Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 27 avril 2018

Dbf180427
27 avril 2018

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 27 avril 2018

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Péninsule coréenne

Le Secrétaire général se félicite, aujourd’hui, du sommet véritablement historique entre les dirigeants de la République de Corée et de la République populaire démocratique de Corée (RPDC).

Le Secrétaire général salue le courage et le leadership qui ont conduit à des engagements importants et des mesures agréées décrits dans la Déclaration de Panmunjom pour la paix, la prospérité et l’unification de la péninsule coréenne.  Le Secrétaire général compte que les parties feront fond sur cette première réunion et mettront en œuvre rapidement toutes les mesures agréées pour renforcer la confiance et la réconciliation, tenir un dialogue sincère et assurer des progrès vers une paix durable et une dénucléarisation véritable de la péninsule coréenne.  Le Secrétaire général attend avec intérêt que ces acquis se consolident et progressent durant le sommet entre les leaders des États-Unis et de la RPDC qui devrait avoir lieu très prochainement.

Le Secrétaire général promet son engagement et sa disposition à contribuer à ces processus importants.

Arménie

Le Secrétaire général s’est entretenu aujourd’hui, par téléphone, avec le Président arménien, M. Armen Sarkissian.  Il a félicité ce dernier pour son élection et souligné la nécessité de trouver des solutions pacifiques aux derniers développements dans le pays, grâce au dialogue et dans le cadre de la Constitution.

Le Président arménien a exprimé son appréciation pour l’appui des Nations Unies et a convenu avec le Secrétaire général de l’importance du dialogue et du consensus.

Madagascar

Le Secrétaire général s’est aussi entretenu par téléphone, aujourd’hui, avec le Président malgache, M. Hery Rajaonarimampianina.  Le Secrétaire général a réitéré son appel au dialogue politique, offert ses bons offices et convenu avec le Président de dépêcher son Envoyé spécial, M. Abdoulaye Bathily, à Madagascar immédiatement.  M. Bathily travaillera étroitement avec l’Union africaine et la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC).  Le Secrétaire général appelle toutes les parties prenantes à appuyer le travail du Conseil spécial et à coopérer avec lui.

Multilatéralisme

Ce matin, la Vice-Secrétaire générale est intervenue au Symposium de haut niveau sur « Le renforcement du multilatéralisme et du système commercial multilatéral à l’âge de la numérisation ».  Elle a déclaré que le commerce est un plier fondamental de l’économie moderne mais a averti que « nous ne pouvons tenir le système commercial multilatéral pour acquis.  Nous devons le nourrir et le renforcer ».

La Vice-Secrétaire générale a ajouté qu’au moment où l’économie mondiale est en train de vivre un nouvel élan, l’introduction de politiques commerciales restrictives est une source de préoccupation, puisqu’elle pourrait compromettre la confiance, faire dérailler la croissance mondiale et affecter les entreprises et les consommateurs.

Elle a appelé les pays à appuyer un système commercial multilatéral universel, fondé sur des règles, ouvert, non discriminatoire et équitable, sous l’égide de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

Soudan du Sud

La Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS) a prévenu, aujourd’hui, que la reprise des affrontements violents dans les États de l’Unité, de Jonglei et de l’Équatoria central, a un impact dévastateur sur des milliers de civils et les agences humanitaires.

Le Chef de la Mission, M. David Shearer, a indiqué que les civils sont pris entre deux feux, dont beaucoup de femmes, d’enfants et de personnes âgées.  Il a cité des cas de meurtres, de violence sexuelle, de maisons réduites en cendres, de bétail volé et de pillage des hôpitaux et des écoles.

Pendant la nuit, des tirs ont été entendus près de la base opérationnelle temporaire de la Mission, à Leer.  Les soldats de la paix sont en alerte maximale pour protéger le flux des 600 déplacés qui cherchent à échapper à la violence de ces derniers jours.

