Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 3 janvier 2019

Dbf190103
3 janvier 2019

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 3 janvier 2019

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Farhan Haq, Porte-parole adjoint de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Conseil de sécurité

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour la Somalie, M. Nicholas Haysom, est intervenu, ce matin, devant le Conseil de sécurité.

Il a indiqué que le pays avait jeté des bases pour réaliser des progrès considérables en 2019.  Les plans sont en place et les objectifs sont clairs.  L’organisation des prochaines élections régionales, en 2019, et les processus politiques demeurants, notamment la révision de la Constitution, détermineront si la Somalie peut faire des progrès supplémentaires ou non, a-t-il ajouté.

M. Haysom a mis l’accent sur les domaines où des progrès ont été réalisés, mais a indiqué qu’en dépit de ces évolutions positives, l’impasse entre le Gouvernement fédéral somalien et les dirigeants des États membres fédérés continue d’entraver la réalisation de progrès concrets pour définir le modèle fédéral, édifier les institutions de l’État et mettre en œuvre l’architecture nationale de sécurité.

M. Haysom a également indiqué que le paysage se voyait compliqué par les processus électoraux qui sont actuellement en cours dans plusieurs États membres fédérés.  La politique est une chose complexe dans n’importe quelle nation, a-t-il dit, mais dans une nation qui est toujours en train de définir ses normes et ses paramètres institutionnels et qui débat encore des rôles et responsabilités de ses structures de gouvernance respectives, on encoure le risque que cette complexité n’évolue en conflit.

Le Représentant spécial a également souligné qu’el-Chabab demeure la plus importante source d’insécurité en Somalie. 

Yémen

L’Envoyé spécial pour le Yémen, M. Martin Griffith, se rendra au Yémen et en Arabie saoudite à partir de samedi, pour mener un nouveau cycle de consultations auprès des parties.

À Sanaa, il doit rencontrer le leadership d’Ansar Allah, ainsi que le général Patrick Cammaert et la Coordonnatrice humanitaire, Mme Lise Grande.

À Riyadh, M. Griffith devrait s’entretenir avec le Président Hadi et d’autres personnalités.

Entre temps, à Hodeïda, le général Cammaert et les parties ont tenu une deuxième réunion conjointe du Comité de coordination du redéploiement.  La cessation des hostilités à Hodeïda continue d’être respectée.

Indonésie

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a indiqué qu’à ce jour, 400 personnes ont trouvé la mort suite au passage du tsunami qui a frappé la région du détroit de la Sonde, en Indonésie.

Le tsunami a été provoqué par une activité volcanique du volcan Anak Krakatau.  Près de 3 000 habitations ont été détruites et plus de 33 000 personnes ont été déracinées par le tsunami et l’activité volcanique.

Des milliers du personnes du Gouvernement indonésien, de la Croix-Rouge, d’ONG et d’autres structures travaillent pour apporter une réponse et distribuent des fournitures d’urgence, notamment des vivres, de l’eau, de l’assainissement et des couvertures.

L’ONU et ses partenaires humanitaires sont en contact rapproché avec les autorités nationales pour fournir tout appui qui pourrait s’avérer nécessaire.

Tableau d’honneur

La République dominicaine est le troisième État Membre à accéder au tableau d’honneur de cette année, après avoir versé la totalité de ses contributions au budget ordinaire pour 2019.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.