Le Comité des ONG recommande le statut consultatif spécial à 57 ONG et reporte sa décision sur 26 autres

ECOSOC/6916-ONG/871
22 mai 2018
Reprise de la session 2018, 19e & 20e séeances - matin & après-midi

Le Comité des ONG recommande le statut consultatif spécial à 57 ONG et reporte sa décision sur 26 autres

Le Comité des ONG a, aujourd’hui, recommandé le statut consultatif spécial auprès du Conseil économique et social (ECOSOC) à 57 ONG et reporté sa décision sur 26 autres en attente des réponses aux questions portant en majorité sur le financement.

Cuba a voulu comprendre comment l’ONG britannique « Broad National Movement- BNM Limited Ltd », finance des projets d’aide aux réfugiés soudanais au Caire, dans le Darfour et dans l’État soudanais du Nil-Bleu, avec un budget de 10 dollars.  Cuba a aussi demandé à l’ONG nigériane « South Saharan Social Development Organisation » comment elle préserve son indépendance alors que 85% de son budget vient de l’étranger?  L’ONG équipe les jeunes femmes et hommes avec les compétences sociales, sanitaires, économiques, éducatives et politiques nécessaires pour survivre dans une région en pleine mutation et en pleine urbanisation. 

Cuba a également exigé de l’ONG française « Association Duval » pourquoi 80% de son financement vient du secteur privé.  L’Association mène des actions pour la protection et l’aide à l’enfance, aux personnes âgées, aux malades et aux familles.  Elle s’attache tout particulièrement à l’égalité des chances entre hommes et femmes, notamment en soutenant des projets ou initiatives permettant aux enfants d’avoir un réel accès à l’éducation.

La Fédération de Russie s’est interrogée sur les activités de l’ONG russe « The Andrey Rylkov Foundation for Health and Social Justice » l’année dernière.  L’ONG a expliqué qu’elle ne reçoit plus de fonds de la Fondation Open Society depuis que les activités de M. George Soros ont été interdites en Russie.  Nous n’avons pas non plus la chance d’être boursier de la Présidence russe, a ajouté l’ONG qui lutte contre l’épidémie du sida et la consommation de drogue à Moscou. 

Le Comité des ONG peut recommander trois types de statut consultatif auprès de l’ECOSOC.  Le statut consultatif général est réservé aux grandes ONG internationales, dont les domaines d’action et de travail couvrent la majorité des points contenus dans l’ordre du jour de l’ECOSOC et de ses organes subsidiaires.  Ces ONG sont autorisées à soumettre au Conseil des communications écrites et des pétitions, et à proposer l’inscription de points à l’ordre du jour.

Les ONG qui travaillent dans un domaine spécifique peuvent, elles, recevoir le statut consultatif spécial et soumettre des communications écrites et des pétitions.  La Liste est réservée aux ONG qui ne rentrent dans aucune de ces deux catégories et qui ont plutôt tendance à travailler d’une manière plus technique et/ou restreinte.  Elles ne peuvent soumettre au Conseil économique et social que des communications écrites.

Le Comité des ONG poursuivra ses travaux demain, mercredi 23 mai, à partir de 10 heures.

