Print
Dbf180511
11 mai 2018

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 11 mai 2018

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Farhan Haq, Porte-parole adjoint de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Déplacement du Secrétaire général

Nous avions déjà annoncé plus tôt qu’à partir de ce week-end, le Secrétaire général se rendrait d’abord à Vienne, puis à Bruxelles.

À la suite de ces étapes, le Secrétaire général sera à Washington, à compter du jeudi 17 mai.  Il aura des réunions au Capitole avec des membres du Congrès et des représentants clefs de l’Administration américaine.

Le samedi 19 mai, le Secrétaire général prononcera le discours d’ouverture à la « School of Foreign service » de l’Université de Georgetown, après quoi il reviendra à New York.

Ebola

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a déclaré, aujourd’hui, qu’elle estimait à 32 le total des cas d’Ébola en République démocratique du Congo pour la période allant du 4 avril au 9 mai 2018.

L’OMS et Médecins sans frontières (MSF) disposent déjà d’une équipe d’intervention sur le terrain et d’une deuxième équipe de 20 à 40 spécialistes en épidémiologie, logistique, mobilisation sociale, dépistage des contacts et programmes de vaccination.

Des équipements de protection individuelle ont été déployés et nous espérons que les installations de laboratoire mobiles fonctionneront d’ici au week-end.

L’accès à la zone est extrêmement problématique, car elle se trouve à 15 heures en moto de la ville la plus proche; l’OMS discute actuellement avec le Programme alimentaire mondial (PAM) de la possibilité de déblayer la piste à Bikoro et de mettre en place un pont aérien.

L’épidémie est particulièrement préoccupante car elle a déjà été identifiée à trois endroits sur une distance de 60 kilomètres.  En outre, on sait déjà que trois agents de santé ont été infectés, l’un d’entre eux étant mort hier.

L’OMS prévoit donc tous les scénarios, y compris le scénario le plus défavorable.  Elle a débloqué 1 million de dollars de son fonds de prévoyance le jour même où l’épidémie a été déclarée.

Le Coordonnateur des secours d’urgence, M. Mark Lowcock, a annoncé le versement immédiat de 2 millions de dollars du Fonds central d’intervention d’urgence (CERF) pour aider les partenaires humanitaires en RDC à combattre et contenir cette nouvelle épidémie d’Ebola.

Soudan du Sud

Au Soudan du Sud, trois hauts responsables de l’ONU ont fermement condamné la récente escalade de la violence dans l’ancien État de l’Unité et ont exhorté toutes les parties à mettre fin aux attaques contre les civils, en particulier les femmes et les enfants.

Au cours des deux dernières semaines, les rapports venus de l’ancien État de l’Unité font état de combats intenses entre les forces gouvernementales, l’Armée populaire de libération du Soudan (APLS) et l’APLS dans l’opposition.  Des enquêtes préliminaires menées par les Nations Unies ont permis de mettre en lumière des violations alarmantes des droits de l’homme, notamment des meurtres, des pillages, des enlèvements, des viols et des viols collectifs commis par les deux parties pendant les combats, entraînant des déplacements forcés de population.  La Représentante spéciale du Secrétaire général chargée de la question des violences sexuelles commises en période de conflit, Mme Pramila Patten, la Représentante spéciale du Secrétaire général pour le sort des enfants en temps de conflit armé, Mme Virginia Gamba, et le Conseiller spécial pour la prévention du génocide, M. Adama Dieng, ont déclaré que ces violations pourraient constituer des crimes atroces.

Ils ont ajouté que la violence sexuelle en tant que tactique de guerre généralisée et systématique se poursuivait au Soudan du Sud, censément pour punir les civils perçus comme étant liés à un groupe politique ou ethnique particulier.

Un communiqué conjoint est disponible en ligne

Soudan/Soudan du Sud

Le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d’urgence, M. Mark Lowcock, se rendra au Soudan et au Soudan du Sud du 12 au 16 mai pour observer par lui-même la crise humanitaire prolongée au Soudan et les conséquences dévastatrices de la violence au Soudan du Sud.

