Le Secrétaire général salue la réduction par les États-Unis et la Fédération de Russie de leurs forces nucléaires stratégiques

SG/SM/18883-CD/3757
5 février 2018

Le Secrétaire général salue la réduction par les États-Unis et la Fédération de Russie de leurs forces nucléaires stratégiques

La déclaration suivante a été communiquée aujourd’hui par le Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Le Secrétaire général félicite les États-Unis et la Fédération de Russie pour avoir réduit avec succès leurs forces nucléaires stratégiques au niveau requis par le Traité sur des mesures visant de nouvelles réductions et limitations des armements stratégiques offensifs, autrement connu sous le nom de « New START ».

Le « New START », qui réduit les armes nucléaires déployées à 700 vecteurs et à 1 550 ogives, fait partie d’une série d’accords bilatéraux de contrôle des armements nucléaires entre la Fédération de Russie et les États-Unis qui ont considérablement réduit les dangers posés par de tels armements et sont des étapes en vue de réaliser l’aspiration commune d’un monde exempt d’armes nucléaires.

Le Secrétaire général souligne qu’à une époque où les craintes mondiales à l’égard des armes nucléaires n’ont jamais été aussi élevées depuis la guerre froide, les efforts en matière de désarmement nucléaire, de non-prolifération et de maîtrise des armements sont plus essentiels que jamais.

Ces efforts peuvent jouer un rôle important afin de renforcer la confiance, ainsi que pour prévenir, atténuer et résoudre des conflits.

Le Secrétaire général appelle les États-Unis et la Fédération de Russie à s’engager dans un dialogue nécessaire en vue d’aboutir à de nouvelles réductions de leur arsenal et à continuer de faire montre d’un leadership historique s’agissant du programme multilatéral de désarmement qui s’avère si précieux pour notre sécurité collective.

 

 

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.