Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 23 avril 2018

dbf180423
23 avril 2018

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 23 avril 2018

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Suède

Le Secrétaire général a quitté la Suède et devrait arriver à New York dans quelques heures.

Ce matin, avant de partir, il a rencontré le Premier Ministre suédois, M. Stefan Löfven.  Lors d’une conférence de presse, le Secrétaire général a déclaré que le Conseil de sécurité avait eu deux jours de discussions très constructives en Suède, ce qui a permis d’apaiser certains problèmes et d’aider les membres du Conseil à progresser vers les objectifs les plus importants.  Cela inclut, dans le cas de la Syrie, un soutien entier à une solution politique et un travail en faveur de la réussite des pourparlers intersyriens de Genève.

Au cours du week-end, le Secrétaire général a mené un séminaire qui réunissait les membres du Conseil de sécurité, dans la propriété qui appartenait à l’ancien Secrétaire général Dag Hammarskjöld, dans le sud de la Suède.  Il a exprimé sa profonde gratitude au Gouvernement suédois pour l’organisation de cet événement, en soulignant le caractère très symbolique du lieu.

Le Secrétaire général a également donné la « conférence de Dag Hammarskjöld » à Uppsala, hier après-midi, au cours de laquelle il a décrit l’ancien Secrétaire général comme sa référence et son inspiration: un homme d’action, un diplomate extrêmement sophistiqué et un homme de culture.  Il a également parlé des nouveaux défis auxquels le monde est confronté: le terrorisme mondial, les changements climatiques, les inégalités, la cyberguerre et la nécessité de rétablir l’intégrité du système de protection des réfugiés.

République populaire démocratique de Corée

Le Secrétaire général, dans des remarques qu’il a faites aujourd’hui en Suède, a déclaré que l’unité du Conseil de sécurité sur la Corée avait aidé le monde à se mettre sur la voie d’une dénucléarisation pacifique de la péninsule coréenne.  Il a dit que l’unité du Conseil de sécurité, qui était capable de se réunir et de définir un ensemble de sanctions fortes et significatives, avait, dans une certaine mesure, amené la République populaire démocratique de Corée (RPDC) à se rendre compte qu’il était nécessaire de commencer à dialoguer avec la communauté internationale, et en particulier avec la République de Corée et les États-Unis.

Dans une déclaration publiée au cours du week-end, le Secrétaire général a accueilli avec satisfaction la décision de la RPDC de suspendre ses essais nucléaires et ses tirs de missiles balistiques intercontinentaux.  Cette mesure positive contribue encore plus à la confiance et au processus plus long qui doit conduire à la dénucléarisation pacifique de la péninsule coréenne.  Le Secrétaire général réitère l’engagement et l’appui du système des Nations Unies à cette décision. 

Le texte complet de la déclaration complète est disponible en ligne.

Syrie

L’Envoyé spécial pour la Syrie, M. Staffan de Mistura, a fait un exposé devant les membres du Conseil de sécurité lors de leur séminaire, ce week-end, en Suède, après s’être rendu successivement à Téhéran et à Moscou.  Lors de ses interventions devant la presse dans ces deux pays, dont les transcriptions ont été publiées, M. de Mistura a souligné que la semaine dernière avait été une semaine dangereuse et que nous devions faire baisser la température aux niveaux international et régional.

Pendant ce temps, l’équipe de la Mission d’établissement des faits de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) a visité l’un des sites à Douma, samedi, pour recueillir des échantillons en vue de leur analyse en relation avec les allégations d’utilisation d’armes chimiques le 7 avril 2018.  L’OIAC évaluera la situation avant d’envisager les prochaines étapes, qui pourraient comprendre un autre déplacement à Douma.

Les échantillons prélevés ont été transportés au laboratoire de l’OIAC aux Pays-Bas avant d’être distribués aux laboratoires mandatés par l’OIAC pour leur analyse.  En fonction des résultats de l’analyse et d’autres informations et documents recueillis par l’équipe, la mission d’enquête établira un rapport qui sera soumis pour examen aux États parties à la Convention sur les armes chimiques.

Vice-Secrétaire générale

La Vice-Secrétaire générale, Mme Amina J. Mohammed, a pris la parole à la séance d’ouverture du Forum sur le suivi du financement du développement.  Lors de ce forum, qui se tiendra sur quatre jours, les États Membres examineront les moyens de mobiliser plus efficacement les ressources pour réaliser les 17 objectifs de développement.

Mme Mohammed a déclaré que même si l’économie mondiale se développe, les faiblesses du système économique mettent en péril les perspectives de développement de centaines de millions de personnes.  Elle a jugé nécessaire d’apporter une réponse systémique, en vertu de laquelle les pays mobilisent des ressources nationales pour réaliser le Programme 2030, permettant ainsi un environnement mondial favorable aux investissements à long terme et un renforcement des partenariats entre les gouvernements et le secteur privé pour relever les défis du financement.  Elle a ajouté que l’ONU était déterminée à aider les pays dans leurs efforts pour financer et mettre en œuvre les objectifs de développement durable.

Cet après-midi, à 15 heures, Mme Mohammed prononcera une allocution au nom du Secrétaire général à la table ronde de haut niveau sur la réforme du secteur de la sécurité et le maintien de la paix.

Jeunes

Au Conseil de sécurité ce matin, l’Envoyée du Secrétaire général pour la jeunesse, Mme Jayathma Wickramanayake, a présenté aux membres du Conseil de sécurité les conclusions de l’étude indépendante sur les jeunes et la paix et la sécurité.