Pendant son séjour au Soudan, du 12 au 14 mai, M. Lowcock rencontrera des personnes déplacées par le conflit dans le Kordofan meridional et rencontrera de hauts responsables du Gouvernement et des partenaires humanitaires à Khartoum.  Le Soudan reste l’une des plus grandes urgences au monde, avec au moins 5,5 millions de personnes ayant besoin d’assistance.  La communauté humanitaire a lancé un appel d’un montant de 1 milliard de dollars pour fournir une aide humanitaire aux personnes dans le besoin en 2018, montant sur lequel 229 millions de dollars ont été reçus.

Au Soudan du Sud, du 15 au 16 mai, M. Lowcock pourra constater la situation humanitaire actuelle et lancera un appel à une action urgente pour soulager les souffrances.  La crise au Soudan du Sud continue de prendre de l’ampleur, avec 7,1 millions de personnes risquant d’être gravement touchées par l’insécurité alimentaire au cours des prochains mois.  Le plan d’intervention humanitaire du Soudan du Sud n’est actuellement financé qu’à 14%, soit un manque de près de 1,5 milliard de dollars.

Afghanistan

M. Andrew Gilmour, Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux droits de l’homme, a salué l’engagement pris par le Gouvernement afghan d’améliorer la situation des droits de l’homme, mais il a également appelé à davantage de mesures pour mettre fin aux attaques visant les civils, notamment par les groupes extrémistes et aux discriminations dont sont victimes les femmes à tous les niveaux de la société.

« Ce qui enverrait un signal fort aux hommes qui continuent d’abuser violemment des femmes en toute impunité, ce serait de commencer sérieusement à les poursuivre », a déclaré M. Gilmour.  Il a également exhorté les autorités à enquêter et à poursuivre les auteurs militaires ou civils d’atteintes sexuelles sur des garçons.

Lors de sa rencontre avec le Président Ashraf Ghani mercredi, M. Gilmour a salué l’engagement clair du Président à prendre des mesures supplémentaires pour protéger les civils, malgré des circonstances extrêmement difficiles.

Davantage de détails sur cette visite peuvt être trouvé sur le site Web de la Mission des Nations Unies en Afghanistan.

Moyen-Orient

M. Nickolay Mladenov, le Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, a rencontré aujourd’hui, à Moscou, le Ministre russe des affaires étrangères, M. Sergueï Lavrov, et a fait savoir que les Nations Unies étaient très préoccupées par l’embrasement des conflits au Moyen-Orient, qui font monter les tensions, notamment les conflits en Syrie et au Yémen ainsi que la situation palestinienne.

Il s’est dit particulièrement inquiet du transfert de l'ambassade des États-Unis à Jérusalem, lundi, et des manifestations prévues à Gaza.  Il a une fois de plus appelé Israël à être très prudent dans la façon dont il utilise la force pour répondre aux manifestants à Gaza et à bien calibrer son usage.  Il a également appelé le Hamas et les responsables des manifestations à Gaza à empêcher les frictions et à éviter les situations dans lesquelles des provocations peuvent se produire.

Syrie

Hier, deux groupes de personnes auraient atteint le point de passage du château d’Al-Madiq après avoir été évacuées des régions rurales du nord de Homs vers le nord-ouest de la Syrie.  L’un des deux groupes se serait vu refuser l’entrée dans la ville d’Al Bab et aurait été contraint de retourner au point de passage après avoir attendu 37 heures.  Le nombre total de personnes évacuées de la partie rurale au nord de Homs était hier de 6 194.

La liberté de circulation des civils doit être garantie par toutes les parties sur le terrain.  Toute évacuation de civils doit être sûre, volontaire et strictement conforme aux normes de protection du droit international.

