Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 11 juillet 2018

dbf180711
11 Juillet 2018

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 11 juillet 2018

(La version française du Point de presse quotidienn’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Japon

Le Secrétaire général a écrit une lettre au Premier Ministre du Japon, M. Shinzo Abe, pour lui exprimer ses condoléances pour les pertes en vies humaines et la destruction qu’ont causé, dans l’ouest et le centre du Japon, les glissements de terrain et les inondations.  Il a salué les efforts déployés par le Gouvernement pour aider les personnes touchées et a exprimé son admiration pour les équipes nationales de recherche et de secours qui aident toutes les personnes dans le besoin.

Le Secrétaire général a déclaré que l’ONU était prête à fournir un appui si cela lui était demandé.

Vice-Secrétaire générale

Ce matin, la Vice-Secrétaire générale de l’ONU, Mme Amina J. Mohammed, a pris la parole devant les membres du Conseil de sécurité sur le thème: « Comprendre et gérer les risques de sécurité liés au climat. »  Elle a déclaré que, même si l’impact des changements climatiques aujourd’hui est inégalement réparti entre les différentes régions, aucun pays ne sera épargné par ses conséquences à long terme et les gouvernements doivent agir ensemble pour trouver des solutions efficaces et durables à ce défi.

Elle a souligné que les changements climatiques sont liés, non seulement aux problèmes environnementaux, mais aussi à l’insécurité alimentaire et aux conflits, comme elle l’a constaté lors de son voyage dans la région du bassin du lac Tchad.

« Les pays fragiles risquent de se retrouver coincés dans un cycle de conflits et de catastrophes climatiques », a averti la Vice-Secrétaire générale, ajoutant qu’il y a urgence à agir en matière de changements climatiques, et que les mesures en ce sens font partie intégrante de l’avènement d’une culture de prévention et de paix.

Soudan du Sud

Le Secrétaire général a déclaré ce matin dans un tweet qu’il était consterné par les récentes informations sur des attaques, toujours plus brutales, commises contre des civils à travers le pays, notamment des violences sexuelles.  Il a déclaré qu’il s’agissait de violations flagrantes du droit international pouvant constituer des crimes de guerre.  Il a appelé à établir les responsabilités de tous les auteurs.

Thaïlande

Hier, le Secrétaire général a félicité l’équipe courageuse qui a sauvé 12 garçons et leur entraîneur de football des grottes inondées en Thaïlande.  Dans un tweet, il a dit que c’est un grand soulagement pour les garçons et leurs familles, ajoutant que c’est un exemple de solidarité internationale qui devrait inspirer tout le monde.

République démocratique du Congo (RDC)

La Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) indique aujourd’hui qu’elle a temporairement déployé 40 Casques bleus à Bijombo, une zone isolée du Sud-Kivu où ont été signalés, ces dernières semaines, des affrontements violents entre groupes armés locaux.  La Mission a reçu des informations selon lesquelles des écoles, des centres de santé, des églises et des villages entiers ont été détruits, forçant des dizaines de milliers de personnes à fuir vers des zones voisines comme Uvira.

Les soldats de la paix vont œuvrer à la désescalade du conflit et contribuer au travail du personnel de la Mission de l’ONU, notamment les agents des droits de l’homme et de la protection qui sont sur le terrain depuis ce matin pour évaluer et répondre aux besoins de protection de la population civile dans cette zone.

République populaire démocratique de Corée (RPDC)

Le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d’urgence, M. Mark Lowcock, achève une mission de trois jours en République populaire démocratique de Corée.  Il a eu aujourd’hui des discussions constructives avec les autorités, notamment le Vice-Ministre des affaires étrangères, le Président du Présidium de l’Assemblée nationale populaire suprême et le Ministre de la santé publique.

Ces réunions ont abordé non seulement les progrès accomplis dans la diminution des souffrances humaines au cours des 20 dernières années, mais aussi les besoins humanitaires persistants, notamment en matière de malnutrition, d’eau et d’assainissement, et de disponibilité de médicaments et d’équipements vitaux.  Environ 20% des enfants de moins de 5 ans souffrent d’un retard de croissance et près de la moitié des enfants des zones rurales n’ont pas accès à l’eau potable.

Alors que des progrès significatifs ont été réalisés dans le domaine de la santé, il y a toujours de graves pénuries de médicaments et de matériel.  Par exemple, un hôpital du comté de Sinchon compte 140 patients atteints de tuberculose, mais il n’a assez de médicaments que pour traiter 40 d’entre eux.

M. Lowcock a également rencontré des diplomates basés à Pyongyang ainsi que l’équipe humanitaire des Nations Unies dans le pays.