Elle a indiqué que le rapport souligne deux questions clefs qui exigent une attention immédiate: la méfiance croissante des jeunes générations envers les institutions politiques formelles et l’exclusion des jeunes de la vie politique, civique et économique.

L’étude montre également que seule une petite minorité de jeunes se livre à des actes de violence et que nombre d’entre eux s’engagent activement dans leurs propres initiatives locales pour apporter la paix dans leurs communautés.  « Je crois que nous pouvons tous convenir que ma génération représente une promesse - pas un péril.  Nous devons être perçus comme un atout - pas un problème », a-t-elle déclaré aux membres du Conseil.  Elle a ajouté que les conclusions et recommandations du rapport sont l’occasion pour le Conseil de réparer la méfiance qui existe entre les jeunes, leurs gouvernements et le système multilatéral, en ouvrant de nouvelles voies pour une participation et une contribution significative.

Désarmement

Aujourd’hui, à Genève, Mme Izumi Nakamitsu, la Haut-Représentante pour les affaires de désarmement, a fait une intervention lors de la deuxième session du Comité préparatoire du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP).

Elle a dit que le Secrétaire général était en train d’élaborer son programme pour le désarmement avec, comme objectif, de redynamiser le discours international.  En ce qui concerne les armes nucléaires, a-t-elle ajouté, le Secrétaire général étudie comment il peut utiliser son autorité morale pour soutenir les normes communes de lutte contre les armes nucléaires, y compris contre la prolifération, les tests et leur utilisation.

Le Secrétaire général a également l’intention de chercher de nouveaux moyens pour faciliter la reprise du dialogue sur le contrôle stratégique des armements et sur le désarmement, ainsi que pour la promotion de mesures pratiques pour arriver à un monde exempt d’armes nucléaires.

République centrafricaine

La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) est intervenue dimanche, dans la préfecture de Mambéré Kadeï, dans l’ouest du pays, pour arrêter le mouvement des combattants armés du groupe Siriri, près de la ville de Gamboula, où ils avaient l’intention d’occuper l’avant-poste de la gendarmerie locale.

À leur arrivée au village de Nassolé, où des membres du groupe Siriri avaient érigé une barricade, les Casques bleus ont été la cible de tirs ennemis.  Les Casques bleus ont riposté, causant des pertes parmi les assaillants.  Une douzaine de motos ainsi que des armes ont été récupérées par les forces de maintien de la paix.

Un communiqué de la Mission est disponible à ce sujet.

Afghanistan

Hier, une déclaration a été publiée dans laquelle le Secrétaire général a fermement condamné l’attaque contre un centre d’inscription des électeurs à Kaboul, qui a coûté la vie à de nombreux civils. 

Sa déclaration est disponible en ligne, ainsi que celle du Chef de la Mission d’assistance des Nations Unies en Afghanistan, M. Yamamoto.

Climat

Hier également, l’Envoyé spécial des Nations Unies pour l’action climatique, Michael Bloomberg, a annoncé une contribution de 4,5 millions de dollars au Secrétariat de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC).

Dans un tweet, le Secrétaire général a déclaré qu’il était « très reconnaissant à Michael Bloomberg, non seulement pour son généreux soutien aux Nations Unies, mais aussi pour son leadership mondial en matière d’action pour le climat ».

Cette contribution ira aux opérations générales et aidera notamment les pays à atteindre les objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre conformément à l’Accord de Paris.

Ex-République yougoslave de Macédoine

Mercredi, à l’Office des Nations Unies à Vienne, M. Matthew Nimetz, l’Envoyé personnel du Secrétaire général pour les pourparlers entre la Grèce et l’ex-République yougoslave de Macédoine, rencontrera M. Nikos Kotzias, Ministre des affaires étrangères de la Grèce, et M. Nikola Dimitrov, Ministre des affaires étrangères de l’ex-République yougoslave de Macédoine. 

Cette réunion est organisée dans le cadre des efforts constants que mènent les Nations Unies pour aider les parties à trouver une solution mutuellement acceptable au problème du « nom ».

Journées

Aujourd’hui, nous célébrons deux langues: c’est la Journée de la langue anglaise et la Journée de la langue espagnole.  À 15 heures, dans la salle de conférence 6, il y aura une discussion sur le thème « Communication inclusive sur le genre en espagnol, défis et opportunités », organisée par la Mission du Paraguay, à laquelle la presse est invitée.

C’est également la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur, et par coïncidence, le 23 avril est la date à laquelle Cervantes, Shakespeare et Inca Garcilaso de la Vega sont morts.  C’est aussi la date de naissance ou de décès d’autres auteurs importants, tels que Vladimir Nabokov, Josep Pla et Manuel Mejía Vallejo.

Conférences de presse demain

Demain, à 10 heures, dans la salle de l’Assemblée générale, le Président de l’Assemblée générale, M. Miroslav Lajčák, convoquera une réunion dont doit parler maintenant son porte-parole, M. Brenden Varma.

En outre, le Président de la Colombie, M. Juan Manuel Santos Calderón, l’Envoyé du Secrétaire général pour la jeunesse, Mme Jayathma Wickramanayake, et le Président de l’Assemblée générale, rencontreront la presse.

Tableau d’honneur

Antigua-et-Barbuda est le quatre-vingt-quatrième pays à avoir payé l’intégralité de ses contributions au budget de l’ONU pour l’année 2018.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.