Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 20 avril 2018

DBF180420
20 avril 2018

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 20 avril 2018

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Farhan Haq, Porte-parole adjoint de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Équateur

Le Secrétaire général condamne l’enlèvement et le meurtre de trois professionnels des médias, tels que confirmés le 13 avril, ainsi que l’enlèvement ultérieur de deux autres ressortissants de l’Équateur.  Il présente ses condoléances aux familles des victimes et exprime sa sympathie et sa solidarité au Gouvernement et au peuple équatoriens.

Ces actes mettent en évidence les menaces que posent les groupes criminels opérant à la frontière entre l’Équateur et la Colombie.  À cet égard, le Secrétaire général se félicite de la coopération étroite entre les deux pays en vue de remédier à cette menace commune. 

Le Secrétaire général réitère la disponibilité des Nations Unies à soutenir les deux Gouvernements dans les domaines où cela est nécessaire.

Suède

Le Secrétaire général part, cet après-midi, en Suède pour sa retraite annuelle avec le Conseil de sécurité et pour une visite d’État dans ce pays.

Il sera de retour à New York lundi après-midi.

Réunions de la Banque mondiale et du FMI

Hier, au cours des réunions de printemps du Groupe de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international (FMI), la Vice-Secrétaire générale, Mme Amina J. Mohammed, a pris la parole lors de plusieurs réunions de haut niveau sur l’éducation, le financement de la santé mondiale.

La Vice-Secrétaire générale a également eu des entretiens avec le Président du Groupe de la Banque mondiale, M. Jim Yong Kim, sur le renforcement de la collaboration entre l’ONU et la Banque mondiale pour le financement du Programme de développement durable à l’horizon 2030.  Ils ont également discuté des réformes en cours et des domaines d’action possibles pour un engagement renforcé aux niveaux régional et national, le but étant d’aider les États Membres à accélérer et intensifier leurs efforts dans la réalisation des objectifs de développement durable, de l’action climatique et de la réponse humanitaire.

Pendant son séjour à Washington, la Vice-Secrétaire générale a également rencontré M. Kevin Edward Moley, Secrétaire d’État adjoint aux affaires des organisations internationales.  Ils ont discuté des efforts menés dans le cadre de la réforme en cours aux Nations Unies, ainsi que de plusieurs autres défis internationaux auxquels l’ONU est confrontée.

Syrie

L’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) est profondément préoccupé par le sort de milliers de civils, y compris des réfugiés palestiniens, après plus d’une semaine d’une violence accrue et de combats intenses autour de Yarmouk, en Syrie.

Selon les estimations de l’ONU, il y a environ 6 000 civils palestiniens réfugiés à Yarmouk et environ 6 000 dans les zones environnantes.  Selon certaines informations, un grand nombre de personnes ont été déplacées du camp de Yarmouk vers la zone voisine de Yalda.  Certaines informations font état de victimes civiles.

L’UNRWA est prêt à fournir une assistance à la population de la région si la situation sécuritaire le permet et si l’accès est autorisé.

Moyen-Orient

Le Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, M. Nickolay Mladenov, continue de suivre avec préoccupation la situation le long de la clôture de Gaza.  C’est le quatrième vendredi consécutif qui voit des pertes palestiniennes.  Il réitère que les forces de sécurité israéliennes doivent faire un usage proportionné de la force et n’utiliser une force létale qu’en dernier recours.  Il réitère également son appel aux Palestiniens à éviter les frictions autour de la clôture de Gaza.

Myanmar

Le Coordonnateur résident et humanitaire au Myanmar, M. Knut Ostby, s’est dit aujourd’hui profondément préoccupé par les informations faisant état d’une escalade du conflit armé dans plusieurs régions de l’État Kachin depuis le 7 avril.  Il est particulièrement alarmé par les informations faisant état de victimes civiles et par le sort des communautés touchées par les combats dans les villages de Tanai et de Hpakant, tandis que d’autres zones ont été gravement touchées.

M. Ostby appelle toutes les parties au conflit à autoriser les personnes déplacées et les autres civils qui pourraient rester dans les zones de conflit à se rendre dans un lieu de leur choix qui soit plus sûr et à permettre l’acheminement d’une aide humanitaire d’urgence vers ces populations.

Il exhorte également toutes les parties au conflit à faire en sorte que les civils soient protégés en tout temps et leur rappelle leurs obligations en vertu du droit international humanitaire.

Sahel

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires indique que le niveau insuffisant de pluies en 2017 a provoqué une sécheresse importante dans une grande partie de la région du Sahel.  La période maigre, qui s’étend généralement de juin à août, a commencé dès mars dans certaines régions, entraînant des pertes drastiques de bétail.  Cela provoque une crise qui va au-delà de ce que connaissent normalement les communautés pastorales, et agropastorales en particulier.

La Mauritanie et, pour certaines parties, le Burkina Faso, le Sénégal, le Tchad et le Mali sont les pays les plus touchés.  Si une aide proportionnée n’est pas fournie à temps, plus de 10 millions de personnes auront besoin d’une assistance alimentaire d’urgence pendant la période maigre, dans l’ensemble de la région, contre 7,1 millions actuellement.  En outre, on estime que 1,6 million d’enfants de moins de 5 ans vont souffrir de malnutrition aiguë sévère.  Ce chiffre représente une augmentation de 46% par rapport aux estimations de 2017.

