Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 16 janvier 2019

Dbf/190116
16 janvier 2019

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 16 janvier 2019

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Secrétaire général

Ce matin, le Secrétaire général a fait une déclaration à une réunion informelle de l’Assemblée générale.  Dans ses remarques, il a tiré l’alarme: nous sommes confrontés à un monde de tensions.  Il a expliqué que des fléaux comme les conflits armés ou les changements climatiques génèrent angoisse et polarisation des sociétés.  Le Secrétaire général a estimé qu’il n’est pas difficile de comprendre pourquoi tant de gens ont perdu leur foi dans les institutions politiques et dans les Nations Unies.

Mais il a souligné les succès de 2018 dans des endroits comme au Yémen, au Libéria, au Cambodge ou encore les progrès sur les changements climatiques enregistrés à Katowice, pour montrer que, quand on travaille ensemble, on accomplit des choses.

Le Secrétaire général a reconnu que beaucoup de gens voient l’ONU comme une organisation inefficace, lourde et bureaucratique, soulignant que l’ONU se réforme pour devenir plus simple, plus efficace et plus souple.

Il a relevé qu’il existe désormais un nouveau système des Nations Unies pour le développement afin de mieux appuyer les efforts dans la réalisation des objectifs de développement durable et que l’ONU est en train d’alléger ses lourdeurs administratives et de mettre en place de nouvelles pratiques de gestion pour améliorer la transparence et la responsabilité.

Yémen

Ce matin, l’Envoyé spécial pour le Yémen, M. Martin Griffiths, a remercié sur twitter le Gouvernement de la Jordanie pour avoir accepté d’accueillir une réunion du Comité de suivi de la mise en œuvre de l’Accord sur l’échange de prisonniers mais aussi pour son appui continu aux efforts visant à apporter la paix au Yémen.

L’Envoyé spécial a dit espérer que la libération des prisonniers interviendra bientôt car c’est une étape humanitaire importante qui affecte la vie de milliers de familles yéménites.

Ici à New York, le Conseil de sécurité a adopté à l’unanimité une résolution portant création, pour une période initiale de six mois, d’une mission politique spéciale qui s’appellera « Mission des Nations Unies en appui à l’Accord sur Hodeïda ».

Conseil de sécurité

La Sous-Secrétaire générale aux opérations de maintien de la paix, Mme Bintou Keita, a fait un exposé aujourd’hui au Conseil de sécurité sur le Mali.

S’étant rendue dans le pays il y a un mois, elle s’est dite encouragée par les progrès dans la mise en œuvre de l’Accord de paix de 2015 et par la nature constructive des relations entre les parties.

La Sous-Secrétaire générale a néanmoins ajouté que la situation sécuritaire demeure une grave source de préoccupation, avec la poursuite des attaques contre les Casques bleus, les forces de sécurité nationales et internationales et, de plus en plus, contre les civils.  Elle a particulièrement noté la détérioration de la situation sécuritaire dans le centre du pays où la violence intercommunautaire, instrumentalisée par les groupes armés extrémistes, s’est intensifiée ces derniers mois.

Elle a souligné que la Force conjointe du G5 Sahel demeure une partie essentielle de la réponse nécessaire à la menace de l’extrémisme violent dans la région et a appelé les membres du G5 Sahel à prendre toutes les mesures nécessaires et à reprendre, aussi tôt que possible, les opérations de la Force conjointe.  Elle a aussi appelé les partenaires internationaux à donner à la Force tout l’appui qu’elle mérite.

Nigéria

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a indiqué que, le 14 janvier dernier, des groupes armés non étatiques ont attaqué une position militaire et des emplacements civils, y compris un réseau humanitaire géré par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), à Rann, dans le nord-est de l’État nigérian de Borno.  

L’attaque a tué plusieurs personnes déplacées alors que quelque 3 000 Nigérians ont traversé la frontière camerounaise et que des milliers ont fui ailleurs.  L’ONU au Nigéria appelle toutes les parties au conflit à honorer leurs obligations en vertu du droit international humanitaire et à prendre toutes les mesures pour protéger les civils, les infrastructures civiles et les opérations humanitaires.

République démocratique du Congo (RDC)

Le Bureau des Nations Unies pour les droits de l’homme a indiqué que, selon les informations collectées auprès de sources crédibles, au moins 890 personnes auraient été tuées, entre le 16 et le 18 décembre, dans quatre villages du territoire de Yumbi, dans la province du Mai-Ndombe, dans l’ouest de la RDC.  Il semble qu’il s’agisse des affrontements entre les communautés nunu et tende.

Le Bureau a précisé que les informations suggèrent qu’au moins 82 personnes auraient été blessées lors des attaques et que le nombre exact des blessés devrait être plus élevé.

La Haut-Commissaire des Nations Unies pour les droits de l’homme, Mme Michelle Bachelet, a souligné que la violence doit faire l’objet d’une enquête approfondie et que les auteurs doivent être traduits en justice.  Elle a offert les services consultatifs et l’appui de son Bureau à l’enquête et aux efforts pour prévenir la violence et instaurer la justice et la réconciliation en RDC.

Haïti

Le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, M. Jean-Pierre Lacroix, est en Haïti pour mener une mission d’évaluation stratégique des différentes options disponibles pour une présence de l’ONU dans le pays.  Il est accompagné du Sous-Secrétaire général pour l’Europe, l’Asie centrale et les Amériques du Département de affaires politiques, M. Miroslav Jenča, et des responsables du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), d’ONU-Femmes et autres.

Au cours de sa visite de deux jours, M. Lacroix a prévu de s’entretenir avec des responsables haïtiens et ceux de la famille des Nations Unies ainsi que qu’avec le personnel de la mission de maintien de la paix, la Mission des Nations Unies pour l’appui à la justice en Haïti (MINUJUSTH).

La mission d’évaluation stratégique offrira au Secrétaire général une vue de la situation sur le terrain et des recommandations sur la voie à suivre.  Le Conseil de sécurité se basera sur ces recommandations pour déterminer, d’ici au 15 avril, tant le bon timing pour la fin de la MINUJUSTH que la configuration de son successeur.

Nairobi

Hier après-midi, le Secrétaire général a publié une déclaration dans laquelle il condamne l’attentat terroriste perpétré à Nairobi comme il l’a fait une nouvelle fois, aujourd’hui, dans ses remarques préliminaires.

VIH

ONUSIDA, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) ont exhorté les pays de l’Afrique de l’Ouest et du Centre à en faire davantage pour mettre fin aux nouvelles infections à VIH parmi les enfants et les adolescents et à étendre la couverture du dépistage et du traitement du VIH.

Au cours d’une réunion de haut niveau entre gouvernements, spécialistes de la santé, agences de l’ONU, société civile et autres partenaires au Sénégal aujourd’hui, ONU-Sida a indiqué que bien qu’il y ait eu des avancées en matière de couverture de la thérapie antirétrovirale pour les enfants en Afrique de l’Ouest et du Centre, la région a toujours la couverture la plus faible du monde.

Dans une déclaration, le Directeur exécutif d’ONU-SIDA, M. Michel Sidibé, a dit que pour lever les obstacles et sauver des vies, ces pays doivent traiter des questions sous-jacentes comme le manque d’investissements internes, la fragilité des systèmes de santé, le prix prohibitif des médicaments, les inégalités et les discriminations et les préjugés largement répandus.

Tableau d’honneur

Le Bhoutan et la Finlande ont payé l’intégralité de leur contribution au budget ordinaire de l’ONU pour 2019.  

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.