Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 9 janvier 2019

Dbf/190109
9 janvier 2019

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 9 janvier 2019

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Nomination

Le Secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres, a nommé, aujourd’hui, de M. Ján Kubiš, de la Slovaquie, comme Coordonnateur spécial pour le Liban.

M. Kubiš succède à la Coordonnatrice spéciale par intérim, Mme Pernille Dahler Kardel, du Danemark, envers qui le Secrétaire général est reconnaissant pour son dévouement et son leadership au sein de Bureau du Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le Liban (UNSCOL).

M. Kubiš, qui était Représentant spécial et Chef de la Mission d’assistance des Nations Unies pour l’Iraq (MANUI), de 2015 à 2018, cumule de nombreuses années d’expérience dans les domaines de la diplomatie, de la politique étrangère et de sécurité, et des relations économiques internationales, à la fois sur la scène internationale et dans son propre pays.

Yémen

L’Envoyé spécial pour le Yémen, M. Martin Griffiths, a fait un exposé ce matin au Conseil de sécurité sur le suivi de l’Accord de Stockholm entre les parties yéménites.  Il a dit que les deux parties ont largement adhéré à l’accord de cessez-le-feu dans la province de Hodeïda, faisant état d’une diminution significative de la violence depuis.  Ce calme relatif est indicatif des bénéfices tangibles de l’Accord de Stockholm pour le peuple du Yémen, a ajouté M. Griffiths.

Il a noté le travail effectué par l’équipe dirigée par le général de division Patrick Cammaert, qui s’est rapidement déployée à Hodeïda.  L’activation du Comité de coordination du redéploiement est la bienvenue, a indiqué M. Griffiths a qui exhorté les deux parties à travailler de bonne foi avec l’équipe du général de division Cammaert.  Il a aussi parlé des efforts pour progresser sur les échanges de prisonniers et régler la situation à Taëz.

Le Coordonnateur des secours d’urgence, M. Mark Lowcock, a également fait le point sur la situation humanitaire au Yémen.  Il a indiqué que la situation reste catastrophique avec 24 millions de personnes, soit 80% de la population, qui ont besoin d’aide humanitaire.  Des millions de Yéménites ont aujourd’hui plus faim, sont plus malades et plus vulnérables qu’une année auparavant, a-t-il ajouté.  Il a cependant noté que le Programme alimentaire mondial (PAM) augmente son aide afin de pouvoir bientôt atteindre 12 millions de personnes par mois.  Les agences se préparent aussi à des retours à grande échelle à Hodeïda dès que les conditions le permettent.

Les membres du Conseil ont poursuivi leurs consultations sur le Yémen à huis clos.

Madagascar

Dans une déclaration publiée hier, le Secrétaire général a pris note de l’annonce des résultats finaux de l’élection présidentielle par la Haute Cour Constitutionnelle de Madagascar.  Il a félicité le Président élu Andry Rajoelina, ainsi que toutes les parties prenantes pour l’achèvement pacifique et en bon ordre de l’élection présidentielle.

La Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) et la Haute Cour Constitutionnelle (HCC), la société civile et les leaders religieux, ainsi que le leadership du Gouvernement, doivent être aussi félicités pour le rôle qu’ils ont joué dans cet évènement historique.

Le Secrétaire général continuera à suivre les développements dans le pays au travers de son Conseiller spécial, M. Abdoulaye Bathily, avec le soutien de l’équipe de pays des Nations Unies sur le terrain, et en étroite collaboration avec l’Union africaine, la Communauté de développement de l’Afrique australe et les autres partenaires internationaux.  Les Nations Unies demeurent pleinement déterminées à appuyer le Gouvernement et le peuple de Madagascar dans la consolidation de la démocratie, des droits de l’homme et du développement durable.

Syrie

Les Nations Unies demeurent préoccupées par des informations selon lesquelles des civils, dont des femmes, des enfants et des travailleurs médicaux, ont été tués et blessés dans le nord-ouest du pays en raison des hostilités intenses qui opposent des groupes armés non étatiques depuis la fin du mois de décembre.  Des affrontements ont été signalés dans le nord de Hama et dans le sud de la province d’Edleb.

Certains de ces affrontements entre ces groupes armés non étatiques se seraient déroulés à proximité des sites abritant des personnes déplacées, contraignant certaines d’entre elles à prendre la fuite.  La violence aurait également touché plusieurs installations médicales.

La situation humanitaire dans le nord-ouest du pays s’est davantage compliquée en raison des intempéries, notamment des inondations dans de nombreuses zones et un froid accru.  Les inondations auraient touché quelque 23 000 personnes déplacées, avec plus de 3 000 abris temporaires endommagés ou détruits par les crues.

L’ONU continue d’exhorter fermement toutes les parties à prendre toutes les précautions d’usage afin d’éviter les dommages aux civils et aux infrastructures civiles, y compris les installations médicales, et pour faciliter l’accès humanitaire aux populations nécessiteuses conformément à leurs obligations internationales.

Poliomyélite

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a annoncé qu’au cours d’une visite de quatre jours au Pakistan et en Afghanistan, le Directeur général de l’Organisation, M. Tedros Adhanom Ghebreyesus, a réitéré le soutien total de l’OMS à leurs derniers efforts pour éradiquer la poliomyélite.  Le Pakistan et l’Afghanistan sont les deux seuls pays où des cas de poliovirus sauvage ont été signalés l’année dernière.

M. Tedros a salué les Gouvernements des deux pays pour leurs efforts pour offrir un accès universel aux services de santé.  Il a rencontré les Chefs de Gouvernement et des hauts responsables au Pakistan et en Afghanistan et visité un certain nombre de projets sanitaires soutenus par l’OMS.

Aussi récemment qu’il y a 30 ans, le poliovirus sauvage paralysait chaque année plus de 350 000 enfants dans 125 pays.  L’année dernière moins de 30 cas ont été signalés, tous en Afghanistan ou au Pakistan.

Réfugiés

Le Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR) a salué, aujourd’hui, le débarquement en toute sécurité, à Malte, de 49 personnes à bord des navires « Sea Watch 3 » et « Sea Eye ».

Dans une déclaration, le HCR a salué les autorités maltaises pour avoir assuré un port sûr et la décision de huit États européens d’accueillir les migrants.  Le HCR salue aussi la Commission européenne pour son rôle dans la coordination de la réponse avec les États membres.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.