Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 8 janvier 2019

DBF190108
8 janvier 2019

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 8 janvier 2019

(La version française du Point de presse quotidien
n’est pas un document officiel des Nations Unies
)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Guatemala

Le Secrétaire général a rencontré, hier, la Ministre guatémaltèque des affaires étrangères, Mme Sandra Erica Jovel Polanco, qui lui a remis une lettre informant l’ONU de l’intention du Gouvernement du Guatemala de mettre fin dans les 24 heures à l’accord instituant la Commission internationale contre l’impunité au Guatemala (CICIG).

Le Secrétaire général rejette fermement le contenu de la lettre qui lui est adressée.  L’ONU a eu des contacts constructifs avec le Gouvernement guatémaltèque, à divers niveaux, au cours des 16 derniers mois, conformément à l’article 12 de l’accord portant création de la CICIG.  Le mandat de la Commission devrait prendre fin le 3 septembre 2019.  Jusqu’à cette date, nous attendons du Gouvernement guatémaltèque qu’il s’acquitte pleinement de ses obligations juridiques en vertu de l’accord.

Le Secrétaire général attend du Gouvernement du Guatemala qu’il respecte ses engagements internationaux visant à assurer la protection du personnel de la CICIG, aux niveaux international et national.

Le Secrétaire général rappelle l’importante contribution de la CICIG à la lutte contre l’impunité au Guatemala.

République centrafricaine

Des représentants des Nations Unies, de l’Union africaine et de la région entament aujourd’hui une visite commune en République centrafricaine.  Ils y seront jusqu’à jeudi.

Le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, M. Jean-Pierre Lacroix, fait partie de cette délégation de haut niveau ainsi que le Commissaire à la paix et à la sécurité de l’Union africaine, M. Smail Chergui, des ministres de la région de l’Afrique centrale et des représentants de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC).

Le but de cet engagement conjoint est de démontrer leur soutien constant au Président Touadéra de la République centrafricaine, ainsi qu’à son gouvernement, et de donner un nouvel élan au processus de paix sous les auspices de l’Initiative africaine pour la paix et la réconciliation en République centrafricaine.

Ils rencontreront de hauts responsables gouvernementaux et des parties prenantes clefs et s’emploieront à revigorer et à amplifier les efforts internationaux visant à instaurer une paix durable dans le pays grâce au dialogue entre le Gouvernement et les groupes armés.

Myanmar

Le Coordonnateur résident et Coordonnateur de l’action humanitaire par intérim pour le Myanmar, M. Knut Ostby, est profondément préoccupé par la situation dans le nord et le centre de l’État rakhine, où près de 4 500 personnes ont été déplacées, à ce jour, en raison des combats qui opposent l’armée d’Arakan et les Forces de sécurité du Myanmar. 

Choqué par les informations sur les attaques du 4 janvier, M. Ostby regrette les pertes en vies humaines et présente ses plus sincères condoléances aux familles des policiers tués.  Le Coordonnateur résident et Coordonnateur de l’action humanitaire exhorte instamment toutes les parties à assurer la protection de tous les civils et de s’acquitter de leurs responsabilités en vertu du droit international humanitaire et du droit international des droits de l’homme.

M. Ostby appelle en outre toutes les parties à intensifier leurs efforts pour trouver une solution pacifique à la situation et garantir l’accès humanitaire à toutes les personnes touchées par la violence.

Les Nations Unies ont été en contact étroit avec les autorités du Myanmar au cours des dernières semaines et ont proposé d’appuyer les efforts en cours pour répondre aux besoins humanitaires des personnes victimes de la violence.

Syrie

En Syrie, le personnel humanitaire des Nations Unies reste profondément préoccupé par les informations faisant état de victimes civiles - y compris de nombreuses femmes et enfants - et de déplacements de population à grande échelle en raison des hostilités en cours dans la partie sud-est de la province de Deïr el-Zor

Plus de 7 000 personnes auraient fui l’enclave de Hajin depuis le début du mois de décembre, dont une majorité de femmes et d’enfants, alors qu’environ 2 000 personnes seraient toujours dans la région.  Ceux qui quittent la région de Hajin ont indiqué que la situation est désastreuse sur le terrain, faisant état de nombreuses victimes parmi les civils, de graves pénuries de vivres et de fournitures médicales, ainsi que de vastes destructions et dégâts causés aux infrastructures civiles.  L’accès humanitaire dans les zones touchées par les combats reste extrêmement limité.

