Le Secrétaire général condamne les violences commises le 1er mai à Bangui, en République centrafricaine, et appelle au calme

SG/SM/19017-PKO/728
3 mai 2018

Le Secrétaire général condamne les violences commises le 1er mai à Bangui, en République centrafricaine, et appelle au calme

La déclaration suivante a été communiquée aujourd’hui par le Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Le Secrétaire général condamne les violences du 1er mai à Bangui, en République centrafricaine (RCA), qui ont causé la mort d’au moins 22 personnes et fait plus de 100 blessés.  Deux membres du personnel de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en RCA (MINUSCA) ont également été blessés lors de violences ultérieures.

Le Secrétaire général transmet ses condoléances aux familles des victimes et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.

Le Secrétaire général appelle au calme et exhorte les autorités de la République centrafricaine à enquêter sur ces attaques répétées, ainsi qu’à en traduire rapidement les responsables en justice.  Le Secrétaire général exprime également sa préoccupation continue face à la rhétorique incendiaire qui semble prévaloir.  Il rappelle qu’il n’y a pas de justification à l’incitation à la violence ou au discours de haine.

Le Secrétaire général réaffirme son soutien à la République centrafricaine et au rôle de la MINUSCA pour la protection des civils et la stabilisation du pays.  Il exhorte tous les acteurs à mettre fin à la violence et à travailler ensemble pour ramener la paix et la stabilité dans le pays.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.