Imprimer
SC/13582
15 novembre 2018

Rencontre du Comité du Conseil de sécurité concernant le Soudan avec la Représentante spéciale chargée de la question des violences sexuelles commises en période de conflit

Le 24 octobre 2018, le Comité du Conseil de sécurité créé par la résolution 1591 (2005) concernant le Soudan a entendu un exposé de la Représentante spéciale du Secrétaire général sur la violence sexuelle en période de conflit, Pramila Patten, concernant la violence sexuelle au Soudan, et au Darfour en particulier. 

Mme Patten a fait part au Comité de la poursuite des violences sexuelles au Darfour ainsi que des progrès accomplis par le Gouvernement soudanais dans la lutte contre ces violences.  Bien que le dialogue engagé dernièrement avec les autorités soudanaises et les échanges constructifs entretenus avec les membres des forces de l’ordre, l’administration judiciaire et les principaux ministères lui semblent encourageants, la Représentante spéciale a souligné que pour qu’il soit envisagé de radier les Forces armées soudanaises et les Forces d’appui rapide des listes annexées au rapport du Secrétaire général, il fallait que les violences sexuelles cessent, que leurs auteurs soient poursuivis et que des mesures concrètes de prévention et de protection soient prises dans le contexte du cadre de coopération attendu. 

La Représentante spéciale du Secrétaire général a estimé que le plein respect par les parties au conflit des dispositions relatives à la violence sexuelle énoncées par le Conseil de sécurité dans sa résolution 2429 (2018) et des mesures relatives à la prévention et au principe de responsabilité prescrites dans ses résolutions 1960 (2010) et 2106 (2013) devait faire partie des critères pris en compte par le Comité.

Au cours du débat qui a suivi, les membres du Comité ont engagé Mme Patten à entretenir les liens précieux qu’elle a noués avec le Gouvernement soudanais.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.