Le Secrétaire général nomme Mme Michelle Bachelet du Chili Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme

SG/A/1824*-BIO/5114*-DH/5405*
10 août 2018

Le Secrétaire général nomme Mme Michelle Bachelet du Chili Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme

Après l’approbation de l’Assemblée générale, le Secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres, a nommé Mme Michelle Bachelet, du Chili, Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme.  Elle succède à M. Zeid Ra’ad Al Hussein, de la Jordanie, auquel le Secrétaire général exprime toute sa gratitude pour l’engagement et le dévouement dont il fait montre dans son travail.

Mme Michelle Bachelet a achevé, en mars dernier, son second mandat de Présidente du Chili, ayant déjà assumé ces fonctions entre 2006 et 2010.  Elle a été la première femme à être élue à la tête de l’État chilien.  Après son premier mandat, elle est devenue la première Directrice exécutive de l’Entité des Nations Unies pour l’égalité entre les sexes et l’autonomisation des femmes (ONU-Femmes).

Championne confirmée des droits de l’homme au leadership novateur, Mme Bachelet est un médecin-pédiatre qui est entrée au Gouvernement comme Conseillère au Ministère de la santé, grimpant rapidement les échelons pour devenir la première femme à diriger ledit Ministère en 2000 et celui de la défense en 2002.  Au début des années 70, elle était activiste des droits de l’homme, ce qui lui a valu à elle et à ses parents le statut de prisonniers politiques.  Son père, général de l’armée de l’air, est d’ailleurs mort en prison.  Après leur libération, Mme Bachelet et sa mère ont passé plusieurs années en exil.  Elle est revenue au Chili en 1979, a achevé ses études et milité pour des progrès dans la santé infantile et publique.

Mme Bachelet est titulaire d’un diplôme de médecine.  Elle a étudié la stratégie militaire à l’Académie chilienne de la Stratégie et des Politiques et à la « Inter-American Defense College » des États-Unis.

______________

* Ce communiqué remplace celui publié sous la cote SG/A/1823-BIO/5113-DH/5404 le 8 août 2018.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.