Imprimer
SC/13154
8 janvier 2018

Déclaration à la presse faite par le Conseil de sécurité sur les élections tenues au Libéria

On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite, aujourd’hui, par le Président du Conseil de sécurité pour le mois de janvier, M. Kairat Umarov (Kazakhstan):

Les membres du Conseil de sécurité ont félicité le peuple et le Gouvernement libériens, ainsi que des dirigeants politiques, des organisations de la société civile et les médias, pour le déroulement pacifique du second tour de l’élection présidentielle qui s’est tenu le 26 décembre. Ils ont félicité les deux candidats pour le comportement responsable dont ils ont fait preuve durant leur campagne.

Les membres du Conseil ont salué la Commission électorale nationale libérienne, la Présidente Ellen Johnson Sirleaf et le Gouvernement libérien pour la préparation et la tenue de l’élection présidentielle et pour les efforts qu’ils ont accomplis pour régler les difficultés rencontrées lors des élections présidentielle et législatives du 10 octobre. Ils ont en outre remercié la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), l’Union africaine et toutes les missions d’observation électorale internationales, régionales et nationales d’avoir contribué à la transparence des opérations électorales et d’avoir procédé aux évaluations en temps utile. Ils se sont félicités des travaux menés par le Représentant spécial du Secrétaire général, Farid Zarif, et ont remercié la Mission des Nations Unies au Libéria (MINUL) pour son concours et ses bons offices tout au long des opérations électorales.

Les membres du Conseil ont souligné l’importance de la transition politique à venir et ont salué la coopération active dont font preuve le Gouvernement sortant et le nouveau Gouvernement en vue de l’investiture du futur président, M. Weah. Ils ont signalé l’importance de ce transfert pacifique de pouvoir entre dirigeants élus démocratiquement, le premier en 70 ans au Libéria. Ils ont invité le prochain Gouvernement libérien et l’ONU, y compris la MINUL, à continuer à agir en étroite coordination pour ce qui est du transfert des responsabilités, eu égard à la liquidation de la MINUL, dont le mandat prendra fin le 30 mars 2018, comme le prévoit la résolution 2333 (2016). Ils ont encouragé la communauté internationale et les donateurs internationaux à continuer de se mobiliser pour aider le Libéria à poursuivre ses efforts de pérennisation de la paix, à l’appui notamment des engagements pris dans le plan de consolidation de la paix au Libéria.

             

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.