Nouvelles demandes d’admission au statut consultatif ou de reclassement

Octroi du statut consultatif spécial

  1. ANADEC- Acção Nacional para o Desenvolvimento Comunitária (Guinée-Bissau)
  2. Agir Pour l'Epanouissement de l’Enfant et de la Femme en Afrique-A.P.E.E.F.A. (Togo)
  3. Ligue pour la solidarité congolaise (République démocratique du Congo)
  4. Maharat Foundation (Liban)
  5. Mothers Pride and Development Initiative (Nigeria)
  6. Mouvement panafricain Jeunes pour la reconstruction, la réforme et la révolution culturelle au Tchad et en Afrique- JRRRC (Tchad)
  7. Nigerian Association of Commercial Commuters (Nigéria)
  8. Observatoire National pour les Droits de l'Électeur (Maroc)
  9. Organization For Community Development Project (Nigéria)
  10. Pars Non Trading Development Activists Co. (Iran)
  11. Partners For Transparency (Égypte)
  12. Paryavaran Mitra, Thaltej Ahmedabad (Inde)
  13. Projonma Academy (Bangladesh)
  14. Proslavi Oporavak (Bosnie-Herzégovie)
  15. RENCTAS- Rede Nacional De Combate Ao Trafico De Animais Silvestres (Brésil)
  16. Red Dot Foundation (Inde)
  17. Rivers Of Hope and Humanitarian Initiative (Nigéria)
  18. Self-Help Association for Rural people through Education and Entrepreneurship (Bangladesh)
  19. Sheba Shangstha (Bangladesh)
  20. Singapore Children's Society (Singapour)
  21. Sociedade Maranhense de Direitos Humanos (Brésil)
  22. Society For Public Education Cultural Training & Rural Action– SPECTRA (Inde)
  23. Soroor Mehr Andishan Rastin Institute (Iran)
  24. Students' Care Service (Singapour)
  25. Sunny Trust (Pakistan)
  26. Sustainability for Seychelles (Seychelles)
  27. Synergy Care Development Initiative (Nigéria)
  28. Terra de Direitos (Brésil)
  29. The Association of People with Disability (Inde)
  30. Trung tâm Phát triển Nông thôn Bền vững (Viet Nam)
  31. Trust for Youth Child Leadership- TYCL (Inde)
  32. Trybe Limited (Singapour)
  33. VIKALP (Inde)
  34. Vie et Santé du Centre (Cameroun)
  35. Welfare and Nature Club of Naikhyongchari (Bangladesh)
  36. Women in Law and Development in Africa- Femmes,Droit et Developpement en Afrique- Section Togo- Wi.L.D.AF./Fe.D.D.AF- Togo (Togo)
  37. Yayasan Wafaa Indonesia Gemilang (Indonésie)
  38. Yellowjerrycan Save a Child Foundation (Nigéria)
  39. Academy of Dentistry International (États-Unis)
  40. African Cultural Promotions Inc (États-Unis)
  41. Aziz Mahmûd Hüdâyi Vakfı (Turquie)
  42. Barbra Schlifer Commemorative Clinic (Canada)
  43. Biofutura, Asociación Civil (Mexique)
  44. Bufete de Estudios Interdisciplinarios AC (Mexique)
  45. Conoscenza e Innovazione –Scuola di sociologia e di ricerca interdisciplinare (Italie)
  46. Coral Guardian (France)
  47. Danske Handicaporganisationer (Danemark)
  48. Dementia Action Alliance (États-Unis)
  49. Dialogue Afrique-Europe (Belgique)
  50. EcoHealth Alliance (États-Unis)
  51. Eşit Haklar İçin İzleme Derneği (Turquie)
  52. Family Development and Samaritan Foundation, Inc. (États-Unis)
  53. Femmes Informations Juridiques Internationales Rhône-Alpes (France)
  54. Fundación ONCE para la Cooperación e Inclusión de Personas con Discapacidad (Espagne)
  55. DOMUNI (France)
  56. GAHT-US Corporation (États-Unis)
  57. Hardwired, Incorporated (États-Unis)

Report de la décision dans l’attente de réponse aux questions posées par le Comité

Peut-on avoir plus d’informations sur l’organisation turque avec laquelle La Vie Pour Tous (République démocratique du Congo) réalise un projet sur les énergies renouvelables? a demandé la TurquieNational Human Rights Civic Association « Belarusian Helsinki Committee » (Bélarus) a été priée par la Chine de donner davantage d’informations sur sa participation à l’Examen périodique universel du Conseil des droits de l’homme.  Cuba a voulu que l’Organisation Tamaynut (Maroc) présente un état financier cohérent.

Safe Care Trust International (Pakistan) devra donner au Pakistan des détails sur ses états financiers.  Pourquoi ses dépenses représentent 75% du budget?  Comment fait l’ONG pour équilibrer son budget?  Quels sont les projets de Sensitization Centre (Ghana)?  A-t-elle un calendrier d’exécution? a questionné le Venezuela.  Quels sont les projets en cours de Shrushti Seva Samiti (Inde)? a voulu savoir le Pakistan.

Le Pakistan a exigé que la Society for Participatory Research in Asia (Inde) donne des précisions sur ses partenaires en Asie.  Cuba a demandé à South Saharan Social Development Organisation (Nigéria) comment elle choisit ses projets?  Est-elle indépendante alors que 85% de son budget vient de l’étranger?  L’Uruguay a prié Southern African AIDS Trust- Association incorporated under Section 21 (Afrique du Sud) de produire des certificats d’enregistrement dans les pays où elle est présente.  L’Afrique du Sud a sommé l’ONG de donner la liste des 21 pays où elle est active.  Qui sont les donateurs?  Pourquoi l’ONG n’a aucun projet en Afrique du Sud?

