Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 2 juillet 2018

dbf180702
2 Juillet 2018

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 2 juillet 2018

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Farhan Haq, Porte-parole adjoint de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Bangladesh

Le Secrétaire général et le Président du Groupe de la Banque mondiale, M. Jim Yong Kim, se sont rendus aujourd’hui à Cox’s Bazar, au Bangladesh, où ils ont pu constater de visu les conditions de vie de centaines de milliers de réfugiés Rohingya. 

Devant la presse à Cox’s Bazar, le Secrétaire général a déclaré qu’il était impossible de visiter les camps sans avoir le cœur brisé par les souffrances du peuple Rohingya.  Il a affirmé avoir entendu des récits terribles de violence massive: des meurtres, des viols, des tortures et des incendies de maisons ou de villages.  Il a souligné que plus de 900 000 personnes vivaient dans des conditions terribles.

Le Secrétaire général a déclaré que la solidarité exprimée par la communauté internationale ne s’est pas traduite par un soutien suffisant au peuple Rohingya du Myanmar au Bangladesh, avec seulement 26% de l’appel de près de 1 milliard de dollars.  Le Secrétaire général a déclaré qu’il était très reconnaissant au Président de la Banque mondiale d’avoir mobilisé la Banque mondiale et qu’il espérait que celle-ci annoncerait une contribution très importante aux réfugiés Rohingya et à la communauté locale.

Au cours de la journée, les deux hommes ont visité ce qui est aujourd’hui considéré comme le plus grand camp de réfugiés au monde et ont entendu des témoignages directs sur les violences subies par ces réfugiés au Myanmar. 

Certains ont décrit clairement un climat de peur, avec des raids militaires dans leurs villages.  Un homme a expliqué comment des femmes de sa famille avaient été violées et tuées alors qu’il se cachait dans la forêt.  D’autres ont fait état de restrictions persistantes à la liberté de circulation et le manque d’accès aux services qui leur sont imposés par le Gouvernement du Myanmar. 

Le Secrétaire général et le Président du Groupe de la Banque mondiale se sont particulièrement attachés à passer du temps avec des femmes et des filles qui ont raconté des récits de violence indescriptible contre elles-mêmes et leurs familles.

Le Secrétaire général et le Président Kim sont arrivés à Dhaka, au Bangladesh, dimanche.  À son arrivée à l’aéroport, le Secrétaire général a souligné qu’il s’agissait d’une visite de solidarité à l’égard des réfugiés Rohingya et avec le peuple du Bangladesh, en particulier les communautés locales, qui ont fait preuve d’une grande générosité envers les réfugiés.

Dans la matinée de dimanche, le Secrétaire général et le Président du Groupe de la Banque mondiale ont rencontré le Premier Ministre du Bangladesh, Mme Sheikh Hasina Wazed.  Le Secrétaire général et M. Kim ont assuré le Premier Ministre d’une collaboration plus étroite entre les deux institutions sous les auspices du Gouvernement pour faire face à la crise complexe des Rohingya.

Sahara occidental

L’Envoyé personnel du Secrétaire général au Sahara occidental, M. Horst Köhler, a, ce matin, indiqué, après ses visites à Alger, Nouakchott, Rabuni et Rabat, s’être rendu au Sahara occidental, du 28 juin au 1er juillet, qui comprenait des réunions à Laayoune, Smara et Dakhla.

Lors de ses entretiens, M. Köhler a souligné l’importance de progresser vers une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable au conflit, qui assurerait l’autodétermination du peuple sahraoui. 

Il a souligné la nécessité d’un nouvel esprit de réalisme et de compromis.  Une telle solution, a-t-il dit, inciterait à davantage d’investissements étrangers directs, à une croissance et des créations d’emplois au Sahara occidental et dans toute la région du Maghreb. 

L’Envoyé personnel a été encouragé par l’ouverture à tous les interlocuteurs à jouer un rôle constructif dans la recherche d’une solution au conflit, y compris par le renforcement de la confiance politique.

Mali

Le Secrétaire général condamne l’attaque perpétrée aujourd’hui à Gao contre les forces internationales qui a causé la mort de deux civils.  Quinze civils et des membres de Barkhane ont été blessés dans l’attaque.

Le Secrétaire général exprime ses sincères condoléances aux familles des victimes, ainsi qu’au Gouvernement malien, et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.

Le Secrétaire général réaffirme la détermination des Nations Unies, conjointement avec les forces internationales opérant sous mandat du Conseil de sécurité, à continuer d’appuyer les efforts inlassables des autorités et du peuple maliens en vue de recouvrer la stabilité dans leur pays.

