvier 2019

Dbf/190130
30 janvier 2019

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 30 janvier 2019

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Syrie

Le Coordonnateur des secours d’urgence, M. Mark Lowcock, a informé le Conseil de sécurité aujourd’hui de la situation en Syrie.  Il a déclaré que les populations souffrent d’un hiver rigoureux, avec des températures glaciales, des chutes de neige et de lourdes pluies qui ont entraîné des inondations qui détruisent les abris et obligent des dizaines de milliers d’autres personnes à fuir.  Des millions de civils vivent sous des tentes ou des bâches ou encore dans des bâtiments endommagés, sans électricité ni chauffage.  Tous les produits de base connaissent une grave pénurie, a-t-il ajouté, qu’il s’agisse des couvertures, du lait pour bébés ou encore des pansements.

M. Lowcock a déclaré que les Nations Unies ont collecté 81 millions de dollars, ce qui a permis d’aider jusqu’à présent 1,2 million de personnes.  Le maintien du soutien est essentiel pour pouvoir atteindre tous les gens dans le besoin, a déclaré le Coordonnateur des secours d’urgence.

Il s’est dit préoccupé par les quelque 42 000 personnes qui sont toujours bloquées à Roukban le long de la frontière entre la Syrie et la Jordanie.  Les conditions de vie dans ces campements de fortune continuent à se détériorer depuis le dernier convoi humanitaire, au début du mois de novembre de l’année dernière.  M. Lowcock a ajouté que huit nourrissons seraient décédés depuis le mois dernier, le froid aggravant encore la situation.

En ce qui concerne le nord-est du pays, M. Lowcock s’est inquiété des conséquences humanitaires des opérations militaires en cours à Deïr el-Zor où des milliers de personnes ont fui et où un nombre inconnu de personnes reste bloqué sous le contrôle de Daech.  Les raids aériens et les combats au sol intenses qui se poursuivent ont fait de nombreuses victimes civiles et endommagé des infrastructures essentielles.

Chypre

Avant la réunion sur la Syrie, les membres du Conseil de sécurité ont renouvelé le mandat de la Force des Nations Unies chargée du maintien de la paix à Chypre (UNFICYP) pour une période supplémentaire de six mois.

Le Conseil a salué l’ouverture de deux nouveaux points de passage en novembre, comme une contribution importante aux mesures de confiance.

Myanmar

L’Envoyée spéciale du Secrétaire général pour le Myanmar, Mme Christine Schraner Burgener, a achevé une visite de 12 jours au Myanmar.  Elle s’est rendue dans la capitale, Naypyitaw, où elle s’est entretenue avec des ministres et le Président de la Commission d’enquête indépendante.

À Sittwe, la capitale de l’État rakhine, l’Envoyée spéciale a mis l’accent sur la liberté de circulation, qui, a-t-elle souligné, est essentielle pour tous les gens et leur accès aux moyens de subsistance, mais aussi pour le rétablissement de la confiance.

Tout en reconnaissant que la situation sécuritaire actuelle dans le nord de Rakhine rend difficiles l’accès humanitaire et le retour des réfugiés, elle a néanmoins souligné qu’il est important de permettre aux organisations humanitaires d’aider les civils dans la région.

Elle a également exprimé l’espoir que le Myanmar et le Bangladesh puissent renforcer leur coopération concernant le rapatriement des réfugiés.  Elle se rendra justement à Dhaka le mois prochain.

La Directrice exécutive de l’UNICEF (Fonds des Nations Unies pour l’enfance), Mme Henrietta Fore, a également achevé sa visite au Myanmar.  Elle s’y est entretenue avec des représentants du Gouvernement à Naypyitaw, et avec des enfants et des familles dans l’État rakhine, au cours d’une visite de trois jours dans le pays. 

Somalie

La Secrétaire générale adjointe aux affaires politiques et à la consolidation de la paix, Mme Rosemary DiCarlo, est à Mogadiscio, en Somalie, où elle s’est entretenue avec le Président Mohamed Abdullahi Mohamed Farmajo et le Premier Ministre Hassan Ali Khaire.

Les trois personnalités ont discuté des mesures concrètes à prendre pour que le Gouvernement fédéral somalien et les Nations Unies collaborent étroitement dans l’intérêt de tous les Somaliens.  Ils ont aussi échangé sur le soutien aux priorités liées à la consolidation de l’État et de la paix. 

