Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 14 septembre 2018

DBF180914
14 septembre 2018

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 14 septembre 2018

(La version française du Point de presse quotidien
n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Farhan Haq, Porte-parole adjoint de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Déplacements du Secrétaire général

À l’invitation du gardien des deux saintes mosquées et du roi d’Arabie saoudite, Sa Majesté Salman Bin Abdulaziz Al Saud, le Secrétaire général se rendra à Djeddah dimanche pour assister à la cérémonie de signature de l’accord de paix entre les dirigeants de l’Éthiopie et de l’Érythrée.  Le Secrétaire général sera de retour à New York lundi.

Soudan du Sud

Dans une déclaration rendue publique hier, la signature de l’Accord revitalisé pour résoudre le conflit au Soudan du Sud (RARCSS), le 12 septembre 2018, est un développement positif et important.  Le Secrétaire général félicite les parties de cette avancée et applaudit les efforts régionaux et internationaux qui ont conduit à la signature de l’Accord.

Le Secrétaire général appelle les signataires de l’Accord à mettre en œuvre l’Accord intégralement et sans exclusive, à la fois dans sa lettre et dans son esprit, afin que le peuple du Soudan du Sud puisse enfin recevoir les dividendes de la paix qu’il mérite.  Il faut impérativement que toutes les parties cessent immédiatement les hostilités dans tout le Soudan du Sud.

La voie à suivre demeure difficile et la communauté internationale doit rester saisie de la situation au Soudan du Sud pendant la mise en œuvre de l’Accord.  L’ONU se tient prête, en étroite coordination avec l’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) et l’Union africaine, à aider les parties à mettre en œuvre l’Accord.

République populaire démocratique de Corée (RPDC)

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) affirme qu’après les fortes pluies de la fin du mois d’août, les provinces de Hwanghae Nord et Sud, en République populaire démocratique de Corée (RPDC), ont subi de graves inondations qui auraient tué des dizaines de personnes et déraciné plus de 10 000 autres.

Des milliers de maisons ont été endommagées ou détruites, ainsi que des infrastructures civiles et des terres agricoles.

Une mission d’évaluation conjointe des Nations Unies et du Gouvernement a constaté qu’il existe des besoins dans les domaines de la sécurité alimentaire, de la nutrition, de la santé, de l’eau et de l’assainissement, et de la réduction des risques de catastrophe.

Le 12 septembre, le Gouvernement de la RPDC a fait la demande d’une assistance internationale.  Les agences humanitaires de l’ONU et leurs partenaires répondent aux besoins immédiats des personnes touchées par les inondations et envisagent d’élargir leur soutien.

Philippines

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) indique que le 12 septembre, le typhon Mangkhut est entré sur le territoire des Philippines et devrait toucher le nord de la province de Cagayan demain matin jusqu’à dimanche.

On estime à plus de 5 millions le nombre de personnes, dans un rayon de 125 km de la trajectoire prévue du typhon, qui pourraient être considérablement affectées.  Des dégâts infligés aux exploitations, ainsi que des glissements de terrain dans les zones montagneuses, sont à prévoir.

Les autorités locales évacuent à titre préventif les personnes se trouvant dans les provinces du Nord et les zones de faible altitude.

L’ONU et ses partenaires travaillent en étroite collaboration avec le Gouvernement pour coordonner les préparatifs, l’OCHA appuyant le Bureau de la défense civile dans ses efforts.  L’Organisation est prête à appuyer les efforts de secours du Gouvernement, au besoin.

Zimbabwe

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) signale que le Gouvernement du Zimbabwe a déclaré l’état d’urgence suite à une épidémie de choléra dans la capitale, Harare.  Ce matin, il y a eu plus de 4 000 cas suspects, dont 58 cas confirmés et 25 décès liés au choléra.  La ville connaît une hausse de 400 à 700 cas suspects par jour.

Dans le cadre de l’état d’urgence, le Gouvernement a intensifié la sensibilisation à la santé, fermé certaines écoles et interdit la vente de viande et de poisson par les vendeurs se trouvant dans les zones touchées.

L’OMS aide le Gouvernement à détecter les cas et fournit des kits de choléra aux centres de traitement de Harare.  Les experts de l’OMS apportent également un appui technique, notamment en fournissant une expertise dans la prise en charge des cas et dans l’administration des vaccins anticholériques oraux.

Colombie/Venezuela

En Colombie, le Programme alimentaire mondial (PAM) fournit une assistance à des milliers de Vénézuéliens qui continuent de traverser la frontière quotidiennement en raison du manque de nourriture, de médicaments et d’autres articles de base, ainsi que de la perte de moyens de subsistance.

Le PAM a déclaré avoir fourni une aide alimentaire d’urgence à plus de 60 000 Vénézuéliens dans les départements frontaliers d’Arauca, la Guajira et Norte de Santander.  Il a également commencé à prêter assistance dans le département de Nariño, à la frontière de l’Équateur.

En outre, le PAM a touché quelque 33 000 personnes grâce à ses cuisines communautaires à Arauca, La Guajira et Norte de Santander.  Ces cuisines fournissent deux repas chauds quotidiens aux personnes les plus vulnérables, en particulier les femmes, les enfants et les personnes âgées, ainsi que les personnes handicapées.

Journées internationales

Samedi sera la Journée internationale de la démocratie.  Le thème de cette année est « Démocratie sous la contrainte: solutions pour un monde en mutation » et cherche à mettre en évidence les moyens de revigorer les démocraties en les rendant plus inclusives.

Dimanche marquera la Journée internationale pour la préservation de la couche d’ozone.  Le thème de cette année est « Gardons la tête froide et poursuivons nos efforts: le Protocole de Montréal », et nous exhortons à continuer de protéger la couche d’ozone et le climat dans le cadre du Protocole de Montréal.

Tableau d’honneur

Aujourd’hui, Trinité-et-Tobago a intégralement payé sa contribution au budget ordinaire de l’Organisation, portant à 133 le nombre d’États Membres à l’avoir fait.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.