Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 17 décembre 2018

Dbf181217
17 décembre 2018

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 17 décembre 2018

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Liban

La Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL) suit attentivement les évènements liés à la découverte par les forces de sécurité israéliennes, de tunnels le long de la Ligne bleue.  Les forces de sécurité israéliennes l’ont informée qu’elles ont jusqu’ici découvert quatre tunnels.

Les équipes techniques de la FINUL ont investi un certain nombre de sites d’inspection dans le sud de la Ligne bleue pour confirmer les faits.

Selon l’évaluation indépendante de l’ONU, les Casques bleus ont confirmé jusqu’ici l’existence de tous les quatre tunnels près de la Ligne bleu dans le nord d’Israël.

Après d’autres enquêtes techniques menées indépendamment, conformément à son mandat, la Force peut confirmer à ce stade que deux des tunnels traversent la Ligne bleue.  Ils constituent des violations de la résolution 1701 du Conseil de sécurité.

La FINUL a demandé aux autorités libanaises de prendre de toute urgence des mesures de suivi, conformément à la responsabilité du Gouvernement libanais tel que la souligne la résolution 1701.

La situation demeure calme dans la zone d’opération de la FINUL.  Le leadership des Nations Unies est pleinement engagé auprès des parties pour assurer la stabilité le long de la Ligne bleue et prévenir tout malentendu pour préserver le calme.

Déplacements du Secrétaire général

Le Secrétaire général vient d’arriver à New York après son séjour à Doha.  Pendant le week-end, il a en effet assisté au Forum de Doha, après avoir été à Katowice et à Marrakech pour la réunion sur les migrations.

Hier à Doha, le Secrétaire général s’est entretenu avec l’Émir du Qatar, Cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani, le Premier Ministre et le Ministre des affaires étrangères.

Accompagné devant la presse par le Ministre des affaires étrangères, après avoir assisté à la cérémonie de signature du partenariat ONU-Qatar, le Secrétaire général a remercié le pays pour sa générosité et a salué sa nouvelle relation stratégique avec l’ONU.  Il a aussi loué le Qatar pour son appui à l’Office de travaux et de secours des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA).

Toujours à Doha, le Secrétaire général a fait un exposé à l’Université Hamad bin Khalifa où il a démontré aux étudiants l’importance du multilatéralisme.

Il a achevé sa visite en faisant une déclaration liminaire à la clôture du Forum de Doha où il a souligné que la coopération internationale est cruciale pour résoudre les problèmes pressants du jour, dont les changements climatiques et les conflits mais aussi des questions telles que les menaces que posera la technologie demain.

Afghanistan

Le Représentant spécial du Secrétaire général en Afghanistan, M. Tadimichi Yamamoto, a fait aujourd’hui un exposé au Conseil de sécurité sur la situation politique dans le pays, indiquant que les élections du mois d’octobre ont été essentielles mais qu’elles ont été émaillées d’irrégularités importantes et évitables.  Il est clair que les institutions électorales doivent s’améliorer substantiellement avant l’élection présidentielle, a dit le Représentant spécial, qui parlait aux côtés du Directeur exécutif de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), M. Yuri Fedotov. 

Cet après-midi, le Conseil a prévu une réunion sur la situation au Kosovo à laquelle devrait prendre part le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, M. Jean-Pierre Lacroix.

Territoire palestinien occupé

Le Coordonnateur humanitaire pour le territoire palestinien occupé, M. Jamie McGoldrick, et le Ministre du développement social de l’État de Palestine, M. Ibrahim Al-Shaer, ont lancé le plan d’aide humanitaire 2019 qui vise à répondre aux besoins en hausse alors que plusieurs problèmes surgissent.

Le plan vise la mobilisation de 350 millions de dollars pour fournir de la nourriture de base, la protection, la santé, les abris, l’eau et l’assainissement à 1,4 million de Palestiniens qui ont été identifiés comme ceux qui ont le plus besoin des interventions humanitaires à Gaza et en Cisjordanie, y compris à Jérusalem-Est.