République arabe syrienne

Au cours du week-end, des informations ont été reçues selon lesquelles des frappes aériennes et terrestres intenses se sont poursuivies dans plusieurs zones de la province de Daraa, en République arabe syrienne, causant la mort et des blessés parmi les civils et le plus grand déplacement dans la région depuis le début du conflit.

Selon des sources humanitaires, 270 000 personnes ont été déplacées.  Des estimations sont sujettes à des changements à mesure que les chiffres continuent d’être vérifiés et que les lignes de front se modifient.

Un convoi transfrontalier des Nations Unies est immobilisé au poste frontière de Ramtha depuis le 27 juin et doit reprendre sa route dès que les conditions de sécurité le permettront.

En réponse à l’afflux de personnes déplacées qui cherchent une protection au point de passage de Nasib/Jaber, à partir du 1er juillet et en coordination avec les autorités jordaniennes, les Nations Unies apportent une aide au côté jordanien, qui est ensuite transportée par des organisations non gouvernementales à la partie syrienne pour y être distribuée.  L’aide comprend des vivres, de l’eau, des kits sanitaires, des articles de base et de l’aide médicale ambulante et de l’équipement.

Les Nations Unies et leurs partenaires humanitaires sont prêts à répondre aux dizaines de milliers de personnes déplacées dans les abris et les sites, par les voies les plus directes, dès que les accès les autorisent.

Afghanistan

La Mission des Nations Unies en Afghanistan a condamné l’attentat perpétré hier à Jalalabad, qui a fait au moins 19 morts parmi les civils, et s’est déclarée préoccupée par une série d’incidents dans lesquels des civils ont été tués au cours d’attaques contre des écoles et des centres médicaux.

« Les architectes de ce crime effroyable doivent être traduits en justice », a déclaré Mme Ingrid Hayden, Représentante spéciale adjointe du Secrétaire général pour l’Afghanistan.

Le texte de la déclaration complète est disponible sur le site Web de la MANUA.

Mexique

Au sujet des élections au Mexique, le Secrétaire général félicite le peuple mexicain pour l’exercice civique de la participation aux plus grandes élections que le pays a célébrées.  Il a exprimé la volonté de l’ONU de travailler avec le nouveau gouvernement, poursuivant la longue tradition d’excellente coopération entre le Mexique et les Nations Unies.

Haut-Commissariat pour les réfugiés

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés a demandé aujourd’hui à la présidence autrichienne du Conseil de l’Union européenne (UE) d’unir les pays européens afin qu’ils puissent mettre en place des politiques communes garantissant le droit d’asile.

Le Haut-Commissariat a également publié une série de recommandations qui incluent l’établissement d’un mécanisme de distribution équitable dans toute l’UE pour soutenir les pays recevant un nombre disproportionné de demandes d’asile, avec une approche régionale pour rendre le débarquement plus prévisible et gérable.

De plus, l’agence a nommé aujourd’hui un nouvel ambassadeur de bonne volonté en la personne de Ben Stiller, acteur, réalisateur et producteur américain.  Davantage d’informations à ce sujet est disponible en ligne.

Organisation internationale pour les migrations (OIM)

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) indique que plus de 200 migrants se sont noyés dans la mer Méditerranée au cours de ces trois derniers jours.  Vendredi, 103 personnes sont mortes dans un naufrage au nord de Tripoli, à cause de passeurs qui ont pris des migrants dans des embarcations dangereuses.  Et dimanche, 100 personnes ont été portées disparues après qu’un petit bateau pneumatique a chaviré au large d’Alkhums, à l’est de Tripoli.  Le personnel de l’OIM fournit de la nourriture et dispense des services de santé aux survivants.  Depuis le début de l’année, la Garde côtière libyenne a ramené sur la côte environ 10 000 personnes qui se trouvaient à bord de petits navires.

Tableau d’honneur

La Bolivie et le Chili sont désormais au tableau d’honneur.  Leurs paiements complets au budget ordinaire de l’Organisation portent à 107 le nombre de pays dans le même cas. 

Forum politique de haut niveau

Lundi prochain, plus de 2000 leaders de gouvernements, d’entreprises et de la société civile participeront au Forum politique de haut niveau pour le développement durable.  Le thème de cette année est « Transformation vers des sociétés durables et résilientes ».

Le Forum se poursuivra jusqu’au 18 juillet.  Le programme complet est en ligne.

Conférence de presse aujourd’hui

Cet après-midi, à 14 heures, l’Ambassadeur Olof Skoog, Représentant permanent de la Suède auprès des Nations Unies et Président du Conseil de sécurité pour le mois de juillet, présentera le programme de travail du Conseil, dont les membres sont convenus tout à l’heure.

 

 

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.