Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 17 mai 2018

Dbf180517
17 mai 2018

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 17 mai 2018

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Farhan Haq, Porte-parole adjoint de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

États-Unis

Ce matin, le Secrétaire général a eu une série de réunions avec des représentants et sénateurs américains au Capitol Hill, en commençant par un petit-déjeuner de travail avec les membres de la Commission des affaires étrangères de la Chambre des représentants.  Il s’est ensuite entretenu avec le leader de la majorité, M. Kevin McCarthy, avant de rencontrer le Freedom Caucus.

Cet après-midi, le Secrétaire général a prévu de poursuivre ses réunions avec le leader de la minorité et Représentante, Mme Nancy Pelosi, le Président de la Commission budgétaire du Sénat, M. Richard Shelby, et le leader de la majorité au Sénat, M. Mitch McConnell.

Le Secrétaire général a informé les membres du Congrès des initiatives de réforme en cours aux Nations Unies, tant celles sur lesquelles il travaille avec les États Membres que celles qui relèvent de son autorité, dont la parité entre les sexes.  Il a remercié les membres du Congrès pour l’appui constant des États-Unis, en particulier les quotes-parts.  Les discussions ont porté sur un large éventail de questions.

Demain, le Secrétaire général devrait s’entretenir avec le Président Donald Trump et d’autres hauts responsables de l’Administration américaine.

Demain matin, la Vice-Secrétaire générale, Mme Amina Mohammed, quitte New York pour Washington pour y rejoindre le Secrétaire général.  Elle quittera Washington dans la soirée pour Londres où elle doit faire une déclaration liminaire à l’édition 2018 de la Conférence de l’Université d’Oxford sur l’Afrique.

La Vice-Secrétaire générale sera de retour à New York ce week-end.

Désarmement

Le Secrétaire général part, la semaine prochaine, pour la Suisse où il doit parler aux étudiants de l’Université de Genève, jeudi prochain.  Le Secrétaire général entend se concentrer sur son agenda pour le désarmement.

De Genève, il se rendra au Mont Pèlerin pour participer à la retraite de ses représentants spéciaux.

Gaza

Le Coordonnateur humanitaire pour le Territoire palestinien occupé, M. Jamie McGoldrick, a appelé aujourd’hui à un appui urgent pour répondre aux besoins humanitaires des victimes de la violence à Gaza, indiquant que la situation y est dévastatrice et que la crise est loin d’être terminée.

La réponse humanitaire à Gaza se concentre sur les premiers soins de santé, l’aide à la santé mentale et la protection, mais elle est compromise par les graves pénuries de médicaments et autres produits, les difficultés d’accès aux soins en dehors de Gaza et les graves problèmes financiers.

Malgré les dégâts qu’il a subis, le point passage de Kerem Shalom est partiellement rouvert: 15 camions chargés de produits médicaux ont pu entrer à Gaza dimanche et mardi.  Deux autres camions des Nations Unies chargés de 76 000 litres de carburant, d’eau et de matériel d’assainissement sont arrivés à Gaza hier, pour les centres de santé.  Des arrangements sont en cours pour faire venir un autre camion de 76 000 litres d’eau.

Les partenaires de la santé indiquent qu’il faut immédiatement 1,2 million de dollars pour les médicaments et les projets jetables et une autre somme de 3,9 millions de dollars pour les produits médicaux et le personnel des urgences.  Une dernière somme de 19,5 millions est nécessaire pour couvrir les besoins de santé jusqu’au mois d’août.

République centrafricaine

Un soldat de la paix de la Mission de l’ONU en République centrafricaine (MINUSCA) a été tué et huit autres ont été blessés, ce matin, dans le sud du pays.

Le contingent mauritanien escortait un convoi vers la ville d’Alindao quand il a été attaqué par des membres présumés des antibalaka.

Ébola

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) s’est dite aujourd’hui préoccupée maintenant qu’un cas d’Ébola a été confirmé dans une zone urbaine de la République démocratique du Congo.

Ce nouveau cas a été confirmé à Wangata, une des trois zones de santé de Mbandaka, une ville de près d’1,2 million de personnes de la province de l’Équateur.  

Jusqu’à aujourd’hui, tous les cas confirmés d’Ébola l’avaient été dans la zone de santé de Bikoro, une zone isolée à près de 150 kilomètres de Mbandaka.

L’OMS déploie environ 30 experts pour surveiller la ville et travaille avec le Ministère de la santé et ses partenaires pour sensibiliser les communautés à la prévention, au traitement et au signalement de nouveaux cas.

L’OMS travaille aussi avec Médecins sans frontières (MSF) et d’autres partenaires pour renforcer la capacité des centres de santé et les rendre capables de traiter les patients dans des unités spécialisées. 

Au 15 mai, sur un total de 44 cas signalés, 3 ont été confirmés, 20 ont été classés comme probable et 21 comme suspects.

République démocratique du Congo (RDC)

La Mission de l’ONU en RDC (MONUSCO) a indiqué que les soldats de la paix portés disparus ont été libérés hier.  En sécurité et en bonne santé, ils ont été transférés aujourd’hui vers leur base à Kalemie.