République démocratique du Congo

La Mission des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUSCO) a indiqué que des centaines de personnes, y compris des femmes et des enfants, auraient été tuées lors des affrontements entre les communautés tende et nunu dans le territoire de Yumbi, au nord-ouest du pays.  D’après l’ONU, ces affrontements ont eu lieu entre le 16 et le 18 décembre 2018.

Selon un rapport préliminaire du Bureau conjoint pour les droits de l’homme, qui a déployé une équipe d’enquête, au moins 535 civils ont été tués au cours de quatre attaques et 111 autres, blessés.  L’équipe a identifié un total de 59 fosses communes dans deux des villes attaquées, mais n’exclut pas l’existence d’autres sites.  Des centaines de propriétés ont été pillées et détruites lors de ces attaques.

La MONUSCO a indiqué que la situation sécuritaire est relativement calme, les Forces nationales de sécurité ayant été déployées dans la région.

L’ONU et ses partenaires humanitaires ont envoyé des secours sous la forme de médicaments, de nourriture, de pastilles pour désinfecter l’eau et de kits antipaludiques.

L’UNICEF, aux côtés du Gouvernement congolais et d’autres partenaires, a intensifié la riposte contre l’épidémie d’Ebola dans l’est du pays, qui est maintenant la deuxième plus grande épidémie de l’histoire après celle que l’Afrique de l’Ouest a connue entre 2014 et 2016.

Nigéria

D’après les partenaires humanitaires, près de 30 000 personnes ont fui la ville de Rann, au nord-est du Nigéria, vers le Cameroun.  Des milliers d’autres ont cherché refuge dans les régions de Ngala et de Maiduguri après les attaques répétées des groupes armés.  Entre 60 et 100 civils ont été tués lors de la dernière attaque, au début de la semaine.

Les partenaires humanitaires ont actionné les mécanismes d’intervention d’urgence et font des évaluations pour répondre aux besoins de la population à Ngala.  La ville de Rann est inaccessible depuis les attentats de la mi-janvier.  Les préoccupations en termes de sécurité persistent pour les milliers de civils qui sont pris au piège dans la ville ou qui ont fui.

Entre-temps, au Cameroun, le Programme alimentaire mondial (PAM) prévoit une distribution de vivres à 13 500 nouveaux arrivants aujourd’hui, alors que le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) compte fournir des abris et autres articles dans les prochains jours.  Les ONG-partenaires font venir des camions-citernes remplis d’eau et creusent des puits.

Palestine

Avec ses collègues de l’UNICEF et de l’UNESCO, M. Jamie Mc Goldrick, Coordonnateur humanitaire dans le Territoire palestinien occupé, a publié aujourd’hui un communiqué de presse qui exprime l’inquiétude des Nations Unies quant au nombre élevé des incidents qui seraient survenus à proximité ou à l’intérieur-même des écoles en Cisjordanie, depuis le début de l’année scolaire.  Selon les responsables de l’ONU, ces incidents ont des répercussions sur un accès sécurisé des enfants à l’éducation.

Djibouti

Après la tragédie maritime qui s’est produite hier au large de la côte djiboutienne de la mer Rouge, l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) signale qu’un total de 16 survivants ont été retrouvés, ainsi que les restes de 43 victimes.

Cent trente personnes étaient à bord des deux bateaux qui ont chaviré mardi au large de Godoria, dans le nord-est de Djibouti.

Le personnel de l’OIM aide les survivants et les autorités djiboutiennes alors qu’elles continuent de patrouiller la côte à la recherche d’autres survivants.

Invités du Point de presse

L’invitée du Point de presse d’aujourd'hui était Mme Joung-ah Ghedini-Williams, Chef du Bureau de la communication globale du HCR à New York.  Elle est venue présenter le nouveau rapport que le HCR a publié aujourd’hui.

Demain, l’invité sera M. Miguel Ángel Moratinos, nouveau Chef de l’Alliance des civilisations (UNAOC).

Tableau d’honneur

À ce jour, 28 États Membres ont payé l’intégralité de leurs contributions au budget ordinaire de l’ONU pour 2019.  Deux autres se sont rajoutés aujourd’hui: la Malaisie et Cuba.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.