Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 6 juillet 2018

Dbf180706
6 Juillet 2018

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 6 juillet 2018

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Farhan Haq, Porte-parole adjoint de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Suède

Le Secrétaire général s’est entretenu aujourd’hui avec le Premier Ministre de la Suède, M. Stefan Löfven.  Les deux hommes ont discuté des questions d’intérêt commun, en particulier les liens entre la protection de l’enfance, les droits de l’enfant et la paix durable, et le lancement d’un processus pour élaborer des directives pratiques sur l’intégration des questions de la protection de l’enfance dans les processus de paix, conduit par le Bureau de la Représentante spéciale du Secrétaire général pour le sort des enfants en temps de conflit armé.  Le Secrétaire général a remercié la Suède pour son appui à cette initiative. 

Tchad

La Vice-Secrétaire générale de l’ONU, Mme Amina Mohammed, poursuit sa visite de deux jours au Tchad, avec des représentants de l’Union africaine et la Ministre suédoise des affaires étrangères, Mme Margot Wallström.

Aujourd’hui, la Vice-Secrétaire générale a eu des réunions avec les autorités de N’Djamena, dont un certain nombre de ministres et le Président, M. Idriss Déby.

La Vice-Secrétaire générale a félicité le Tchad pour avoir accueilli des centaines de milliers de réfugiés alors qu’il fait face à une situation économique difficile.  Elle a reconnu que le Tchad est l’un des plus grands pays hôtes de réfugiés en Afrique et a remercié le Président tchadien pour les sacrifices consentis par son peuple.  La délégation a aussi parlé avec le Président des défis liés aux inégalités entre les sexes et au nombre extraordinairement élevé des mariages précoces au Tchad.

Elle a aussi indiqué la disposition des Nations Unies à continuer d’aider le Gouvernement dans ses efforts pour relever les défis et revendications politiques et socioéconomiques.  La Vice-Secrétaire générale et la délégation devraient partir aujourd’hui pour Niamey au Niger pour poursuivre leur mission.

République populaire démocratique de Corée (RPDC)

Le Coordonnateur des secours d’urgence, M. Mark Lowcock, séjournera en RPDC du 9 au 12 juillet 2018, dans ce qui sera la première visite d’un chef des affaires humanitaire depuis 2011.

M. Lowcock devrait rencontrer des membres du Gouvernement, des partenaires humanitaires et les personnes qui reçoivent l’assistance pour mieux comprendre la situation.  Il visitera aussi des projets lancés par les Nations Unies et constatera de visu l’impact qu’a le financement international sur la vie de certaines des personnes les plus vulnérables en RPDC.

Le pays fait face à une crise humanitaire prolongée qui est largement ignorée du reste du monde.  Plus de 10 millions de personnes, soit 40% de la population, nécessitent une assistance humanitaire.  L’insécurité alimentaire et la sous-nutrition chroniques sont généralisées, condamnant un enfant sur cinq à des retards de croissance.  L’accès aux services de base, comme la santé, l’eau ou l’assainissement, est un problème pour une grande partie de la population, en particulier dans les zones rurales.

En avril dernier, les agences humanitaires qui travaillent en RPDC ont lancé un plan sur les besoins et les priorités, qui nécessite la somme de 111 millions de dollars pour fournir, cette année, une aide humanitaire vitale aux six millions des personnes les plus vulnérables.  Au 5 juillet, seul 10,5% des fonds avaient été reçus.

Syrie

Les agences humanitaires sont toujours profondément préoccupées par la sûreté et la protection des civils pris au piège des opérations militaires dans le sud de la Syrie, dont 325 000 personnes qui auraient fui depuis le 17 juin.

Hier, les intenses bombardements aériens et terrestres dans la ville de Deraa et les zones rurales de l’est et de l’ouest auraient fait 18 morts, dont 14 enfants et 3 femmes, et plusieurs blessés.

Les besoins immédiats des déplacés, dont beaucoup d’enfants, tournent autour des abris, de l’eau, de la nourriture, des soins médicaux et de l’assainissement.

