Le Conseil de sécurité constate des progrès en Iraq et se félicite de l’amélioration des relations entre ce dernier et le Koweït

CS/13880
11 Juillet 2019
8571e séance – matin

Le Conseil de sécurité constate des progrès en Iraq et se félicite de l’amélioration des relations entre ce dernier et le Koweït

Le Conseil de sécurité a entendu ce matin, lors d’une brève séance, l’exposé du Koweït sur la visite qu’ont effectuée des membres du Conseil du 27 au 30 juin 2019 en Iraq et au Koweït.  Ils ont relevé un rapprochement entre les deux pays et des progrès en Iraq.

Ces progrès s’illustrent, entre autres, par la confirmation, le 24 juin, des ministres de la justice, de la défense et de l’intérieur, a indiqué le Koweït, qui s’est aussi réjoui des avancées dans la formation du nouveau gouvernement régional du Kurdistan. 

Les membres du Conseil, qui faisaient partie de la mission, ont salué l’engagement continu des Gouvernements de l’Iraq et du Kurdistan à résoudre toutes les questions en suspens, dans le respect de la Constitution iraquienne.  Ils ont confirmé que le Gouvernement iraquien respecte les valeurs énoncées dans sa Constitution et qu’il répond aux besoins de tous les Iraquiens quels que soient leurs groupes ethnique et religieux. 

« J’ai eu la chance de constater en personne les progrès réalisés par l’Iraq sur de nombreux plans », ont abondé les États-Unis, coorganisateurs de la visite.  Cette première mission en Iraq montre, ont-ils souligné, l’engagement « fort et continu » de la communauté internationale en faveur de la stabilité et de la prospérité du pays.

Le Koweït, qui a détaillé les buts et résultats de la mission, a indiqué que les membres du Conseil se sont rendus pour la première fois en Iraq dans l’objectif avoué d’appuyer le relèvement et la reconstruction postconflit, la souveraineté, l’unité, la sécurité et l’intégrité territoriale du pays. 

Il s’agissait également d’observer et de soutenir les efforts de la Mission d’assistance des Nations Unies en Iraq (MANUI) dans la mise en œuvre de son mandat conformément aux résolutions 2470 (2019), sur la situation concernant l’Iraq, et 2107 (2013), sur la situation entre l’Iraq et le Koweït, et les autres résolutions pertinentes du Conseil. 

Le Koweït a également souligné que la visite avait pour objectif de reconnaître les défis auxquels l’Iraq est confronté dans un climat postconflit, notamment la situation humanitaire, la réforme économique, l’attraction des investissements, l’intégration régionale et la satisfaction des aspirations et des préoccupations du peuple iraquien.  La visite se proposait en outre d’observer et d’appuyer les efforts de l’Équipe d’enquêteurs à l’appui des efforts engagés à l’échelle nationale pour amener l’EIIL (Daech) à rendre des comptes, établie par la résolution 2379 (2017). 

Daech ne contrôle plus aucun territoire iraquien mais « la lutte n’est pas finie », ont prévenu les États-Unis.  Une vraie défaite exige la stabilisation des zones libérées, l’édification de communautés résilientes, la sécurité de tous les Iraquiens et la reconnaissance de la diversité comme partie essentielle de la richesse et de la force du pays.  La visite, ont estimé les États-Unis, a été un succès, en raison du grand nombre d’informations de première main obtenues des interlocuteurs iraquiens et du personnel de l’ONU. 

Nous avons réussi à surmonter toutes les difficultés du passé, a confirmé aujourd’hui l’Iraq.  Nous sommes parvenus à un niveau développé de démocratie, a-t-il ajouté, voyant dans cette évolution la preuve que le peuple iraquien est conscient des progrès accomplis.  Nous avons démontré à tous les peuples du monde que nous continuons de lutter contre le terrorisme, s’est enorgueilli l’Iraq, en référence aux victoires remportées contre les groupes terroristes qui, il y a seulement cinq ans, contrôlaient 30% à 40% du territoire iraquien. 

La mission voulait aussi rencontrer les Koweïtiens et citoyens d’autres pays et évaluer les progrès dans la restitution des biens koweïtiens, notamment des archives nationales, conformément à la résolution 2107.  Énumérant un large éventail d’acteurs rencontrés pour discuter en particulier des engagements bilatéraux entre le Koweït et l’Iraq et des questions régionales, le Koweït s’est félicité de l’appui de la Chef adjointe de la MANUI, Mme Alice Walpole, et du Chef de la délégation du Comité international de la Croix-Rouge au Koweït, en sa qualité de Président du Mécanisme tripartite, M. Omar Odeh. 

Les membres du Conseil se sont également entretenus avec le représentant de la Banque mondiale, M. Ghassan Khoja, sur le suivi des annonces de financement international à l’Iraq, notamment lors de la Conférence internationale tenue au Koweït pour la reconstruction de l’Iraq, présidée conjointement par le Koweït, l’Iraq, les Nations Unies, l’Union européenne et la Banque mondiale. 

La Fédération de Russie a souligné l’importance de ce type de visites et félicité le Koweït et l’Iraq pour leur désir d’établir des relations de bon voisinage et de résoudre les questions héritées de la première guerre du Golfe.  Cette visite a permis de mettre l’accent sur l’importance de la désescalade mais aussi, a ajouté la Fédération de Russie, de constater que la lutte contre le terrorisme « est loin d’être achevée ».  Elle a rappelé son idée de créer un front international de lutte contre le terrorisme par une coopération régionale et sous-régionale, dans le respect des droits de l’homme et du droit international. 

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.