L’Assemblée générale fixe au 10 avril la célébration du centenaire de l’OIT et élit le juge Mustapha El Baaj au Mécanisme résiduel

AG/12119
15 janvier 2019
Soixante-treizième session, 66e séance plénière

L’Assemblée générale fixe au 10 avril la célébration du centenaire de l’OIT et élit le juge Mustapha El Baaj au Mécanisme résiduel

Après avoir fixé au 10 avril prochain la célébration du centenaire de l’Organisation internationale du Travail (OIT), l’Assemblée générale a élu le juge Mustapha El Baaj du Maroc pour une inscription à la liste de réserve du Mécanisme international appelé à exercer les fonctions résiduelles des Tribunaux pénaux pour le Rwanda (TPIR) et l’ex-Yougoslavie (TPIY).

En adoptant, sans vote, la résolution* sur la « Célébration du centenaire de la création de l’Organisation internationale du Travail », l’Assemblée a décidé de convoquer une réunion plénière de haut niveau le 10 avril 2019 mais aussi de consacrer une journée à cette célébration sur le thème « L’avenir du travail », au cours de cette session. 

La Jamaïque, qui présentait le texte également au nom de la Belgique, a rappelé qu’émergeant des « cendres » de la Première Guerre mondiale, « l’OIT a été fondée à partir de la conviction que la justice sociale est essentielle à une paix universelle et durable.  En effet, l’OIT nous affecte tous: nos heures de travail, nos droits aux congés payés et aux allocations de maternité, la lutte contre la discrimination sur le lieu de travail ».  Les normes internationales de l’OIT traitent de toutes les questions qui affectent les conditions de travail.  Elles donnent un sens à notre vie et imprègnent notre travail dans la dignité. 

Dans le Traité de Versailles qui a mis fin à la Grande Guerre, a poursuivi la Jamaïque, il a été reconnu qu’une organisation internationale traitant des questions liées au travail était nécessaire pour promouvoir et préserver la paix dans le monde, a-t-il poursuivi.  L’idée novatrice, consistant à assurer aux gouvernements et aux syndicats des employés et des employeurs un lieu pour se réunir et trouver des solutions aux problèmes du travail, est devenue un pilier central et durable de l’OIT: le tripartisme.  Après avoir survécu à deux guerres mondiales et à de nombreuses autres crises, l’OIT, en tant que membre clef de la famille des Nations Unies, se trouve à l’aube de son centième anniversaire.  Cette étape réaffirme la force et la résilience du multilatéralisme, a estimé la Jamaïque.  Elle donne aussi de l’inspiration à l’ensemble du système des Nations Unies alors qu’il aborde les défis modernes, y compris l’avenir du travail et les actions requises pour réaliser les objectifs de développement durable.

Par ailleurs, à l’issue du septième tour de scrutin pour le dernier poste vacant sur la liste de réserve du Mécanisme international appelé à exercer les fonctions résiduelles des Tribunaux pénaux, l’Assemblée générale a élu par 99 voix M. Mustapha El Baaj du Maroc contre 86 voix pour M. Guénaël Mettraux de la Suisse.  Le juge El Baaj rejoint son homologue de la Turquie, M. Yusuk Aksar, qui avait été élu le 21 décembre 2018, pour un mandat qui prend fin le 30 juin 2020.

La prochaine réunion de l’Assemblée générale sera annoncée dans le Journal des Nations Unies.

* A/73/L.73

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.