Imprimer
Dbf180618
18 juin 2018

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 18 juin 2018

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Enfants de réfugiés et de migrants 

Par principe, le Secrétaire général estime que les réfugiés et les migrants devraient toujours être traités avec respect et dignité, et conformément au droit international en vigueur. Les enfants ne doivent pas être traumatisés en étant séparés de leurs parents.  L’unité familiale doit être préservée.

Finlande

Le Secrétaire général est aujourd'hui à Helsinki, où il a organisé la deuxième réunion de son Comité consultatif de haut niveau chargé des questions de médiation.  Il a ensuite pris part aux pourparlers de Kultaranta, un débat annuel sur la politique étrangère et de sécurité.  Il a également rencontré le Président de la Finlande.

Le Secrétaire général devrait repartir très prochainement d’Helsinki pour Oslo.

Déclarations du Secrétaire général

Le Secrétaire général salue l’annonce faite par le Gouvernement afghan sur la prorogation du cessez-le-feu unilatéral avec les Taliban.

Le Secrétaire général a exhorté les Taliban à entendre l’appel à la paix du peuple afghan et à proroger à son tour le cessez-le-feu.

Le Secrétaire général est convaincu que la seule solution au conflit afghan passe par un processus politique inclusif.  Les Nations Unies sont prêtes à travailler avec le peuple afghan, le Gouvernement et toutes les parties prenantes pour parvenir à une paix durable.

Le Secrétaire général a exhorté les parties à faire obstacle à ceux qui essayent de faire dérailler les efforts de paix et a condamné l’attaque perpétrée aujourd’hui dans la province orientale de Nangahar contre les célébrations de l’Aïd. 

Concernant le Nigéria, le Secrétaire général a condamné les assassinats perpétrés, le 16 juin, dans la zone de Damboa dans l’État du nord-est de Borno, par des personnes soupçonnées d’appartenir à Boko Haram et s’attaquant aux célébrations de l’Eïd al-Fitr. 

Le Secrétaire général a lancé un appel pour que les responsables soient rapidement présentés à la justice.

Nom de pays

Dans un tweet, le Secrétaire général a félicité chaleureusement les Premiers Ministres Alexis Tsipras et Zoran Zaev pour leur rôle dans l’accord historique signé sur les rives du lac Prespa, à la frontière de la Grèce et de l'ex-République yougoslave de Macédoine.

Le Secrétaire général a encouragé les deux Gouvernements à maintenir leur ferme engagement en faveur de la ratification et de la mise en œuvre.  Il a noté que les Nations Unies étaient déterminées à soutenir ces efforts.

La Secrétaire générale adjointe aux affaires politiques, Mme Rosemary DiCarlo, a pris part à la cérémonie de signature.  « Le règlement de ce différend de longue date nous donne de l’espoir.  Cela nous rappelle qu’il est en effet possible de trouver des solutions aux problèmes les plus insolubles à travers le dialogue et le compromis », a-t-elle déclaré.

Petites armes

Mme Maria Luiza Ribeiro Viotti, Chef de Cabinet du Secrétaire général, a adressé un message au nom de celui-ci à la troisième Conférence d’examen du Programme d’action sur les armes légères, en soulignant aux délégués que, chaque année, un demi-million de personnes sont tuées violemment dans le monde entier, principalement par des armes à feu de petit calibre.

Elle a déclaré que des armes de petit calibre illicites sont également utilisées contre les forces de maintien de la paix de l’ONU.  En 2017, 56 Casques bleus sont morts au cours d’attaques violentes, soit le nombre le plus élevé en 20 ans.

Le contrôle et la règlementation des armes de petit calibre exigent des mesures allant bien au-delà des institutions de sécurité nationale, a-t-elle dit.  Ils passent aussi par la fourniture de moyens de subsistance alternatifs aux anciens combattants, la collaboration avec les gouvernements municipaux et la police, le travail avec la société civile, y compris les organisations locales et les programmes de réduction de la violence communautaire, ainsi que les entreprises locales.

Cette déclaration est disponible en ligne.

Yémen

Cet après-midi, l’Envoyé spécial pour le Yémen, M. Martin Griffiths, doit faire un exposé par visioconférence devant le Conseil de sécurité, afin de présenter les éléments dont il discuté avec ses interlocuteurs ces derniers mois en vue de la reprise des négociations.  L’Envoyé spécial était précisément à Sanaa pour trouver un accord pour Hodeïda.  Il discutera des résultats de ses discussions avec la Coalition dans les prochains jours.

Cette réunion d’information du Conseil se tiendra dans le cadre de consultations privées, et M. Mark Lowcock, Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et Coordonnateur humanitaire, informera aussi le Conseil de sécurité à huis clos.

Sur le terrain, les combats acharnés se sont poursuivis à Hodeïda aujourd’hui.  Environ 5 200 familles ont fui ces combats pour se mettre en sécurité dans leurs propres districts ou dans d’autres districts de la province d’Hodeïda.  Ce nombre devrait augmenter à mesure que les hostilités se poursuivent.

