Assemblée générale: Élection de 14 États au Conseil des droits de l’homme et nomination de la Sénégalaise Fatoumata Ndiaye à la tête des services de contrôle interne

AG/12204
17 octobre 2019
Soixante-quatorzième session, 17e séance – matin

Assemblée générale: Élection de 14 États au Conseil des droits de l’homme et nomination de la Sénégalaise Fatoumata Ndiaye à la tête des services de contrôle interne

L’Assemblée générale a élu, aujourd’hui à bulletin secret, 14 membres du Conseil des droits de l’homme pour pourvoir les sièges qui deviendront vacants le 31 décembre 2019.  L’Assemblée a par ailleurs nommé, sur recommandation du Secrétaire général de l’ONU*, Mme Fatoumata Ndiaye, du Sénégal, Secrétaire générale adjointe aux services de contrôle interne, pour un mandat de cinq ans allant du 25 octobre 2019 au 24 octobre 2024.

Le Conseil des droits de l’homme, qui siège à Genève et tient trois sessions ordinaires annuelles, est composé de 47 États élus directement et individuellement à bulletin secret, selon le principe de répartition géographique équitable, à la majorité de 97 voix des membres de l’Assemblée générale.  Ils siègent pour un mandat de trois ans et sont rééligibles une fois. 

Ce matin, la Namibie (175 voix), le Soudan (175 voix), la Mauritanie (172 voix) et la Libye (168 voix) ont été élus pour pourvoir les quatre sièges vacants du Groupe des États d’Afrique. 

Pour le Groupe des États d’Asie-Pacifique, l’Indonésie (174 voix), le Japon (165 voix), la République de Corée (165 voix) et les Îles Marshall (123 voix) ont gagné leur place au Conseil des droits de l’homme.  L’Allemagne (174 voix) et les Pays-Bas (172 voix) ont été élus aux deux sièges vacants du Groupe des États d’Europe occidentale et autres États. 

Les deux sièges du Groupe des États d’Europe orientale sont allés à l’Arménie (144 voix) et à la Pologne (124 voix).  Pour ceux du Groupe des États d’Amérique latine et des Caraïbes, le Brésil, réélu avec 153 voix, siègera avec un nouveau venu, le Venezuela qui a battu le Costa Rica avec 105 voix contre 96 voix.  L’élection du Venezuela a d’ailleurs été accueilli par les applaudissements d’une partie de l’hémicycle. 

Les États élus au Conseil des droits de l’homme doivent observer les normes les plus strictes en matière de promotion et de défense des droits de l’homme, coopérer pleinement avec le Conseil, et se soumettre à la procédure d’examen périodique universel au cours de leur mandat.  À la majorité des deux tiers des membres présents et votants, l’Assemblée générale peut suspendre le droit de siéger au Conseil d’un membre qui aurait commis des violations flagrantes et systématiques des droits de l’homme.

Les pays sortants, le 31 décembre 2019, sont l’Afrique du Sud, l’Arabie saoudite, la Chine, la Croatie, Cuba, l’Égypte, la Hongrie, l’Islande, l’Iraq, le Japon, le Rwanda, la Tunisie et le Royaume-Uni. 

Quant au Bureau des services de contrôle interne (BSCI), sa nouvelle Chef, Mme Fatoumata Ndiaye, apporte avec elle une expérience de plus de 24 ans dans l’audit, les investigations et l’évaluation, conjuguée à de réelles connaissances dans la supervision et la coordination des ressources humaines, des finances, du budget, de la technologie de l’information, des services administratifs et des opérations. 

L’Assemblée générale tiendra sa prochaine séance plénière, mardi 22 octobre à partir de 10 heures, pour examiner les progrès accomplis dans la mise en œuvre du Nouveau Partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD) et de la Décennie 2001-2010 pour faire reculer le paludisme. 

* A/74/488

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.