Quelles sont les organisations internationales qui contribuent au budget de The Family Planning Association of Sri Lanka (Sri Lanka)? a interrogé le Nicaragua.  Quelles sont les sources de financement de The Public Association « Kazakhstan International Bureau for Human Rights and Rule of Law » (the Republican Status) (Kazakhstan)? a demandé la Chine.  Les États-Unis ont demandé à World Historic and Cultural Canal Cities Cooperation Organization (Chine) de fournir les résultats de sa collaboration avec l’UNESCO en 2017.  Quels sont les projets de YOUTHLEAD- Jeunes Leaders (Togo)? a voulu savoir le Nicaragua.

L’Iran a voulu savoir plus des activités régionales d’Alternative Perspectives and Global Concerns (Canada).  Dans quelles régions l’ONG opère-t-elle?  Cuba a voulu en savoir plus sur les projets de l’Asia Initiatives Inc (États-Unis) au Costa Rica.  Il a aussi exigé de l’Association Duval (France) qu’elle explique pourquoi 80% de son financement vient du secteur privé.

      La Belgische associatie voor mensenrechten en ontwikkeling (Belgique) devra expliquer au Comité ses activités dans les pays voisins de l’Iraq, a demandé l’Iran.  Cuba a voulu comprendre comment le Broad National Movement- BNM Limited Ltd (Royaume-Uni) finance ses projets avec un budget de 10 dollars.  La Chine a demandé à Canadian Canola Growers Association (Canada) d’utiliser le nom officiel de Taïwan.  La demande de l’Éducation Globale et Développement (Belgique) sera examinée lorsque son dossier sera traduit dans les six langues officielles des Nations Unies, a indiqué la Chine

Dans quels autres pays de la Corne de l’Afrique Eri-Platform (Belgique) travaille-t-elle? a demandé l’Afrique du Sud.  A-t-elle des relations avec le Gouvernement de l’Érythrée?  Ses activités dans les domaines législatif et migratoire se traduisent-elles par des changements concrets en Érythrée?  Vingt pour cent du budget de l’ONG sont consacrés aux projets.  Comment est-ce possible? s’est interrogé le Venezuela.  La Turquie a demandé des informations supplémentaires sur le projet d’université en ligne d’Ethiopian Genocide Committee 1935-1941, Inc. (États-Unis).

      European coalition for just and effective drug policies- ENCOD(États-Unis) a-t-elle des activités en dehors de l’Union européenne? a voulu savoir la Fédération de Russie.  Qui sont les partenaires internationaux qui aident Fondazione del Monte di Bologna e Ravenna (Italie) à mener à bien ses nombreux projets? a questionné la Turquie.

Dialogue avec les ONG

La Fédération de Russie a demandé à World Association for Sexual Health (Royaume-Uni) la nature de son travail avec l’UNESCO.  Ce travail consiste à élaborer un guide mondial de l’éducation sexuelle notamment en Amérique latine, a répondu l’ONG.  Avez-vous l’intention de mener des projets en Russie? a poursuivi le délégué russe.  Malgré la présence de l’ONG dans la salle, comme l’a fait remarquer la Grèce, l’Inde a voulu une réponse écrite à sa question sur la coopération avec l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP).  Le Nicaragua a voulu en savoir plus sur les futurs projets de l’ONG en Amérique latine.

La Chine a  demandé à Women’s Refugee Commission, Inc. (États-Unis) ce qu’elle fait pour les jeunes filles réfugiées.  Pourquoi vous prétendez-vous indépendante alors que 30% de votre budget vient du Gouvernement?  Cuba a voulu savoir comment l’ONG a pu mener à bien des manifestations avec des organismes des Nations Unies comme l’UNICEF, le FNUAP, ONU-Femmes et l’OMS, sans avoir de statut consultatif.  Quelles sont vos sources de revenu?

La Fédération de Russie s’est interrogée sur les dernières activités de The Andrey Rylkov Foundation for Health and Social Justice (Fédération du Russie) contre le VIH/sida et la drogue.  Nous continuons cette année de ce que nous faisons depuis 2010, a répondu l’ONG qui a dit toucher plus de 3 000 personnes par an.  Vous recevez des fonds d’Open Society.  En recevez-vous aussi du Gouvernement russe?  Nous ne recevons plus de financement de la part de M. George Soros depuis que ses activités ont été interdites en Russie, a indiqué l’ONG.  Nous n’avons pas non plus eu la chance de recevoir une bourse présidentielle en Russie, a ajouté l’ONG.  Quelle est la nature de vos activités à l’étranger? a poursuivi le délégué russe.  Nous participons à des conférences internationales sur le VIH/sida et nous avons contribué à la préparation de rapports de la Fédération de Russie pour le Comité sur les droits économiques, sociaux et culturels de l’ONU et l’Examen périodique universel du Conseil des droits de l’homme.  Peut-on avoir par écrit votre nouvel état financier? a conclu la Fédération de Russie.  

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.