Soudan du Sud

La Mission de l’ONU au Soudan du Sud (MINUSS) a indiqué aujourd’hui que 150 Casques bleus ont été rapidement redéployés dans l’État de l’Unité pour renforcer les efforts de protection des civils.  Le Représentant spécial du Secrétaire général dans le pays, M. David Shearer, a dit que ce qu’ils voient ce sont des tueries délibérées de civils et des violences sexuelles et enlèvements de femmes et d’enfants.  Les maisons et les moyens de subsistance sont systématiquement détruits, empêchant les familles de retourner chez elles et de subvenir à leurs besoins.

Le déploiement des Casques bleus permettra aux troupes de mener des patrouilles plus serrées et d’aller dans les villages où les pires atrocités ont lieu pour créer une présence protectrice et prévenir d’autres affrontements.  Les Casques bleus vont appuyer le renforcement de la base de la Mission à Leer où de nombreux civils ont trouvé refuge.

Des milliers de civils fuient les intenses combats maintenant que les forces armées se dirigent de Koch à Leer.  Au moins 30 villages ont été attaqués.  Un site près de la Base de l’ONU, à Leer, accueillait environ 500 déplacés mais l’intensification des affrontements violents a fait grimper ce nombre à environ 2 000, dont 70% d’enfants.

Afrique de l’Ouest

Le Directeur exécutif du Programme alimentaire mondial (PAM), M. David Beasley, part aujourd’hui pour le Sénégal, avant de gagner le Mali et le Niger.

Plus de cinq millions de personnes dans six pays de la région du Sahel, à savoir le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Sénégal et le Tchad, pourraient connaître la famine cette année.

Le PAM appelle à des fonds urgents de 165 millions de dollars pour répondre aux besoins pendant la saison de soudure.

Iraq

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour l’Iraq, M. Jan Kubiš, a appelé aujourd’hui la Haute Commission électorale indépendante à enquêter immédiatement et en profondeur sur toutes les plaintes concernant le processus électoral.

Il a dit que la Commission doit agir avec célérité pour traiter sérieusement de toutes les plaintes, y compris, si nécessaire, procéder à un recomptage manuel partiel dans des endroits sélectionnés, en particulier à Kirkouk.  Il est important que cela se fasse en toute transparence et en présence de témoins, pour renforcer la confiance dans le processus.  Il a ajouté que l’ONU est prête à apporter son aide, si on le lui demande.

M. Kubiš appelle aussi tous les acteurs politiques à s’attacher à la paix et au règlement de tous les différends électoraux par la voie des canaux légaux établis.

Rohingya

Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) a indiqué aujourd’hui que plus de 60 bébés rohingya naissent par jour dans les camps de réfugiés au Bangladesh.

Cela fait plus de 16 000 bébés en neuf fois mois depuis qu’à son pic, la violence dans l’État Rakhine, au Myanmar, a forcé des milliers de familles à traverser la frontière, dans un contexte de violence sexuelle généralisée dont des viols.

Les femmes et les enfants qui ont survécu à la violence sexuelle sont parmi les plus vulnérables et les plus marginalisés, puisque, craignant la stigmatisation et d’autres violences, ils ne se font pas connaître.

Avec ses partenaires, l’UNICEF fournit des soins pré et postnatals aux mères et aux bébés.  Il a mobilisé quelque 250 volontaires pour veiller à ce que les femmes viennent de plus en plus nombreuses aux visites médicales avant et après l’accouchement.

L’UNICEF milite aussi pour l’inscription des nouveau-nés au registre civil, car, sans cela, les bébés n’auront pas accès aux services essentiels auxquels ils ont droit.

Journée des télécommunications

La Journée mondiale des télécommunications et de la société de l’information est célébrée aujourd’hui.  L’idée est de sensibiliser l’opinion publique aux possibilités qu’offrent Internet et les autres technologies de la communication et de l’information.  Le thème de cette année est « Promouvoir une utilisation positive de l’intelligence artificielle » pour accélérer la réalisation des objectifs de développement durable.

Dans son message, le Secrétaire général déclare que les technologies émergentes ont le potentiel d’émanciper les gens et de transformer la manière on transmet le savoir.  Il a encouragé les pays à travailler ensemble pour veiller à ce que ces technologies servent l’intérêt commun et toute l’humanité.

Homophobie

La Journée internationale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie est commémorée aujourd’hui.  L’idée est de sensibiliser l’opinion publique aux droits des lesbiennes, des gays, des bisexuels, et des intersexes.

Dans une déclaration, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) dit que, malgré les progrès dans de nombreux pays, les LGBTI sont toujours confrontés à des niveaux élevés de violence et à des inégalités dans les sphères publique et privée, y compris dans le milieu familial et le lieu de travail, principalement à cause de leurs orientation et identité sexuelles.

Le PNUD et les autres agences comme le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP), le Bureau des Nations Unies aux droits de l’homme et l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) travaillent avec la communauté LGBTI, les gouvernements et les autres organisations, pour faciliter le dialogue politique et promouvoir des lois, des politiques et des pratiques en faveur des droits des LGBTI dans 53 pays d’Asie, d’Afrique, des Caraïbes et d’Europe de l’Est.

Tableau d’honneur

La Guinée a payé la totalité de sa contribution au budget ordinaire de l’ONU pour 2018, devenant le quatre-vingt-quinzième État Membre à l’avoir fait.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.