Print
AG/12149
4 juin 2019
Soixante-treizième session, 87e séance plénière – matin

L’Assemblée générale élit par acclamation M. Tijjani Muhammad-Bande, du Nigéria, à la présidence de sa soixante-quatorzième session

En présence du Secrétaire général de l’ONU, l’Assemblée générale a élu ce matin par acclamation M. Tijjani Muhammad-Bande, Représentant permanent du Nigéria auprès des Nations Unies, à la présidence de sa soixante-quatorzième session.

Ayant passé une quarantaine d’années dans les allées des institutions politiques et stratégiques de son pays, comme l’a souligné le Groupe des États d’Afrique, M. Tijjani Muhammad-Bande s’est donné comme priorité la pleine mise en œuvre des mandats existants et du Programme de développement durable à l’horizon 2030.  Il s’est engagé à promouvoir des partenariats avec toutes les parties prenantes pour réaliser « nos objectifs communs » et assurer la paix et la prospérité. 

La commémoration l’année prochaine du soixante-quinzième anniversaire de l’ONU, a estimé M. Bande, sera une occasion unique de rétablir un certain degré de confiance entre les nations, « puisque nous avons tous les mêmes aspirations et n’avons d’autre choix que de travailler ensemble ».  Si nous voulons concrétiser la vision de nos pères fondateurs, nous devons tout faire, a estimé M. Muhammad-Bande, pour que le cynisme et l’indifférence ne s’infiltrent pas au sein de notre Organisation.  L’Assemblée générale doit jouer son rôle de réconcilier les points de vue et de promouvoir l’action collective face à toutes les questions internationales qui méritent son attention.  Cela doit se faire, a souligné M. Muhammad-Bande, en étroite collaboration avec le Secrétaire général, le Conseil de sécurité et le Conseil économique et social (ECOSOC).

« Professeur Muhammad-Bande, vous apportez à vos nouvelles fonctions des compétences importantes et admirables », a déclaré le Secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres.  Représentant permanent du Nigéria, vous connaissez bien les Nations Unies.  Universitaire, vous êtes un spécialiste des sciences politiques et de l’administration publique.  Nigérian et Africain, a ajouté le Secrétaire général, vous avez un point de vue pertinent sur les défis du continent, tels que le Sahel et le bassin du lac Tchad, mais aussi sur ceux du monde. 

Avec les représentants des cinq groupes régionaux, le Secrétaire général a salué le travail remarquable de la Présidente sortante, Mme María Fernanda Espinosa Garcés, de l’Équateur.

Conformément à la pratique, M. Guterres a attribué, par tirage au sort, le premier siège de la première rangée de la salle de l’Assemblée générale au Ghana.  C’est à partir de ce siège que seront installés les autres États par ordre alphabétique anglais.

Les 21 vice-présidences de l’Assemblée seront assumées, comme le veut le règlement, par les cinq membres permanents du Conseil de sécurité à savoir la Chine, les États-Unis, la Fédération de Russie, la France et le Royaume-Uni.  Les 16 autres sont le Cabo Verde, le Congo, l’Éthiopie, la Tunisie et le Zimbabwe, pour le Groupe des États d’Afrique; l’Indonésie, Oman, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, Singapour et l’Ouzbékistan, pour le Groupe des États d’Asie; la Croatie, pour le Groupe des États d’Europe orientale; l’Argentine et Trinité-et-Tobago, pour le Groupe des États d’Amérique latine et des Caraïbes, le troisième poste restant à pourvoir; et enfin Malte et la Turquie, pour le Groupe des États d’Europe occidentale et autres États.

L’Assemblée générale a aussi élu les membres des bureaux de ses grandes commissions, à l’exception de la Cinquième Commission chargée des questions administratives et budgétaires.

La Première Commission chargée des questions de désarmement et de sécurité internationale sera présidée par M. Sacha Sergio Llorentty Solíz (Bolivie) avec aux vice-présidences Mme Amal Mudallali (Liban) et M. Peter Horne (Australie).  La dernière vice-présidence, qui revient au Groupe des États d’Afrique, sera pourvue à une date ultérieure.  Mme Szilvia Balázs (Hongrie) assumera les fonctions de Rapporteur.

La Deuxième Commission chargée des questions économiques et financières aura à sa présidence M. Cheikh Niang (Sénégal) et à ses vice-présidences Mmes Yuliana Zhivkova Angelova (Bulgarie) et Anat Fisher-tsin (Israël) et M. Ahmad Saif Y.A. Al-Kuwari (Qatar).  M. David Mulet Lind (Guatemala) a été élu Rapporteur.  

Les travaux de la Troisième Commission, chargée des questions sociales, humanitaires et culturelles seront dirigés par M. Christian Braun (Luxembourg), lequel sera épaulé par Mme Maria Emilia Eyheralde Geymonat (Uruguay) et M. Ihor Yaremenko (Ukraine).  La troisième vice-présidence, qui revient au Groupe des États d’Afrique, sera pourvue à une date ultérieure.  M. Firas Hassan jabbar Al-Khaqani (Iraq) assumera les fonctions de Rapporteur.

M. Mohammed Hussein Bahr Aluloom (Iraq) a été élu Président de la Quatrième Commission chargée des questions politiques spéciales et de la décolonisation.  Aux vice-présidences se retrouvent Mme Andrea Bacher (Autriche) et MM. Ahidjo (Cameroun) et Peter Pindják (Slovaquie).  L’élection du Rapporteur se fera à une date ultérieure.

Enfin, les travaux de la Sixième Commission chargée des questions juridiques, seront présidés par M. Michal Mlynar (Slovaquie), avec comme Vice-Présidents Mme Cecilia Anderberg (Suisse) et MM. Pablo A. Arrocha Olabuenaga (Mexique) et Mohamed Hamad S. J. Al-Thani (Qatar) qui occupera aussi le poste de Rapporteur. 

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.