Les conditions de vie des déplacés le long des régions frontalières sont extrêmement difficiles, puisqu’ils n’ont ni abri, ni installations sanitaires, ni assistance élémentaire ni accès aux services.  Quelque 70% de ceux qui vivent dans les parties ouest de Quneitra seraient sans abris, exposés aux vents poussiéreux du désert et aux hautes températures.

En coordination avec le Gouvernement jordanien, les Nations Unies ont fourni une aide vitale dont de la nourriture, de l’eau, du savon, des articles d’hygiène, des médicaments et des équipements à des dizaines de milliers de Syriens près de la frontière jordanienne.  D’autres articles sont stockés en Jordanie en attendant que la situation sécuritaire permette leur acheminement dans le sud-ouest de la Syrie. 

Réfugiés rohingya

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a indiqué aujourd’hui qu’il a commencé à passer au crible les réfugiés rohingya au Bangladesh avec le Gouvernement de ce pays.

Le processus de six mois contribuera à consolider une base de données unifiée pour la protection, la gestion des identités, la documentation, la fourniture de l’aide et les statistiques démographiques.

À la fin du processus, l’espoir est que l’exercice contribue à trouver des solutions pour les quelque 900 000 réfugiés qui ont fui le Myanmar pour le Bangladesh.  La plupart de ces personnes, soit plus de 700 000, ont fui depuis le mois d’août dernier dans ce qui était l’une des plus importantes et plus rapides crises de réfugiés que la région ait connues depuis des décennies.

Les données biométriques, dont le scanner des yeux, le relevé des empreintes digitales et les photos, sont utilisées pour confirmer l’identité des réfugiés de plus de 12 ans.  À la fin du processus, les réfugiés recevront une carte d’identité et pour beaucoup d’entre eux, ce sera la première fois qu’ils seront en possession d’un tel document.

HCR

Le HCR a aussi indiqué aujourd’hui qu’il est préoccupé par le fait que malgré la diminution du nombre de personnes qui arrivent en Europe par la mer Méditerranée, des hommes, des femmes et des enfants continuent de mourir proportionnellement en plus grand nombre pendant leur traversée.

Cette année, le record des morts et des personnes disparues a déjà été atteint avec plus de 1 000 pour la cinquième année consécutive, malgré le nombre en baisse des personnes qui se dirigent vers l’Europe.

Le HCR appelle au renforcement des capacités de recherche et de secours dans la région et rappelle aux pays leur obligation en vertu du droit de la mer, d’autoriser les efforts visant à aider les personnes en détresse dans la mer.

Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO)

Le dernier rapport de la FAO prévient que l’on n’a plus beaucoup de temps pour sauver les forêts du monde dont la superficie totale rétrécit chaque jour qui passe.

Les forêts fournissent environ 20% des revenus des ménages ruraux dans les pays en développement et du bois de cuisson et de chauffage pour une personne sur trois dans le monde.

Le rapport exhorte les gouvernements à stopper la déforestation et à gérer de manière viable cet écosystème pour éviter des conséquences dévastatrices pour les gens et les espèces qui en dépendent.  

Nomination d’un haut-fonctionnaire

Le Secrétaire général a annoncé la nomination de Mme Ayşe Cihan Sultanoğlu de la Turquie comme Représentante des Nations Unies aux Discussions internationales de Genève.

Tableau d’honneur

L’Iraq fait son entrée au tableau d’honneur après avoir payé la totalité de sa contribution au budget ordinaire de l’ONU pour 2018.  Le nombre des États qui ont fait de même s’élève désormais à 108.

Conférences de presse

Après son Point de presse, le Porte-parole adjoint a cédé le pupitre à son homologue, M. Brenden Varma, Porte-parole du Président de l’Assemblée générale.

Lundi prochain, ce sera au tour du Sous-Secrétaire général au développement économique, M. Elliot Harris, de parler du Forum politique de haut niveau pour le développement durable.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.