Imprimer
DBF180924
24 septembre 2018

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 24 septembre 2018

(La version française du Point de presse quotidien
n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Discours à l’Assemblée générale

Le Secrétaire général prononcera un discours demain, à l’ouverture de la semaine de haut niveau.  Le Secrétaire général entend confier aux dirigeants du monde ses préoccupations face à la rupture de la confiance dans le monde et souligner la nécessité de réformer, de renouveler et de revigorer le multilatéralisme qui n’a jamais été aussi nécessaire.

Le Secrétaire général compte aussi tirer la sonnette d’alarme face aux changements climatiques.  Il entend insister sur la nécessité de tirer parti des avantages des nouvelles technologies tout en se protégeant de leurs dangers, comme les actes malintentionnés ou la tentation de manipuler l’intelligence artificielle.  Le Secrétaire général compte également appeler les dirigeants du monde à faire preuve d’une plus grande solidarité pour faire avancer la paix, les droits de l’homme et le développement durable. 

Secrétaire général

Ce matin, le Secrétaire général a fait une déclaration à la manifestation de haut niveau sur la lutte contre les stupéfiants, organisée par les États-Unis.  Il a souligné que les drogues et l’addiction ne sont pas des questions abstraites mais des questions concrètes et personnelles pour beaucoup d’entre nous.  Pour s’y attaquer, le Secrétaire général a estimé qu’il faut agir dans deux domaines: la lutte contre le trafic et contre ceux qui profitent de la misère humaine, et l’accès de ceux qui ont besoin au traitement.  M. António Guterres a reconnu que les priorités nationales peuvent être différentes mais, a-t-il souligné, la communauté internationale partage le même objectif: protéger la santé, la sécurité et le bien-être.  « Il est de notre devoir d’agir et d’agir maintenant », a-t-il martelé.

Le Secrétaire général a aussi participé, ce matin, au Sommet Nelson Mandela pour la paix, à l’occasion du centième anniversaire de la naissance du leader sud-africain.

Le Secrétaire général a déclaré que Nelson Manda incarne les valeurs les plus élevées des Nations Unies.  Il a consacré sa vie à la communauté, en tant qu’avocat, prisonnier de conscience, faiseur de paix, Président et sage respecté. 

Le Secrétaire général a ajouté qu’avec les pressions qui s’exercent sur les droits de l’homme dans le monde, nous ferions mieux de réfléchir à l’exemple de Nelson Mandela.  « Nous devons confronter les forces qui nous menacent avec la sagesse, le courage et la force que Nelson Mandela incarnait », a estimé le Secrétaire général.

M. Guterres a ensuite pris part à la manifestation de haut niveau intitulée « Jeunesse 2030 » pour lancer la Stratégie pour la jeunesse et le Partenariat « Génération illimitée ».  Il a aussi souligné les efforts de l’ONU pour travailler avec les jeunes et mieux comprendre leurs besoins, les aider à concrétiser leurs idées et veiller à ce que les processus des Nations Unies tiennent compte de leurs points de vue. 

Plus tard dans la journée, le Secrétaire général assistera au Forum du secteur privé du Pacte mondial et ira à la rencontre des membres du Groupe de travail de haut niveau sur la coopération numérique. 

Vice-Secrétaire générale

Ce matin, la Vice-Secrétaire générale, Mme Amina J. Mohammed, a participé à la table ronde des chefs d’entreprises sur le thème « Supprimer les inégalités: Les droits de l’homme comme moteur du succès de l’entreprise ».  Mme Mohammed a rappelé aux patrons qu’ils ont un intérêt direct à écouter les gens et les communautés marginalisés et à combattre le racisme et la xénophobie qui nourrissent l’exclusion.

La Vice-Secrétaire générale a aussi fait une déclaration à une manifestation organisée par la Commission économique pour l’Amérique latine et les Caraïbes (CEPALC) sur le thème « Défis émergents et paradigmes changeants ».  Elle a ensuite participé à une discussion spéciale sur les objectifs de développement durable avec le Fonds monétaire international (FMI).  Ce soir, Mme Mohammed devrait prendre part à une manifestation de haut niveau sur le financement du secteur de l’éducation. 

Secrétaire général

Hier, le Secrétaire général a fait une déclaration à une manifestation sur l’insécurité alimentaire.  Il a aussi eu un certain nombre de réunions bilatérales dont une avec le Président de la Commission européenne, M. Jean-Claude Juncker.  Les deux hommes ont professé devant la presse leur foi dans le multilatéralisme et dans un ordre international fondé sur des règles.  Ils ont aussi fait de l’action climatique une priorité mondiale essentielle.

Le Secrétaire général a ensuite pris part à une réunion trilatérale avec l’Union africaine et l’Union européenne.  Se confiant à la presse, le Président de la Commission de l’Union africaine, M. Moussa Faki Mahamat, a souligné l’importance du partenariat entre son organisation et les Nations Unies. 

La déclaration commune de l’Union africaine, des Nations Unies et de l’Union européenne a été publiée par le bureau du Porte-parole. 

République démocratique du Congo (RDC)

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) indique que quelque 40 000 personnes ont fui les violents affrontements entre l’armée de la RDC et la milice Maï Maï Yakutumba, le 15 septembre, dans les territoires de Fizi au Sud-Kivu, et de Kabambare, au Maniema. 

OCHA ajoute que le climat d’insécurité a provoqué la suspension temporaire de plusieurs projets humanitaires dans certaines régions, affectant directement ou indirectement au moins 118 000 personnes.

S’il y a en effet un certain nombre de points chauds dans tout le territoire de la RDC, la situation au Sud-Kivu est particulièrement préoccupante pour les acteurs humanitaires. 

Libye

Après l’escalade de la violence à Tripoli, la capitale, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) appelle toutes les parties en conflit en Libye à protéger les enfants en tout temps et en toute circonstance. 

Maldives

Les Nations Unies prennent note de la conduite ordonnée et pacifique de l’élection présidentielle qui a eu lieu aux Maldives hier.  Les Nations Unies félicitent les Maldiviens qui ont été nombreux à exercer leur droit de vote et saluent les autorités et les dirigeants politiques pour un scrutin sans heurt et leur engagement en faveur d’un pays démocratique. 

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.