Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 10 Octobre 2018

DBF181010
10 octobre 2018

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 10 Octobre 2018

(La version française du Point de presse quotidien
n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Déplacements officiels du Secrétaire général

Le Secrétaire général est arrivé tard hier soir à Bali et s’entretiendra demain avec le Président de l’Indonésie, M. Joko Widodo, avant de prendre part, plus tard, à la réunion des Chefs d’État de l’Association des Nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN).  Le texte de son allocution sera disponible dès qu’il l’aura prononcé. 

Vendredi, M. Guterres se rendra dans l’île de Palu, frappée par un tremblement de terre et un tsunami il y a près de deux semaines. 

Peine de mort

Dans sa déclaration à l’occasion de la Journée mondiale contre la peine de mort, le Secrétaire général se dit profondément troublé par le fait que plusieurs délinquants mineurs aient été exécutés cette année après avoir été condamnés à mort, en violation des traités.  Des centaines d’autres personnes ont été exécutées sans pouvoir bénéficier, lors de la procédure pénale, d’une assistance juridique qui aurait pu leur épargner la peine de mort, du fait qu’elles étaient pauvres, ou étaient des femmes, ou faisait partie de minorités.  Il salue les efforts de la grande majorité des États Membres pour mettre fin à cette pratique, et appelle ceux qui ne l’ont pas encore fait à rejoindre cette majorité et à en finir avec la peine de mort. 

UNISDR

Dans un rapport publié aujourd’hui, l’Office des Nations Unies pour la prévention des catastrophes (UNISDR) indique que les pertes économiques dues aux catastrophes climatiques dans le monde ont fortement augmenté ces 20 dernières années.  Entre 1998 et 2017, ces pertes causées par les catastrophes se sont chiffrées à 2,9 trillions de dollars, dont 2,2 trillions de dollars dus aux catastrophes climatiques, soit 77% du total. 

C’est donc une augmentation de 151% par rapport aux 20 dernières années au cours desquelles les catastrophes liées au climat avaient occasionné des pertes de 895 milliards de dollars. 

Les pertes les plus importantes ont été subies par les États-Unis, avec 944 milliards, la Chine avec 492 milliards, le Japon 376 milliards et l’Inde, 79,5.

Le rapport évalue aussi le nombre des morts ces 20 dernières années, les catastrophes climatiques et géophysiques ayant tué 1,3 million de personnes et fait 4,4 milliards de blessés, de sans-abris, de déplacés ou nécessitant une assistance d’urgence. 

Colombie

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour la Colombie, M. Jean Arnault, a présenté ce matin au Conseil de sécurité le Rapport du Secrétaire général sur la Mission de vérification des Nations Unies.

Il a noté que depuis la parution du rapport, les principaux mécanismes de mise en œuvre de l’Accord de paix ont repris leur travail pour la première fois depuis l’investiture du nouveau Gouvernement. 

S’agissant de la participation politique, M. Arnault l’a jugée positive, puisque huit représentants des FARC se sont vu offrir des sièges au Congrès et qu’un esprit « collégial » est démontré par toutes les parties, en dépit des nettes divergences politiques.  Toutefois, le Représentant spécial a souligné que la réintégration économique demeure une source de grande préoccupation, étant donné que la vaste majorité des concernés n’ont toujours pas de perspective économique claire.  Pour réussir, le Conseil national de réintégration devra autonomiser les autorités locales et les mettre en contact avec le secteur privé, les universités et autres partenaires, a déclaré M. Arnault, qui a réitéré l’engagement de l’ONU à continuer d’appuyer le processus de réintégration. 

Haïti

Les agences humanitaires indiquent que, selon les évaluations du nouveau Gouvernement, plus de 7 700 familles ont besoin d’une assistance, d’abris plus particulièrement, au lendemain du tremblement de terre survenu samedi dernier. 

Après la réunion entre le Premier Ministre, le Coordonnateur humanitaire et l’Équipe humanitaire de pays, l’ONU a été autorisée à se rendre dans les zones affectées et à aider le Comité haïtien de protection civile, si nécessaire.  Le personnel de l’ONU est désormais dans la région touchée, travaillant avec ses partenaires du Gouvernement. 

Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) et le Programme alimentaire mondial (PAM) épaulent également les autorités. 

Le Gouvernement haïtien a déclaré qu’il n’envisage ni n’attend aucune autre assistance humanitaire internationale. 

Afghanistan

En Afghanistan, les civils continuent de subir de lourdes pertes en vies humaines, les principales causes étant toujours le recours des combattants non-étatiques aux attentats-suicides et aux engins explosifs improvisés. 

C’est ce qui ressort du dernier rapport sur la protection des civils dans les conflits armés publiés par la Mission des Nations Unies en Afghanistan.

Couvrant la période allant du 1er janvier au 30 septembre, le rapport fait état de 3 000 morts et de plus de 5 000 blessés. 

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour l’Afghanistan, M. Tadamichi Yamamoto, a affirmé qu’il ne saurait y avoir de solution militaire au conflit et que l’ONU réitère son appel à un règlement immédiat et pacifique du conflit pour mettre fin aux souffrances de la population afghane. 

Philippines

La Coordonnatrice adjointe des secours d’urgence, Mme Ursula Mueller effectue une mission de trois jours aux Philippines.  Hier, elle s’est rendue dans la ville de Marawi, dans le sud de Mindanao, où elle s’est entretenue avec les partenaires humanitaires et du développement de la réponse humanitaire continue après le conflit de 2017 et les défis du relèvement. 

Elle a demandé plus de ressources pour répondre aux besoins humanitaires persistants des personnes déplacées par le conflit à Marawi. 

La Coordinatrice s’est entretenue aujourd’hui avec les responsables gouvernementaux chargés de la gestion des situations d’urgence, l’Équipe humanitaire de pays et les donateurs.  Elle a exprimé sa sympathie pour les pertes en vies humaines et la dévastation des communautés après le passage du typhon Mangkhut qui a affecté plus de 3 millions de personnes.  Elle a félicité le Gouvernement pour les efforts de préparation qui ont sauvé beaucoup de vies humaines pendant le typhon. 

Bosnie

L’ONU félicite le peuple de la Bosnie-Herzégovine pour la conduite pacifique des élections générales du 7 octobre.  L’ONU encourage tous les acteurs politiques à s’engager dans un dialogue et à forger un accord pour la création rapide des organes législatifs et exécutifs du pays et la mise en œuvre des réformes nécessaires dans l’intérêt des citoyens. 

L’ONU continuera de travailler avec les élus, les autres parties prenantes et les acteurs internationaux pertinents pour appuyer le développement durable, la stabilité à long terme et la réconciliation en Bosnie-Herzégovine. 

Journée de la santé mentale

La Journée mondiale de la santé mentale était célébrée aujourd’hui sur le thème « Les jeunes et la santé mentale dans un monde en mutation ».  Dans son message, le Secrétaire général souligne que, depuis trop longtemps, on pense le plus souvent à la santé mentale après coup, alors qu’elle touche de près les sociétés et les jeunes, partout.  Il ajoute que ceux qui se débattent avec des problèmes de santé mentale sont toujours marginalisés et appelle les pays à faire une plus grande place à la santé mentale dans les systèmes plus large de de protection sociale. 

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.