Un financement plus prévisible est nécessaire de toute urgence pour répondre aux besoins immédiats des personnes les plus vulnérables du pays.  Le financement a diminué de façon spectaculaire depuis 2012.  Cette année, le « Plan des besoins et priorités » a reçu moins de 11% des 111 millions de dollars demandés pour fournir une aide vitale urgente à six millions de personnes.

Syrie

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires continue de recevoir des informations faisant état d’hostilités dans la ville de Deraa, en Syrie, ainsi que dans la région du bassin de Yarmouk, dans le sud-ouest de la province de Deraa.  Près de 10 000 personnes se seraient déplacées vers les zones rurales de Deraa et de Quneitra en raison des combats dans le bassin de Yarmouk.

Jusqu’à 234 500 personnes sont toujours déplacées dans les provinces de Deraa et de Qouneïtra.  Une majorité d’entre elles se retrouve dans des camps à Qouneïtra, tandis qu’entre 30 000 et 35 000 personnes ont déménagé dans des zones qui ont récemment changé de contrôle.

La population déplacée aurait besoin de nourriture, d’aide médicale et d’hébergement.  Selon certaines informations, certaines personnes seraient empêchées de quitter la région du bassin de Yarmouk à cause du groupe affilié à Daech dans la région.

L’ONU appelle à nouveau toutes les parties à prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger la vie des civils, permettre la liberté de circulation et protéger les infrastructures civiles, en tout temps et conformément au droit international humanitaire.  Il appelle également à un accès sûr, sans entrave et constant à toutes les personnes se trouvant dans le besoin.

Journée mondiale de la population

C’est aujourd’hui la Journée mondiale de la population dont le thème cette année est « La planification familiale est un droit de l’homme » pour attirer l’attention sur le droit des femmes et des hommes de choisir quand et à quelle fréquence devenir parents, voire pas du tout.  La Journée sert aussi de rappel aux pays pour qu’ils rendent l’information et les services de planification familiale disponibles et accessibles à tous leurs citoyens.

Forum politique de haut niveau

La troisième matinée du Forum politique de haut niveau a tenu deux sessions: une sur les perspectives des petits États insulaires en développement (PEID) et une autre sur les perspectives des pays les moins avancés (PMA), pays en développement sans littoral et pays à revenu intermédiaire.  La session sur les petits États insulaires en développement a examiné la question de la résilience insulaire et communautaire sous les angles de l’eau et de l’énergie durable.  Il a été souligné que pour arriver à réduire la pauvreté, stimuler la croissance économique et édifier des sociétés résilientes, il fallait exploiter le potentiel des écosystèmes pour satisfaire les demandes en eau et en énergie.

L’autre session a examiné le fait que de nombreux pays en situation particulière connaissent une urbanisation rapide, avec une migration des zones rurales vers les villes qui fait grossir les périphéries de nombreuses villes.  Ces pays souffrent souvent de façon disproportionnée de la déforestation et de la perte de biodiversité; de la baisse de la disponibilité en eau et de la dégradation de la qualité de l’eau; de la dégradation des terres et des sols, de la désertification et des effets néfastes des changements climatiques, y compris les phénomènes météorologiques extrêmes, les inondations, les sécheresses et les cyclones.

Journée des objectifs globaux

Le Bureau des affaires mondiales du maire de la ville de New York a annoncé, aujourd’hui, que la ville était la première à soumettre volontairement une évaluation de ses progrès locaux dans la réalisation des objectifs de développement durable des Nations Unies.

L’examen local volontaire de la ville sera présenté aujourd’hui, à 15 heures, par la Commissaire aux affaires internationales, Mme Penny Abeywardena, lors de la session du Forum politique de haut niveau consacrée à l’engagement des gouvernements locaux.  Vous pourrez regarder la session sur webtv.un.org et la conversation pourra être suivie sur les médias sociaux via #GlobalGoalsNYC.

Invité du Point de presse

Mme Maimunah Mohd Sharif, Directrice exécutive du Programme des Nations Unies pour les établissements humains, également connu sous le nom d’ONU-Habitat, va faire un exposé, dans le contexte du Forum politique de haut niveau, sur la mise en œuvre de l’objectif 11 de développement durable, qui vise à rendre les villes et les établissements humains inclusifs, sûrs, résilients et durables.  Mme Sharif sera accompagnée de deux collègues d’ONU-Habitat, M. Eduardo Lopez Moreno, Directeur de la recherche et du renforcement des capacités, et M. Robert Ndugwa, Chef de l’Unité mondiale d’observation urbaine.

Conférences de presse demain

Demain à midi, le Secrétaire général donnera une conférence de presse.  Il n’y aura donc pas de Point de presse à midi.

Ensuite, à 14 heures, Mme Pramila Patten, Représentante spéciale sur la violence sexuelle dans les conflits, viendra parler de son récent voyage au Soudan du Sud.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.