Print
SC/13455-PKO/747
13 août 2018

Déclaration à la presse faite par le Conseil de sécurité sur la République démocratique du Congo

On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite, aujourd’hui, par la Présidente du Conseil de sécurité pour le mois d’août, Mme Karen Pierce (Royaume-Uni:

Les membres du Conseil de sécurité se sont félicités des mesures prises récemment dans le cadre du processus électoral en République démocratique du Congo, marqué par l’enregistrement des candidats aux élections législatives et présidentielles.  Ils sont salué le respect de l’engagement pris par le Président Joseph Kabila de se conformer à la Constitution congolaise et aux dispositions de l’accord politique du 31 décembre 2016 (ci-après « l’Accord »).

      Les membres du Conseil de sécurité ont souligné en la matière l’importance revêtue par toute la classe politique congolaise et les institutions responsables de l’organisation des élections, dont la détermination en faveur de la réussite du reste de ce processus électoral n’a jamais fléchi, ce qui s’est traduit par un transfert pacifique de pouvoir, conformément à la Constitution congolaise et à l’Accord.  Ils ont encouragé toutes les parties prenantes congolaises à créer toutes les conditions nécessaires pour assurer la mise en place d’un climat propice à la conduite pacifique et inclusive des activités politiques, le déroulement des élections dans les conditions de transparence, de crédibilité et d’inclusivité requises, dont la participation pleine et effective des femmes à toutes les étapes, ainsi que la conduite de ces élections conformément aux obligations internationales auxquelles la République démocratique du Congo est tenue. Ils ont réaffirmé que la mise en œuvre effective, rapide et de bonne foi de l’Accord, notamment les mesures de confiance de l’Accord ainsi que le respect des droits fondamentaux et du calendrier électoral, est essentielle pour la tenue d’élections pacifiques et crédibles le 23 décembre, la garantie d’une transition de pouvoir démocratique, ainsi que la paix et la stabilité de la République démocratique du Congo.  Enfin, les membres du Conseil de sécurité ont encouragé le gouvernement congolais et la Commission électorale nationale indépendante à faire en sorte que toute demande d’appui logistique et technique à la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) lui soit adressée en temps voulu, afin de permettre à cette dernière de fournir cet appui.

      Les membres du Conseil de sécurité ont réaffirmé leur plein respect de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de la République démocratique du Congo, conformément à la Charte des Nations Unies, et leur engagement à travailler en étroite coordination avec l’Union africaine, le Conférence internationale sur la région des Grands Lacs, la Communauté de développement de l'Afrique australe, et les autres grands acteurs régionaux pour assurer la pleine mise en œuvre de l’Accord et la conclusion fructueuse du processus électoral.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.