Les organismes ont prépositionné 63 000 tonnes de nourriture, des dizaines de milliers de trousses d’urgence et des vivres et plus d’un million de litres de carburant.  Des équipes médicales ont été envoyées et des points de services humanitaires ont été mis en place et répartis dans Hodeïda, y compris dans la ville.  Les distributions de trousses d’urgence ont commencé la semaine dernière et se poursuivent.

Police

Le deuxième Sommet des chefs de police des Nations Unies aura lieu les 20 et 21 juin.  Il réunira des ministres, des chefs de police, des gendarmes et des représentants de la police de 193 pays, en vue d’élaborer une vision pour la Police des Nations Unies et susciter des engagements pour renforcer la capacité de celle-ci à prévenir efficacement les menaces à la sécurité avant qu’elles ne franchissent les frontières.

S’appuyant sur la réforme en cours et l’initiative Action pour le maintien de la paix du Secrétaire général, ce sommet doit dresser le bilan des efforts menés par la Police des Nations Unies, notamment en ce qui concerne l’efficacité et la réalisation de la vision du Secrétaire général d’une « Police des Nations Unies transformée, centrée sur les personnes, moderne, souple et flexible, spécialisée et basée sur les droits ».

Invités du Point de presse aujourd’hui

Invités du Point de presse, le Conseiller de la Police des Nations Unies, M. Luis Carrillo, ainsi que le Commissaire de police de la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS) et le Commissaire de police de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), doivent s’exprimer devant la presse sur le Sommet de la police.

Droits de l’homme

À Genève aujourd’hui, le Haut-Commissaire aux droits de l’homme, M. Zeid Ra’ad al Hussein, a présenté devant le Conseil des droits de l’homme sa dernière évaluation mondiale.  Il a déclaré que, d’un point de vue historique, la force la plus destructrice capable de mettre en danger le monde est le nationalisme chauviniste lorsqu’il se voit porté à des « extrémités acharnées » par des dirigeants méprisants et servant leurs propres intérêts et amplifié par des idéologies de masse qui répriment elles-mêmes la liberté.  Au moment où les attaques contre le système et les règles multilatérales s’amplifient, a-t-il ajouté, il en va de même pour le risque de voir davantage de méfaits commis à une plus large échelle.

Le Haut-Commissaire a engagé le Conseil à agir davantage, à parler plus fort et à redoubler d’efforts en faveur du bien commun et du droit universel des droits de l’homme, afin d’augmenter les perspectives de paix dans le monde.

Lorsque les dirigeants sapent les droits de l’homme, ainsi que le droit des droits de l’homme, il ne s’agit en aucun cas d’un acte de patriotisme, a-t-il dit.  Ils sapent les structures capables d’assurer la sécurité de leur peuple.  Le véritable patriotisme, c’est de considérer chaque État et l’humanité dans son ensemble, comme une communauté de responsabilité mutuelle, avec des besoins et des objectifs communs, a-t-il dit.

Parité

L’UNICEF s’est vu décerné le certificat EDGE, ce qui en fait la première agence de l’ONU à obtenir la principale certification mondiale d’évaluation des méthodologies d’entreprise en matière d’égalité entre les sexes.

Le processus de certification des Dividendes économiques pour l’égalité hommes-femmes (EDGE) repose sur un examen complet des politiques et des données, ainsi que sur l’analyse d’une enquête menée à l’échelle de l’organisation sur l’expérience et la perception du personnel en ce qui concerne l’égalité entre les sexes sur les lieux du travail.

La Directrice exécutive de l’UNICEF, Mme Henriette Fore, a souligné à cette occasion que les droits et le bien-être des enfants sont réalisés lorsque les droits des femmes sont respectés et maintenus.

Étant la plus importante organisation de défense des droits de tous les enfants et jeunes gens, y compris les jeunes femmes et les fillettes, nous devons guider en montrant l’exemple, a-t-elle dit.

Conférences de presse demain

Demain, à 11 heures, le Président de la troisième Conférence des Nations Unies chargée d’examiner les progrès accomplis dans l’exécution du Programme d’action en vue de prévenir, combattre et éliminer le commerce illicite des armes légères sous tous ses aspects (RevCon3), M. Jean-Claude Brunet, et la Haut-Représentante pour les affaires de désarmement, Mme Izumi Nakamitsu, feront le point sur la mise en œuvre du Programme susmentionné et de son Instrument international de traçage.

L’invitée du Point de presse sera Mme Pramila Patten, Représentante spéciale du Secrétaire général chargée de la question des violences sexuelles commises en période de conflit.  Elle interviendra dans le contexte de l’observation de la Journée internationale pour l’élimination de la violence sexuelle en temps de conflit.

Elle sera suivie, à 13 heures, de la Directrice du Bureau de New York du Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR), Mme Ninette Kelley, qui fera le point sur le lancement du rapport du HCR sur les Tendances mondiales.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.