Cela porte à environ 1 100 le nombre des déplacés à Leer.  Un petit nombre de déplacés est aussi arrivé au site de protection de l’ONU, à Bentiu, et d’autres devraient les suivre, alors que des milliers de personnes ont fui dans les zones marécageuses et dans la brousse.

Syrie

Les agents humanitaires se disent profondément préoccupés pour la sûreté et la protection des dizaines de milliers de civils, après la dernière intensification des hostilités autour de la zone assiégée de Yarmouk et dans le sud de Damas.  Malgré les quelques heures de calme hier, les hostilités auraient repris.  Les points de passage des zones contrôlées par le Gouvernement vers les villes de Yalda, Babilla et Beit Sahm sont toujours fermés.

Depuis que les hostilités ont repris dans la zone assiégée de Yarmouk, le 19 avril dernier, les explosions auraient tué 9 personnes et blessés 65 autres, causant des mouvements de population.

L’ONU est prête à renforcer sa réponse humanitaire dans le sud de de Damas.

Elle est aussi préoccupée pour la sûreté et la protection des civils dans le sud de la province de Hama où les hostilités se sont intensifiées au début du mois d’avril, causant morts et blessés et la fuite d’un nombre estimé à 25 000 personnes.  Les autorités locales font aussi état de personnes qui souffrent de malnutrition et qui ont besoin d’une assistance médicale d’urgence. 

Iraq

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour l’Iraq, M. Ján Kubiš, était hier dans la province d’Anbar où il a réitéré son appel pour que les Iraquiens saisissent l’occasion des prochaines élections législatives pour faire entendre leurs voix et obtenir des changements positifs.

Il a ajouté que les élections sont un pilier du processus démocratique.  M. Kubiš a estimé que c’est l’occasion pour les Iraquiens de voter et de décider de leur propre avenir en choisissant les représentants qui travailleront pour leur sécurité, leur stabilité et leur prospérité.

Bangladesh-Myanmar

Au moment où le Conseil de sécurité s’envole vers la région, la population totale des réfugiés rohingya au Bangladesh est estimé à plus d’un million.  De nouveaux réfugiés continuent d’arriver, dont environ 8 000 nouvelles arrivées depuis janvier 2018.

Le Gouvernement et le peuple du Bangladesh ont fait preuve d’une générosité extraordinaire, avec l’appui de la communauté internationale.

La dernière série de distribution de nourriture a concerné plus de 470 000 personnes.  Plus de 5 000 puits tubulaires et 47 000 latrines ont été construits et plus que 90 000 enfants ont accès à l’éducation primaire.

Les partenaires humanitaires mènent aussi des missions de protection pour aider les victimes de la violence sexuelle et de la violence fondée sur le sexe et renforcent dans le même temps, les efforts de préparation à la saison des cyclones et des moussons.

Plus de 65 000 ménages ont reçu du matériel pour se protéger des moussons.  Plus de 15 000 réfugiés, en particulier dans les zones à risques, seront bientôt réinstallés dans des zones plus sûres pendant que la construction des routes d’accès progresse. 

À ce jour, le Plan de réponse conjoint à la crise humanitaire des réfugiés rohingya, lancé à la mi-mars, n’est financé qu’à hauteur de 9%.  Le plan vise la collecte d’une somme de 951 millions de dollars pour répondre aux besoins de quelque 1,3 million de réfugiés rohingya et des membres vulnérables de la communauté d’accueil jusqu’à décembre 2018.

UNICEF

Ce soir, à 18 h 15, le Secrétaire général prendra la parole à une manifestation coorganisée par le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) et la Fondation « Education Above All », à la « New York Public Library ».  Il s’agit de braquer les projecteurs sur la crise de l’éducation dans le monde et du travail qu’il reste à faire pour que chaque enfant ait une éducation de qualité.

Conférence de presse

Le Porte-parole du Président de l’Assemblée générale, M. Brenden Varma, a répondu aujourd’hui aux questions de la presse, avant une conférence organisée par le Département des affaires économiques et sociales (DAES) sur la clôture du forum sur le suivi du financement du développement.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.