Les Nations Unies sont extrêmement inquiètes pour les civils qui sont toujours pris au piège dans les zones contrôlées par Daech.

L’Organisation continue d’appeler toutes les parties, ainsi que toutes les personnes qui ont une influence sur elles, à garantir la liberté de mouvement et le passage sans danger des civils et à permettre un accès humanitaire sans entrave et durable aux personnes dans le besoin.  Les Nations Unies continuent de demander instamment à toutes les parties au conflit de prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger les civils et les infrastructures civiles, dans le respect du droit international humanitaire et du droit international des droits de l’homme.

Réfugiés

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a lancé, aujourd’hui, une campagne intitulée « Deux milliards de kilomètres pour la sécurité », qui demande aux populations du monde entier de parcourir la distance franchie chaque année par les réfugiés.

Le HCR a retracé les périples des réfugiés à travers le monde et a calculé que, collectivement, les personnes contraintes de fuir parcourent environ deux milliards de kilomètres chaque année vers un premier point de sécurité. 

La campagne invite les particuliers à courir, marcher ou faire du vélo pour cumuler un total de deux milliards de kilomètres.  Ces actes font tous ensemble la lumière sur la résilience et le courage des réfugiés.

Les participants peuvent enregistrer les kilomètres sur leurs applications fitness ou le site Web de la campagne - www.stepwithrefugees.org.

Ebola

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a annoncé la reprise complète des opérations en réponse à l’irruption d’Ebola dans la province du Nord-Kivu en République démocratique du Congo.  Ces opérations avaient été affectées par les troubles civils à Beni, l’épicentre de l’épidémie, vers la fin du mois de décembre.

L’OMS indique maintenant que sous la direction du Gouvernement et en collaboration avec les agences partenaires, la riposte au virus Ebola a repris dans toutes les localités, mais avertit que de nouvelles perturbations pourraient avoir de graves conséquences et que les gains pourraient être remis en cause si la région subissait une période d’insécurité.  Les principaux défis de la riposte sont l’environnement de sécurité, la méfiance parmi certaines des populations touchées et la mauvaise prévention et le  contrôle des infections dans de nombreux établissements de santé publics et privés.

Quelque 625 cas - dont 577 confirmés - et 377 décès ont été enregistrés depuis la déclaration du foyer d’Ebola en août dernier.  L’OMS indique que plus de 56 500 personnes ont été vaccinées et que 220 personnes s’en sont remises. 

Conseil de sécurité

La Division des affaires du Conseil de sécurité a fait savoir que le rapport « Points saillants du Conseil de sécurité » pour 2018 est maintenant disponible et qu’il donne un aperçu du travail que le Conseil a accompli au cours de l’année.  Ce rapport contient des informations sur l’évolution de la pratique du Conseil de sécurité en ce qui concerne les réunions, l’ordre du jour, les décisions et le mode de scrutin, ainsi que sur ses organes subsidiaires.  Comme les éditions précédentes, l’édition 2018 inclut quelques innovations.  L’édition de cette année présente pour la première fois des informations sur les votes de procédure et étend à 10 ans le champ d’analyse des réunions et décisions du Conseil de sécurité.  La version électronique du document est également disponible. 

Moyen-Orient

En réponse à une question soulevée au sujet des informations qui circulent dans certains médias libanais et israéliens, selon lesquelles le Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, M. Nickolay Mladenov, aurait participé au transfert de fonds qatariens au Hamas, à Gaza, le Porte-parole a souligné que cette histoire est fausse et que M. Mladenov n’est impliqué d’aucune manière dans cette affaire.

Concert

La Société de musique de chambre du Comité des loisirs du personnel de l’ONU donnera un concert, la semaine prochaine, à Carnegie Hall, au profit du Fonds Helen Sawaya, un programme philanthropique dont le siège se trouve à l’hôpital Mount Sinai, et dont la mission est d’améliorer l’expérience des patients atteints de cancer en utilisant des traitements complémentaires, notamment la musique.

Ce concert aura lieu le mardi 15 janvier, à 19 h 30.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.