M. McGoldrick a expliqué que la situation continue de se détériorer, empêchant les Palestiniens d’avoir accès à la santé, à l’eau potable et aux moyens de subsistance, entre autres.  Dans le même temps, a-t-il ajouté, les agents humanitaires font face à des problèmes sans précédent, dont une baisse inédite des fonds et une augmentation des attaques pour discréditer l’action humanitaire.

Iraq

Mme Jeanine Hennis-Plasschaert a pris aujourd’hui ses fonctions de Représentante spéciale du Secrétaire général, promettant de maintenir l’appui de l’ONU au relèvement postconflit.

La nouvelle Représentante spéciale s’est dite heureuse d’être à Bagdad et a ajouté que les Nations Unies continueront leurs efforts pour appuyer l’Iraq comme un pays qui se relève de la lutte contre le terrorisme et regarde vers un avenir plus brillant.  Elle a ajouté: « J’ai l’intention de faire du bien-être des Iraquiens ma priorité et d’y travailler dans les domaines de la sécurité, de l’humanitaire, de la politique, de l’économie et du développement.

Mme Hennis-Plasschaert succède à M. Ján Kubiš qui a occupé ce poste pendant près de quatre ans.

Changements climatiques

Pendant le week-end, les participants à la Conférence de Katowice sur les changements climatiques ont adopté une série de directives pour mettre en œuvre l’Accord de Paris.

Tel qu’agréé, « le train de mesures de Katowice sur le climat » est fait pour opérationnaliser le régime contenu dans l’Accord de Paris, promouvoir la coopération internationale et encourager une ambition plus forte.

Le Secrétaire général a dit que « Katowice a montré une nouvelle fois la résilience de l’Accord de Paris, notre solide feuille de route pour l’action climatique ».

Il a ajouté qu’à partir d’aujourd’hui, ses cinq priorités seront « l’ambition, l’ambition, l’ambition, l’ambition et l’ambition », dans l’atténuation, l’adaptation, le financement, la coopération technique, le renforcement des capacités et l’innovation technologique.

Le Secrétaire général a souligné que l’ambition doit guider tous les États maintenant qu’ils préparent leurs contributions déterminées au niveau national pour 2020 afin d’inverser les tendances actuelles.  « Il est de notre devoir de prétendre à mieux, et je compte sur vous tous pour élever vos ambitions et faire en sorte que nous puissions faire reculer les changements climatiques ».

La prochaine étape est naturellement le Sommet sur le climat que le Secrétaire général a convoqué pour septembre 2019, en marge de l’Assemblée générale.

Droits de l’homme

Demain, à midi, dans la salle de l’Assemblée générale, le Secrétaire général fera une déclaration à la cérémonie de l’édition 2018 du Prix des Nations Unies pour les droits de l’homme. 

Recevront officiellement leur prix demain Rebeca Gyima de la Tanzanie, activiste des droits de la femme et des filles; Asma Jahangir du Pakistan, avocat des droits de l’homme; Joêna Wapichana du Brésil, activiste des droits des peuples autochtones; et l’organisation « Front Line Defenders » d’Irlande, qui travaille pour la protection des militants des droits de l’homme.  

C’est Munizae Jahangir, journalistes et activiste des droits de l’homme elle-même qui représentera son père. 

Le Prix des Nations Unies récompense tous les cinq ans, individus et organisations pour leur travail remarquable dans le domaine des droits de l’homme.

Conférences de presse

Aujourd’hui, le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, a organisé une manifestation spéciale sur le Pacte mondial pour les réfugiés: un modèle pour une grande solidarité et la coopération.

Ont pris la parole la Présidente de l’Assemblée générale, la Vice-Secrétaire générale et le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, M. Filippo Grandi, ainsi que le Directeur de l’école primaire Rawhide et ancien réfugié, M. Bertine Bahige.

Après la manifestation, M. Grandi a répondu à quelques questions de la presse.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.