Imprimer
AG/12153
14 juin 2019
Soixante-treizième session, 90e séance plénière – matin

L’Assemblée générale choisit l’attachement au multilatéralisme comme thème du 75e anniversaire de l’ONU et élit 18 nouveaux membres de l’ECOSOC

L’Assemblée générale a décidé ce matin que le soixante-quinzième anniversaire des Nations Unies, en 2020, sera célébré sur le thème « L’avenir que nous voulons, l’ONU qu’il nous faut: réaffirmons notre attachement au multilatéralisme ».  Elle a, en outre, renouvelé le tiers des sièges du Conseil économique et social (ECOSOC).

Dans le préambule de la résolution* adoptée sans vote, l’Assemblée générale se dit consciente de la nécessité de promouvoir et de renforcer le multilatéralisme et réaffirme, à cet égard, le rôle « central » que joue l’ONU.  Le thème de la soixante-quinzième session sous-tendra toutes les activités, réunions et conférences organisées par l’ONU en 2020, y compris le débat général. 

Le 21 septembre 2020, à New York, se tiendra une réunion de haut niveau au niveau des chefs d’État et de gouvernement, à l’issue de laquelle sera adoptée une déclaration « concise, concrète, unificatrice et tournée vers l’avenir, qui exprimera l’attachement collectif des États Membres au multilatéralisme et à l’ONU et leur vision d’un avenir commun ». 

L’anniversaire de la signature de la Charte des Nations Unies, le 26 juin 2020 et la Journée des Nations Unies, le 24 octobre, seront célébrés au Siège de l’ONU, à New York, par d’importantes cérémonies ouvertes aux États Membres, aux observateurs et aux ONG dotées du statut consultatif auprès de l’ECOSOC. 

L’Assemblée se félicite de la décision du Secrétaire général de charger une personne de son Cabinet de coordonner toutes les activités organisées au sein du système des Nations Unies, à l’occasion du soixante-quinzième anniversaire de l’ONU, en suivant une approche cohérente et inclusive et une stratégie de communication et d’information à l’échelle mondiale.

Pour l’Union européenne, cet anniversaire est une « occasion unique » de réaffirmer notre engagement commun au multilatéralisme et à un ordre international fondé sur des règles, avec l’ONU en son cœur.  Elle a dit s’attendre à des commémorations qui engagent activement non seulement l’ensemble des États Membres, mais également un large éventail de la société civile, des jeunes et d’autres acteurs concernés tout au long de l’année.  Un engagement « ferme et actif » de la société civile et des acteurs non gouvernementaux est essentiel pour que tous les citoyens puissent contribuer à déterminer de « L’avenir que nous voulons, l’ONU qu’il nous faut. »

L’Assemblée générale a également élu à l’ECOSOC pour un mandat de trois ans commençant le 1erjanvier 2020, les pays États suivants: Australie, Bangladesh, Bénin, Botswana, Chine, Colombie, Fédération de Russie, Finlande, Gabon, Lettonie, Monténégro, Nicaragua, Norvège, Panama, République du Congo, République de Corée, Suisse et Thaïlande.  Toujours par un vote à bulletin secret, elle a confirmé que la Turquie, qui a renoncé à son siège avant la fin de son mandat, sera remplacée par l’Espagne, à partir du 1er janvier 2020.

Les 18 nouveaux élus rejoignent les pays suivants: Angola, Allemagne, Arabie saoudite, Arménie, Bélarus, Brésil, Canada, Équateur, Égypte, El Salvador, Espagne, États-Unis, Éthiopie, France, Ghana, Inde, Iran, Irlande, Jamaïque, Japon, Kenya, Luxembourg, Malawi, Mali, Malte, Maroc, Mexique, Pays-Bas, Pakistan, Paraguay, Philippines, Soudan, Togo, Turkménistan, Ukraine et Uruguay.

L’ECOSOC est composé de 54 États membres, élus par l’Assemblée générale pour un mandat de trois ans.  Les sièges y sont répartis comme suit: 14 pour le Groupe des États d’Afrique, 11 pour le Groupe des États d’Asie, 6 pour le Groupe des États d’Europe orientale, 10 pour le Groupe des États d’Amérique latine et des Caraïbes, et 13 pour le Groupe des États d’Europe occidentale et autres États.

La prochaine réunion de l’Assemblée générale sera annoncée dans le Journal des Nations Unies.

*(A/73/L.91)

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.