L’ONU continue d’appeler toutes les parties et tous ceux qui les influencent à assurer la protection des civils et des infrastructures civiles et à permettre un accès humanitaire sûr, soutenu et sans entrave à tous ceux qui en ont besoin, conformément à leurs obligations en vertu du droit international humanitaire.  Il est également impératif que tous les déplacés soient autorisés à retourner volontairement, en toute sécurité et dans la dignité, chez eux dès que la situation le permettra.

Malaisie

Dans une déclaration publiée hier après-midi, le Secrétaire général a félicité la Malaisie pour la tenue pacifique d'élections législatives et a félicité le peuple malaisien pour son engagement ferme en faveur du processus démocratique.

Le Secrétaire général s’est félicité de l’annonce de la formation d’un nouveau Gouvernement, sous la direction du Premier Ministre Mahathir Mohamad, et a rendu hommage au Premier Ministre sortant, M. Najib Razak.

Le Secrétaire général espère continuer à travailler en étroite collaboration avec la Malaisie sur des questions d’intérêt mutuel.

Péninsule coréenne

Dans une déclaration, le Secrétaire général a salué le sommet trilatéral entre le Japon, la Chine et la République de Corée, tenu le 9 mai à Tokyo, le soutien apporté par les dirigeants des trois pays à la Déclaration de Panmunjom et leur coopération pour la dénucléarisation de la péninsule coréenne.

Le Secrétaire général espère que la volonté commune des pays d’Asie du Nord-Est renforcera la voie vers une paix et une prospérité durables dans la région.

Inondations

Depuis le début de la saison des pluies en Afrique de l’Est, des pluies importantes et fortes ont provoqué des crues soudaines et des inondations en Éthiopie, au Kenya et en Somalie.

Les inondations ont entraîné le déplacement de 151 000 personnes dans la région du Somali, en Éthiopie, et de 311 100 personnes, au Kenya.  En Somalie, les inondations ont affecté 718 000 personnes, provoquant notamment le déplacement de 220 000 personnes dans les régions du sud et du centre du pays.

Les gouvernements respectifs et les partenaires humanitaires fournissent une assistance mais la fourniture de l’aide est entravée par la limitation des ressources.

En Éthiopie, des interventions urgentes sont nécessaires pour prévenir la réapparition des flambées de diarrhée aqueuse aiguë dans la région somalie.  La Société de la Croix-Rouge du Kenya a fait état d’un besoin urgent de reconstituer les stocks non alimentaires et 23,8 millions de dollars sont indispensables pour l’assistance en Somalie.

Oiseaux

Demain sera la Journée mondiale des oiseaux migrateurs, qui vise à sensibiliser à l’importance de la protection des oiseaux migrateurs et de leurs habitats partout dans le monde.

Dans son message à l’occasion de la Journée, le Secrétaire général a déclaré que les oiseaux migrateurs relient les hommes, les écosystèmes et les nations et sont des symboles de paix et d’une planète interconnectée.

Il a ajouté que la Journée venait rappeler que les écosystèmes du monde entier sont menacés par les changements climatiques et a exhorté les gouvernements et les peuples du monde à prendre des mesures de conservation concertées qui contribueront à assurer la survie des oiseaux - et la nôtre.

Tableau d’honneur

La Côte d’Ivoire, la Mauritanie et le Royaume-Uni se sont intégralement acquittés de leur contribution au budget ordinaire, ce qui porte le nombre d’États Membres inscrits au tableau d’honneur à 93.

Éducation

Après l’intervention de M. Brenden Varma, Porte-parole du Président de l’Assemblée générale, l’Envoyé spécial des Nations Unies pour l’éducation mondiale, M. Gordon Brown, devait rencontrer la presse.  Il a eu un entretien avec le Secrétaire général et reçu une pétition de jeunes demandant plus d’investissements dans le secteur de l’éducation.  Il devait être accompagné de Mme Annette Dixon, Vice-Présidente du développement humain à la Banque mondiale, M. Luis Alberto Moreno, Président de la Banque interaméricaine de développement, et M. Jakaya Kikwete, ancien Président de la Tanzanie et Commissaire de la Commission internationale pour le financement de possibilités d’éducation dans le monde.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.