Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 24 juillet 2018

dbf/180724
24 Juillet 2018

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 24 juillet 2018

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Handicap

La Vice-Secrétaire générale, Mme Amina J. Mohammed, est à Londres où elle participe au Sommet mondial sur le handicap.

Ce matin, lors d’un événement ministériel, Mme Mohammed a indiqué que l’engagement des gouvernements à faire avancer les droits des personnes handicapées est bien établi.  Cependant, a-t-elle dit, bien trop souvent, cet engagement politique ne s’est pas traduit en une amélioration significative de la vie de 1,5 milliard de personnes handicapées dans le monde.

Elle a noté que beaucoup trop de personnes handicapées, où qu’elles vivent et quelles que soient leurs capacités, font face à la discrimination.

À l’ONU, a-t-elle ajouté, le Secrétaire général a lancé un examen sur l’approche de l’Organisation au handicap aux niveaux opérationnel et institutionnel et espère aller de l’avant avec des améliorations spécifiques en 2019.  Plus tard cette année, le Secrétaire général présentera le premier rapport phare sur le handicap et le développement, lequel fournira une ligne de base fort nécessaire concernant la situation des personnes handicapées dans le cadre des objectifs de développement durable.

Le Coordonnateur des secours d’urgence, M. Mark Lowcock, l’Administrateur du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), M. Achim Steiner, et la Directrice exécutive de l’UNICEF, Mme Henrietta Fore, participent également à ce Sommet.

M. Lowcock a notamment appelé à l’inclusion des personnes handicapées et de leurs organisations lors de la planification et de la mise en œuvre des réponses aux crises humanitaires.  Au moins 15% des plus de 130 millions de personnes dans le monde qui nécessitent une aide sont handicapées, a-t-il dit.

Moyen-Orient

Le Coordonnateur spécial pour le processus de paix au Moyen-Orient, M. Nickolay Mladenov, a averti, ce matin, devant le Conseil de sécurité, que les tensions entre la Syrie et Israël s’intensifient alors que, samedi dernier, nous étions à quelques minutes à peine d’une autre confrontation dévastatrice entre Israël et le Hamas, à Gaza.  Il a fallu, a-t-il indiqué, un effort intense de diplomatie préventive de la part des Nations Unies et de l’Égypte pour que les deux parties évitent la quatrième confrontation militaire de cette décennie. 

M. Mladenov a indiqué avoir regagné Jérusalem depuis Gaza aujourd’hui et qu’il espère que, grâce aux efforts collectifs de l’ensemble des parties, il sera possible d’éviter une autre guerre, de permettre aux Palestiniens de Gaza et aux Israéliens vivant dans les communautés le long de la frontière de dormir en paix, et de commencer à répondre à l’ensemble des questions humanitaires.

Aujourd’hui, a-t-il rapporté, un premier lot de 100 000 litres de carburant fort nécessaire a été autorisé à emprunter le point de passage de Kerem Shalom afin d’être distribué par l’ONU qui accordera la priorité aux hôpitaux et aux services d’urgence.

Il a réitéré son appel à toutes les parties à Gaza à s’éloigner de l’abîme.  Ceux qui cherchent à provoquer une guerre entre les Israéliens et les Palestiniens doivent être combattus, a-t-il dit.

République démocratique populaire lao

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a indiqué, hier, qu’une partie d’un barrage en cours de construction s’est effondrée, dans le sud de la République démocratique populaire lao, faisant au moins 20 morts et de nombreux portés disparus.

Le Gouvernement a déclaré la région inondée une zone sinistrée d’urgence nationale.

Le Centre de coordination de l’aide humanitaire de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est pour la gestion des catastrophes se mobilise pour fournir une assistance, en liaison avec le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

Le Secrétaire général est profondément attristé par les pertes en vies humaines et transmet ses condoléances au Gouvernement et au peuple du pays.

Les Nations Unies se tiennent bien évidement prêtes à fournir un appui aux opérations nationales de sauvetage et de secours, si nécessaire.

Yémen

L’UNICEF a indiqué, aujourd’hui, qu’il déplore dans les termes les plus forts une nouvelle attaque contre les systèmes d’eau vitaux au Yémen.  Selon l’UNICEF, une importante installation hydrologique a été prise pour cible cette semaine à Saada, dans le nord-ouest du pays.  C’est la troisième attaque que subit cette installation qui est à présent à moitié endommagée, privant 10 500 personnes d’accès à l’eau potable.

L’UNICEF indique que les attaques continues contre les systèmes d’eau au Yémen privent les enfants et les civils d’accès à l’eau et augmentent le risque de propagation de maladies hydriques dans ce pays meurtri par la guerre.

Ebola

Aujourd’hui marque la fin de la neuvième irruption d’Ebola en République démocratique du Congo (RDC).

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a félicité le pays et tous ceux qui ont permis d’endiguer cette irruption, rappelant que, contrairement aux autres irruptions d’Ebola dans le pays, cette dernière s’est déroulée dans quatre lieux distincts, y compris un centre urbain avec des liaisons fluviales vers la capitale et les pays voisins.

Selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA), le montant total des fonds reçus par les partenaires pour stopper la propagation d’Ebola était de 63 millions de dollars.

Sur place, le Directeur général de l’OMS, le docteur Tedros Adhanom Ghebreyesus, a exhorté le Gouvernement de la RDC et la communauté internationale à profiter de l’élan positif généré par l’endiguement rapide de cette flambée d’Ebola et à mettre ce succès au profit de la lutte contre d’autres maladies en RDC, notamment le choléra et la poliomyélite.

Zimbabwe

À l’approche de l’élection présidentielle prévue le 30 juillet au Zimbabwe, le Haut-Commissariat aux droits de l’homme a salué l’élargissement de l’espace démocratique et s’est dit encouragé par la tenue de rallyes politiques et de manifestations pacifiques dans la capitale Harare, ainsi que par les nombreuses expressions d’optimisme prudent de la société civile.

Le Haut-Commissariat demeure toutefois préoccupé par des indications de plus en plus nombreuses, provenant notamment de certaines zones rurales, faisant état d’intimidation des électeurs, de menaces de violence, de harcèlement et de coercition, y compris de personnes contraintes de participer à des réunions électorales.

L’utilisation de déclarations dénigrantes contre des candidates féminines est également préoccupante.

Le Haut-Commissariat appelle les autorités, ainsi que tous les acteurs politiques et leurs supporters, à veiller à ce que l’élections ne soit pas entachée par de tels actes afin de permettre à l’ensemble des Zimbabwéens de participer sans crainte à un processus électoral crédible.

Syrie

S’agissant de la relocalisation de 422 citoyens syriens depuis le sud de la Syrie vers à la Jordanie, le Porte-parole a attiré l’attention sur le communiqué de presse publié ce week-end, par le Haut-Commissariat pour les réfugiés, à ce sujet.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.