Le Secrétaire général reconduit le mandat du juge Mohamed Chande Othman, de la Tanzanie, dans l’enquête sur les conditions de la mort de Dag Hammarskjöld

SG/A/1796-ORG/1666
27 mars 2018

Le Secrétaire général reconduit le mandat du juge Mohamed Chande Othman, de la Tanzanie, dans l’enquête sur les conditions de la mort de Dag Hammarskjöld

Le Secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres, a confirmé aujourd’hui que, conformément à la résolution 72/252 de l’Assemblée générale, il avait reconduit M. Mohamed Chande Othman, ancien Président de la Cour suprême de la République-Unie de Tanzanie, pour poursuivre son travail relatif à l’enquête sur la mort tragique de Dag Hammarskjöld et des personnes qui l’accompagnaient.

Le Secrétaire général avait précédemment nommé le juge Othman en tant qu’Éminente Personnalité, conformément à la résolution 71/260 de l’Assemblée générale, et avait transmis le rapport (A/71/1042 ) de l’Éminente Personnalité à l’Assemblée générale en septembre 2017.  Ce rapport concluait, entre autres, qu’il restait plausible qu’une attaque ou une menace extérieure ait pu être la cause de l’accident d’avion.

Le Secrétaire général exhorte les États Membres à aider activement l’Éminente Personnalité dans l’accomplissement de son mandat.  À cet égard, et comme prévu dans la résolution 72/252 de l’Assemblée générale, le Secrétaire général appelle les États Membres susceptibles de détenir des informations utiles à l’enquête sur les conditions de la mort de Dag Hammarskjöld, à nommer un haut fonctionnaire indépendant chargé de mener un examen interne spécifique des archives des services de renseignement, de sécurité et de défense pour déterminer si des informations pertinentes existent.

Le Secrétaire général renouvelle son engagement dans cette affaire dans les termes les plus forts, car il croit fermement qu’il doit à son illustre et distingué prédécesseur, Dag Hammarskjöld, et aux autres personnes qui l’accompagnaient ainsi qu’à leurs familles, de poursuivre la manifestation de la pleine vérité dans cette affaire.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.