Imprimer
SC/13306
18 avril 2018

Soudan du Sud: le Comité des sanctions du Conseil de sécurité se penche sur le rapport du Groupe d’experts sur la situation des enfants touchés par le conflit

Le 11 avril 2018, les membres du Comité du Conseil de sécurité créé par la résolution 2206 (2015) concernant le Soudan du Sud ont entendu un exposé du Groupe d’experts sur le Soudan du Sud portant sur le rapport final établi par ce dernier en application du paragraphe 2 de la résolution 2353 (2017).

Au cours des débats, le Comité a examiné les conclusions du Groupe d’experts concernant la situation politique et les conditions de sécurité au Soudan du Sud, les violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire, l’obstruction de l’acheminement de l’aide humanitaire et l’entrave aux opérations de maintien de la paix, ainsi que l’acquisition d’armes et l’application des sanctions au Soudan du Sud.  Le Comité a également examiné les recommandations formulées par le Groupe dans son rapport final.

En outre, il a entendu un exposé du Bureau de la Représentante spéciale du Secrétaire général pour le sort des enfants en temps de conflits armés, dans lequel étaient présentées des informations actualisées sur les faits nouveaux survenus au Soudan du Sud depuis le dernier exposé que la Représentante spéciale lui avait fait en mars 2017.

Il a notamment été noté que le pays était en proie au conflit pour la quatrième année consécutive et que les violations commises contre les enfants avaient considérablement augmenté par rapport aux deux années précédentes.  Après vérification, l’ONU avait confirmé plus de 1 000 cas ayant fait plus de 1 400 victimes, cas pour lesquels les six catégories de violations graves commises à l’encontre des enfants étaient représentées.  L’Organisation a estimé, en particulier, que le recrutement et l’utilisation d’enfants par toutes les parties au conflit étaient des pratiques endémiques.  Le Bureau a conclu que les enfants n’étaient pas seulement utilisés ponctuellement pour grossir temporairement les rangs des forces militaires des parties au conflit ou pour fournir des services.  Au contraire, les enfants du Soudan du Sud étaient en première ligne des combats, exploités de manière constante et systématique au service de la guerre.

 

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.