Libéria

Le Conseil de sécurité a entendu hier l’exposé final sur le Libéria du Sous-Secrétaire général à l’état de droit et aux institutions chargées de la sécurité au Département des opérations de maintien de la paix, M. Alexander Zouev.

Ce dernier a souligné que la conclusion de la Mission des Nations Unies au Libéria marque une étape historique et prouve la confiance placée dans un pays qui est en train d’avancer résolument sur la voie d’une paix durable.  Il a également souligné la nécessité de continuer à s’appuyer sur l’héritage de la Mission pour s’assurer que la paix durement gagnée dans le pays perdurera et que le pays sera vraiment libéré du fléau de la guerre.

L’ONU maintien sa présence dans le pays pour soutenir le peuple et le Gouvernement du Libéria, a indiqué M. Zouev qui a également salué les 202 Casques bleus de l’ONU ayant perdu la vie dans la poursuite de la paix dans ce pays.  (Voir communique de presse CS/13308)

Jeunesse

Lundi, à 10 heures, aura lieu un débat ouvert au Conseil de sécurité sous la présidence du Pérou, sur le thème « jeunesse, paix et sécurité ».  L’Envoyée spéciale du Secrétaire général pour la jeunesse, Mme Jayathma Wickramanayake, fera une présentation sur les conclusions de l’étude sur les progrès en matière de jeunesse, paix et sécurité, étude indépendante qui a été demandée par le Conseil de sécurité dans sa résolution 2250 (2015).

La réunion sera diffusée en direct sur la WebTV de l’ONU.

Pacte mondial

Le Secrétaire général est heureux de confirmer que Mme Bola Adesola, du Nigéria, chef de la direction et directrice générale de Standard Chartered Nigeria, et M. Paul Polman, des Pays-Bas, Directeur général d’Unilever, seront les deux Vice-Présidents du Conseil d’administration du Pacte mondial des Nations Unies, qui est la plus grande initiative de développement durable au monde.

Mme Adesola et M. Polman prennent ainsi la succession du Vice-Président du Conseil d’administration du Pacte mondial des Nations Unies, Sir Mark Moody-Stuart.  Le Secrétaire général exprime sa reconnaissance à ce dernier qui a assumé cette fonction pendant les 10 dernières années en accompagnant le Pacte mondial dans une nouvelle ère.

Tant Mme Adesola que M. Polman ont déjà siégé au Conseil d’administration du Pacte mondial des Nations Unies.  Ils offrent la richesse de leur expérience dans le secteur privé, les entreprises durables et plus particulièrement avec le Pacte mondial lui-même.  (Voir communiqué de presse SG/A/1801)

Davantage d’informations sont disponibles au Bureau du Porte-parole

Journée de la langue chinoise

C’est aujourd’hui la Journée de la langue chinoise.

Une série d’événements est organisée pour marquer la journée, par le Service de traduction de langue chinoise, en association avec le Club de lecture chinois de l’ONU et le Programme de la langue chinoise.  Il y aura notamment à 13 h 30 une conférence sur « les esprits qui figurent dans la poésie chinoise », par Mme Bo Li, et à 15 heures une discussion entre experts sur la Chine et les objectifs de développement durable, en salle de conférence 12.  Dans la soirée, à 19 heures, aura lieu une cérémonie d’inauguration au Café Vienne.

La liste complète des événements est disponible en ligne.

Zambie

Pour répondre aux allégations concernant la Coordonnatrice résidente des Nations Unies en Zambie, Mme Janet Rogan, il faut savoir, tout d’abord, que l’équipe de pays des Nations Unies et la Coordonnatrice résidente continueront d’être les partenaires impartiaux et dévoués du peuple zambien.

Une des allégations est que la Coordonnatrice résidente aurait retardé la publication du rapport sur les vulnérabilités structurelles du conflit.  Or ce document est un rapport de la Commission électorale de Zambie, ce qui fait que la Coordonnatrice résidente n’est pas en mesure de retarder sa publication.

Selon d’autres allégations, des consultants contractuels du PNUD avaient audité les listes électorales.  Ces allégations ont été soulevées et réfutées précédemment.  En fait, les consultants en question ont été recrutés par la Commission électorale de Zambie et non par le PNUD.

Rencontres avec la presse

Immédiatement après le Point de presse, M. Brenden Varma, le Porte-parole du Président de l’Assemblée générale, faisait une conférence de presse avec Mme Amena Yassine, Conseillère principale du Président de l’Assemblée générale, à propos de la prochaine Réunion de haut niveau sur la consolidation de la paix et la pérennisation de la paix, qui aura lieu les 24 et 25 avril au Siège de l’ONU.

Lundi à 11 heures, conférence de presse de l’ONG Watchlist sur la question « les enfants et les conflits armés », à l’occasion de la publication de leur rapport intitulé « Tout et tout le monde sont visés: l’impact sur les enfants des attaques contre les soins de santé et du refus d’accès humanitaire au Soudan du Sud ».  Cette conférence de presse est parrainée par la Mission permanente du Royaume-Uni.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.